Le Duffre (1757m) et la Pyramide (1734m) - Pays du Buëch

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
735m
Durée :
demi-journée

Cette randonnée, aux frontières du Buëch et de la vallée de la Drôme, est une jolie balade qui permet de découvrir une végétation très variée, tantôt méditerranéenne et tantôt alpine. L'altitude de ces deux sommets (par rapport à leurs voisins), fait d'eux, de superbes points de vues sur les Baronnies, le Diois, le Buëch et le Dévoluy. – Auteur :

Accès

De Serres :

  • Prendre la D994 en direction d’Aspres-sur-Buëch sur 400m environ.
  • Juste avant de traverser le buëch, Prendre à gauche la direction de Sigottier par la D27.
  • A Sigottier, continuer sur la D27 en direction de la Piarre.
  • A la Piarre, prendre à gauche en direction du hameau le Vissac.
  • Se Garer au hameau.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP 25 3338 OT Serres
  • Carte 2 : IGN TOP 25 3238 OT Luc-en-Diois
  • Tracé IGN : Le Duffre et la Pyramide
  • Départ : 1040m
  • Point Haut : 1757m
  • Distance : 10 Km
  • Durée : 3h00

Balisage

  • Le Vissac - Col d’Arron : Rouge-Jaune
  • Col d’Arron - Le Duffre - La Pyramide : Aucun
  • La Pyramide - Pas la Lauze : Jaune
  • Pas la Lauze - Le Vissac : Jaune puis Rouge-Jaune

Difficulté

  • Pas de sentier entre le col d’Arron et le Duffre.

Descriptif

Du Hameau du Vissac, suivre le GR94 (balisé Rouge-Jaune) jusqu’à rejoindre le col d’Arron. Le sentier chemine à travers une belle forêt mêlant épineux et feuillus. Les couleurs d’automnes sont ici impressionnantes.

Plus loin le sentier croisera à deux reprises la piste forestière menant au col d’Arron. Enfin le dernier kilomètre pour atteindre le col se fera sur la piste précédemment traversée.

Au col d’Arron, prendre direction Nord-Nord-Ouest à travers l’alpage pour gagner le Duffre et sa borne IGN. Le panorama à 360° sur les Baronnies, le Diois, le Buëch et le Dévoluy est superbe.

Du sommet, gagner la Pyramide et sa petite remontée mécanique. De là suivre la ligne de crêtes jusqu’à rejoindre le Pas la Lauze (balisé Jaune).

Au Pas la Lauze, prendre à droite (balisé Jaune) pour redescendre vers le vallon de montée et sa piste forestière.

Une fois sur la piste, il ne reste plus qu’à redescendre par le GR94 pour gagner le hameau du départ.

Dernière modification : 29 août 2018
Les Crêtes de St-Apôtre (1491m) - Pays du Buëch

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 18 octobre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 18 octobre 2012 à 13h36

    de belles impressions automnales sur un chemin bucolique

  • par Le 20 octobre 2012 à 20h06

    Ho la vache !

    Le Duffre, c’est la douceur des Alpes du sud.
    La montagne débonnaire !
    Le souvenir des pique-niques de mon enfance et des siestes ombragées.
    Merci pour ces photos, mes souvenirs sont argentiques… A jamais figés.

  • par Le 21 octobre 2012 à 16h23

    Oui une bien joli balade.... content de savoir, michel, qu’il vous rappelle de bons souvenirs :)

  • par michelLe 22 octobre 2012 à 19h07

    Salut Befakali,
    Si tu le veux bien, je préfère qu’on se tutoie.
    C’est vrai Sigottier, le Duffre me rappelle de bons souvenirs. Je suis d’accord avec le texte que tu inscrits sous le topo de Peyssier, le pays du buëch est assez peu fréquenté et c’est tant mieux !
    Il y a pourtant de belles randos à faire, je pense à la montagne d’Aujour, ou encore la traversée des arrêtes de Beaumont. Et que dire d’Arambre avec cette boucle qui nous permet de descendre un des plus bel éboulis du secteur.
    Montagnes débonnaires certes, mais le plaisir de les parcourir reste intact.

  • par Le 22 octobre 2012 à 19h40

    Pas de soucis pour le tutoiement... je préfère autant ! Mais comme nous n’avions pas encore eu le plaisir d’échanger nos impressions ensemble, j’avoue que je ne m’étais pas permis.
    Sinon, pour revenir sur le buëch en génral. J’ai découvert cette région il y a peu...peut être ai-je étais inspiré par le nom pour le moins saugrenu ? ...bien que certains l’appellent le bochaine ( Je crois que c’est le nom d’antan... l’époque de giono notamment). En tout cas une région que j’ai pris d’affection, relativement méconnu ...bref une région où je vais pouvoir grandement contribuer ;-)...j’ai déjà quelques idées....

  • par heremeLe 22 octobre 2012 à 23h29

    Pour info, si ça t’intéresse, le texte que j’avais écrit au sujet d’une randonnée à la montagne de Durbon :
    Au sujet de la toponymie, encore une prouesse de la cartographie bureaucratique, relativement au village de Saint-Julien-en Beauchêne, nom n’ayant aucun rapport ni avec la beauté ni avec le chêne.

    Le mot le plus francisé, par rapport aux anciennes orthographes latines, pourrait être Bochaine, signifiant vallée, région du Buech (mot occitan, le tréma sur le "e" n’a pas de raison d’être).

    Ci-dessous les références :

    Source : Abbé Paul GUILLAUME, Chartes de Durbon, quatrième monastère de l’ordre des Chartreux, diocèse de Gap, Paris, Leroux, 1893, xxx-904 p., in-8°.

    Extrait du Recueil des travaux de l’institut de géographie alpine, année 1915, volume 3, numéro 3-2, pages 145 à 161.

    " Malgré l’orthographe officielle de Saint-Julien-en-Beauchêne, il convient, à mon avis d’écrire Bochaine. Les chartes portent : Biochana, Bioycana, Biuchaina, Buechana, Byocheana, Byauchana, Byossana, soit la vallée, la région de Buech (pas de tréma) (Biochium, Bochium, Boechium). ". GUILLAUME, Chartes de Durbon, p. VII.

    • le 19 juin à 00h16 : alain
    Hereme : la région du Buëch (je respecte l’orthographe officielle) dans le département 05 s’appelle bien le Bochaine. Mais on ne l’utilise plus guère alors que c’est plus joli que ce Buëch difficile à prononcer. Le Grand Ferrand est impressionnant aussi sans nuages : voici une photo en avant-première
    https://www.altituderando.com/IMG/jpg/b/b/f/alain_bellon_Gd_Ferrand.jpg

    Réponse n° 2 le 19/06/2012 0 02h15 : Je veux bien admettre que pour les oreilles non habituées aux intonations occitanes le mot Buech ait une sonorité étrange, mais il est absolument illogique, même dans une orthographe officielle, que le village de Saint-Julien dans le Bochaine devienne un Saint-Julien-en-Beauchêne. Bien sûr les langues évoluent ; il s’agit cependant là de l’un des nombreux cas où les toponymes sont quelque peu malmenés, que ce soit maintenant ou il y a deux siècles, et ce uniquement de la part de personnes faisant preuve d’ignorance en croyant reconnaître dans une appellation leur étant inconnue des mots de leur vocabulaire courant, alors que lesdites personnes, ayant par ailleurs une fonction officielle, sont censées être les garantes de la diffusion correcte de la connaissance. Et un toponyme n’ayant plus de sens ne devient plus qu’un simple amas de lettres. "

    "

  • par Le 23 octobre 2012 à 10h11

    Merci hereme pour ces infos. Aprés la "Tour des Opies" (déformation d’"aupiho" en provencal), le lieu-dit "Deux Roues" (déformation de "dos rious") et le "plateau d’Emparis" (déformation de "paret") je contaste avec plaisir que tu es toujours autant calé en toponymie ! :)

  • par michelLe 23 octobre 2012 à 20h51

    Il est possible qu’hereme soit un pseudo.
    Si c’était un acronyme l’un des « e » voudrait dire érudit !
    (Et moi qui ai écris arête avec deux r ! d’ailleurs le mot crête aurait été plus approprié dans mon texte)
    Spécialiste des plantes, du langage et quoi d’autre ???
    D’aucuns diraient que la montagne élève le corps et éveille l’esprit.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !