La Vanige (1391m), Montagne de la Clavelière (1359m), Drôme Provençale

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
840m
Durée :
1 jour

Partez à la découverte de la Vanige et de la montagne de la Clavelière avec cette superbe randonnée aux confins de la Drôme Provençale et du Buëch. En chemin, vous apprécierez l'ambiance si particulière de cette région d'exode qui est un savant mélange entre milieu méditerranéen et milieu montagnard. Une terre de gel et de feu si chère à Jean Giono. – Auteur :

Accès

  • De Nyons :

Prendre la direction de Serres et de Gap par la D94.

Suivre cette route jusqu’à Verclause puis la quitter à droite par la D116 qui mène à Orpierre.

Après 2,6 kilomètres, prendre à droite la direction de Montferrand-la-Fare par la D559.

Traverser Montferrand-la-Fare, puis à la sortie du hameau, tourner à droite et continuer à suivre la D559 jusqu’à rejoindre le gite de la chèvre verte aux Viarrands.

Se garer sur le parking situé à droite de la route (panneau, environ 6 places)

  • De Serres :

Prendre la direction de Nyons par la D994 puis D94.

Suivre cette route jusqu’à Verclause puis la quitter à gauche par la D116 qui mène à Orpierre.

Après 2,6 kilomètres, prendre à droite la direction de Montferrand-la-Fare par la D559.

Traverser Montferrand-la-Fare, puis à la sortie du hameau, tourner à droite et continuer à suivre la D559 jusqu’à rejoindre le gite de la chèvre verte aux Viarrands.

Se garer sur le parking situé à droite de la route (panneau, environ 6 places)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

Balisage

  • Les Viarrands - Col de Corbière : Blanc/Rouge (GR)
  • Col de Corbière - La Vanige (A/R) : Jaune (PR)
  • Col de Corbière - Croix de Roussieux - Les Viarrands : Jaune (PR)

Difficulté

  • Montée assez raide jusqu’au col de Corbière.
  • Montée/descente raide entre le col de Corbière et le sommet de La Vanige. Il faudra parfois poser les mains, sans grande difficulté toutefois.
  • Être attentif au balisage sur la montagne de la Clavelière.

Préambule

"Il y a loin de la Provence de Pagnol celle de Jean Giono : la Provence de Pagnol n’est qu’une banlieue de Marseille, une annexe rurale de la Canebière. La Provence de Pagnol est un théâtre. Mais il y a aussi en Provence des terres de silence et de solitude. Car Marseille et les Calanques, Cassis et même Toulon, ce n’est pas toute la Provence. Plus haut, s’élève une terre de gel et de feu, c’est la Provence de Giono."
Pierre de Boisdeffre .

Descriptif

Du parking, rejoindre la balise les Viarrands et suivre à droite le large sentier qui monte en direction de la croix de Roussieux.

Après 200 mètres, quitter ce large sentier par la droite et suivre le GR qui monte au col de Corbière (cote 1149).

Au col de Corbière, tourner à droite et rejoindre en aller-retour le sommet de la Vanige. Ce sentier va d’abord s’enfoncer au milieu des pins avant de se lever plus nettement dans les derniers hectomètres. Là, il faudra un peu poser les mains pour s’aider.

Après cet aller-retour, suivre face à vous le sentier (balisé jaune) qui monte direction sud-est et va rejoindre la balise col de Haute-Huche (cote 1233).

Là, prendre à gauche le sentier qui mène à la croix de Roussieux. Ce dernier va d’abord traverser la montagne de la Claverlière à travers bois (être attentif au balisage) puis parcourir une belle crête surplombant le Rocher Blanc (cote 1352).

À la croix de Roussieux, descendre à gauche et suivre le sentier balisé qui va d’abord passer sous les falaises puis descendre en lacets jusqu’à la cote 1069.

  • À noter que pendant cette descente il est possible d’emprunter un petit raccourci (cf trace GPS). Pour cela, à l’intersection avec une piste, délaisser le sentier balisé qui descend à la cote 1069 pour suivre à gauche cette piste. Peu après on rejoint le sentier balisé que l’on avait momentanément délaissé et il ne reste plus qu’à le suivre à gauche pour rejoindre le Gravas (cote 1168) .

De la cote 1069, suivre à gauche le sentier qui remonte vers le Gravas (cote 1168) et va nous ramener aux Viarrands en passant par les Turcs (être attentif au balisage).

Suivre ce sentier jusqu’à rejoindre le parking de départ.

Dernière modification : 29 août 2018
La Loube (1302m), Montagne des Tunes (1263m et 1255m), Drôme Provençale

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 30 mars 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 30 mars 2015 à 13h42

    salut Fabien, bravo pour cette Vanige que j’avais repérée et que je visiterai à l’occasion.

  • par Le 30 mars 2015 à 17h21

    Merci Alain,

    Je me doutais bien qu’un fin connaisseur comme toi n’avait pas manqué de repérer cette belle montagne ;-)

  • par Le 1er avril 2015 à 00h58

    Salut Fabien.

    En montant à la Vanige, tu as rejoint le domaine des dieux. Vanige est en effet une déformation de Baginus, une divinité celto-ligure.

    Sources.
    . Desaye Henri, Lurol Jean-Marc, Mège Jean-Claude , « Découverte d’autels aux déesses Baginatiae à Sainte-Jalle (Drôme) », "Revue archéologique de Narbonnaise", Tome 33, 2000. pp. 178-193.
    . A. Allmer, « Autel au dieu Baginus et aux déesses Baginahae », "Bulletin de la Société d’archéologie et de statistique de la Drôme", XXII, juillet 1889,
    . A. Allmer, « L’inscription de Sainte-Jalle », Bull. Soc. archéologie et statistique de la Drôme, XXII, octobre 1889 ; Revue épigraphique du Midi de la France, 1889, n° 78, avril-juin 1895.

    " Les déesses Baginatiae étaient connues, éponymes, avec le dieu Baginus, du pagus (unité territoriale gallo-romaine, qui a donné le mot "pays") voconce Baginensis, dans le sud de la cité. .... Au cours du mois d’octobre 1999, des vestiges archéologiques remarquables ont été mis au jour sur la commune de Sainte-Jalle (Drôme), à proximité de l’église Notre-Dame de Beauvert. "

    " L’identité du dieu Baginus lui-même nous échappe. Le rapprochement avec le Jupiter Baginas de Morestel (Isère) ferait penser à un dieu cosmique, des phénomènes célestes, de la foudre, voire de la guerre par comparaison avec l’irlandais bág« combat » et le dieu à la roue en costume d’imperator bien attesté à Vaison. ... L’affirmation d’Allmer faisant de la montagne le domaine du dieu et de la plaine de Sainte-Jalle celui des Baginatiae peut somme toute s’interpréter comme l’expression, peut-être naïvement formulée, de la répartition des attributs divins entre le pouvoir céleste et la protection maternelle. "

    " Le Pagus Baginensis
    Le Pagus Baginensis fait référence à une réalité géographique, religieuse et historique. Il est difficile de vouloir en donner les limites précises. ...on le borne au bassin de l’Ennuyé. Cette rivière traverse, de la Vanige à l’Eygues, sur une vingtaine de kilomètres, un secteur que limitent nettement deux chaînes montagneuses disposées sud-est nord-ouest et est-ouest, culminant au nord à 1 317 m et au sud à 1 192 m. Celles-ci le séparent des vallées de l’Eygues au nord et de l’Ouvèze au sud. L’Ennuyé, de Saint-Sauveur à Sainte-Jalle, coule dans une vallée large et fertile, dont l’altitude est comprise entre 400 et 500 m.
    Le pagus débordait-il au nord, par les cols de Soubeyran et de Corbière, sur la vallée de l’Eygues, à l’ouest, par le col de Sierry, sur Montaulieu, au sud, par le col d’Ey, sur la vallée de l’Ouvèze ? Ce n’est pas impossible.. ... De toute façon le pagus doit être limité à l’ouest par Nyons et au sud par le Buis, dont on connaît les habitants, les vicani Noiomagenses et Boxsani, postérieurement à la mort d’Hadrien. Le pagus pouvait ainsi constituer une zone intermédiaire entre Nyons et le Buis, englobant peut-être les gorges de l’Eygues entre Rémuzat et immédiatement. Sahune avec Montréal.
    La réalité religieuse de ce pagus découle de son nom même, Baginensis (ou Baginiensis) vraisemblablement, avec le suffixe toponymique. Le culte des divinités topiques avait son centre au chef-lieu, Sainte-Jalle ; il ne paraît attesté qu’ici et à Tarendol ... Le pagus était administré au Ier siècle par l’édile L. Veratius Rusticus, qui fait une offrande ... à Baginus ou aux Baginatiae. "

  • par Le 1er avril 2015 à 08h59

    Salut Hereme et merci pour ces infos historiques,

    J’ai donc rejoins le Domaine des Dieux avec Galice, c’est génial !

    D’ailleurs au sommet de la Vanige, chose étonnante, j’ai dû répondre à une énigme posée par le vénérable du sommet afin de pouvoir poursuivre la rando.

    Ci-dessous un lien vidéo où l’on retrouve deux héros connus qui sont passés, eux aussi, devant ce même vénérable.

    https://www.youtube.com/watch?v=Zdzr3iMdqBU

  • par Le 1er avril 2015 à 12h09

    Bon, Fabien, maintenant que tu es là-haut, j’espère que tu va continuer à nous envoyer, à nous ici-bas, quelques topos de temps en temps.

  • par Le 1er avril 2015 à 18h01

    Pas de soucis pour ça, j’ai justement quelques topos en gestation...ils devraient voir le jour d’ici peu.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !