La crête des Ramées (1790m) par le stade de neige

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
420m
Durée :
demi-journée

Une courte randonnée sans difficultés particulières permettant d'accéder au rebord de l'impressionnante falaise dominant la plaine grenobloise. A faire à pied ou avec des raquettes, idéale pour profiter du coucher de soleil. – Auteur :

Accès

Grenoble - Saint-Nizier ou Lans-en-Vercors - La Sierre (Stade de neige de Lans-en-Vercors), parking des pistes côté nord (le premier au débouché de la route).

Précisions sur la difficulté

Cette randonnée est courte et praticable en toutes conditions, même si le beau temps est préférable pour profiter du panorama. Il faudra faire un peu attention le long de la crête à cause du terrain un peu lapiazeux présentant de nombreux trous dans lesquels il est facile d’y coincer un pied, surtout s’ils sont masqués par la neige. Le détour par le trou St-Michel demande un peu d’orientation sur une courte section. L’hiver, attention aux éventuelles corniches en bord de falaise.

Les infos essentielles

  • Altitude départ : 1380m.
  • Altitude sommet : 1790m.
  • Durée : 3h00.
  • Carte : IGN TOP25 3235OT Autrans - Gorges de la Bourne - PNR du Vercors.

Période

Praticable toute l’année, et pratiquement par toutes les conditions. L’hiver, le risque d’avalanches y est négligeable, mais attention aux traversées de pistes et de téléskis en cas d’ouverture de la station de ski. En sortie vespérale, on attendra la fermeture des pistes vers 17h00 pour redescendre par le chemin le plus court.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Il y a deux options pour rejoindre la cabane des Ramées.

L’option "officielle", balisée, consiste à suivre la piste descendant vers le nord passant au pied de deux téléskis, puis remontant par une piste forestière pour rejoindre une étroite piste de ski (l’hiver, attention aux skieurs, bien rester sur le rebord de la piste). Cette option est fortement conseillée l’hiver aux périodes et heures d’ouverture de la station de ski.

L’autre option, plus courte et plus rapide, consiste à monter les pelouses en traversée vers la gauche pour rejoindre une piste de ski. Remonter brièvement cette piste jusqu’à trouver un chemin presque horizontal partant à gauche. Prendre ce chemin, qui traverse un téléski, une piste de ski, puis un autre téléski. Juste avant la traversée d’une deuxième piste, le chemin bifurque, prendre la branche montante. Après la traversée de la deuxième piste, poursuivre le chemin, qui est ici une étroite piste de ski, d’abord en pente douce en forêt, puis se faisant plus raide. On finit par atteindre la bifurcation où on rejoint le cheminement officiel.

Au sommet de la raide piste, prendre une bifurcation à gauche quittant la piste de ski. Cette piste poursuit en pente douce vers le nord, entre forêt et petites clairières, pour aboutir à la cabane des Ramées. Celle-ci, ouverte, peut offrir un abri pour la nuit ou en cas de pluie.

Poursuivre la montée vers le nord-est. Le sommet est en vue, proche du point de visu culminant de la crête. Après de belles pentes herbeuses, on aborde la dernière centaine de mètres en dalles rocher lapiazeux, parsemé de petites crevasses et trous. En cas de faible enneigement (fréquent sur la ligne de crêtes), ceux-ci peuvent être masqués par la neige, et bien qu’ils ne constituent pas un gros danger, il faudra néanmoins progresser prudemment pour ne pas s’y coincer un pied et s’y casser une jambe. On aura volontiers les raquettes aux pieds pour se prémunir un peu de ces désagréments.

Si on le souhaite, il est possible de tirer à droite dans les pentes herbeuses pour rejoindre le rebord de la falaise. Perspectives impressionnantes sur la cuvette grenobloise au-dessus de hautes falaises verticales. Le parcours est sans difficultés, mais on prendra garde aux trous des dalles de lapiaz tout le long de la crête. En cas de neige, attention aux éventuelles corniches sur le fil de la crête. Sur la crête sommitale un peu avant le sommet, on prendra garde à ne pas tomber dans un puits, "vide-ordures" débouchant directement dans le vide du versant est (attention en cas de neige).

Une autre option, plus sauvage, consiste à rallier le bord de la falaise au niveau du trou St-Michel. Pour cela, il faut quitter le chemin quelques clairières avant d’atteindre la cabane des Ramées, et tirer vers l’est en suivant une petite sente peu marquée. Si on perd la sente, pas de problèmes, on peut progresser à vue vers l’est au plus facile.

On aboutit ainsi sur la falaise à proximité du trou St-Michel. L’été, une courte escalade un peu délicate (corde conseillée) permet d’y descendre pour rejoindre un improbable balcon dans la falaise du versant est.

Poursuivre vers le nord le long du rebord de la falaise sur une sente facile. Le terrain se dégage, rejoignant l’itinéraire précédent le long de la crête.

Le sommet est mal individualisé. Au-delà de la "pointe" la plus évidente, on peut poursuivre un peu le long de la crête pour atteindre un premier point culminant. Les plus ambitieux pourront poursuivre la progression jusqu’au Moucherotte.

Le retour se fera par le même itinéraire. L’itinéraire passant par la cabane des Ramées est suffisamment court et facile pour pouvoir assister au coucher de soleil sur les crêtes pour ensuite redescendre pour revenir avant la nuit noire.

Détail de la sortie du 31 janvier 2018

Une petite sortie sans prétentions pour se dégourdir les jambes et sortir de la froide brume de la cuvette grenobloise... Départ du Stade de Neige vers 15h00, juste deux heures avant le coucher de soleil, cela devrait largement suffire...

Montée par les pistes, le trou St-Michel, puis les crêtes le long de la falaise. La vallée est déjà dans l’ombre, alors que les crêtes se parent des lumières chaudes du soleil descendant. Jaune, orange, rouge... 17h00, le sommet est atteint dans de beaux dégradés rose-mauve-bleu, contrastant avec la froide grisaille de la vallée...

Descente tranquille avec la nuit qui tombe, fin de la balade vers 18h.

Dernière modification : 30 octobre 2018
Du pic Saint-Michel (1966m) au Moucherotte par les crêtes, boucle du versant ouest

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 31 janvier

Topo publié le 30 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !