Les Frettes (2527m) et le Grand Plan (2127m) par le refuge du Logis des Fées

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
880m
Durée :
1 jour

Sur la chaîne de la Lauzière, parcours de crêtes parfois aérien vers les Frettes, et retour plus cool vers le Grand Plan. – Auteur :

Accès

Sur la N90 entre Albertville et Moutiers, sortie 36 (Feissons/ Isère et Col de la Madeleine).

Route du col de la Madeleine (D213), après Celliers-Dessus prendre à droite vers le Logis des Fées. Parking au refuge (1839m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Infos pratiques :

  • Carte IGN : TOP25 3433 ET Saint Jean de Maurienne / St François Longchamp.
  • Site IGN  : Les Frettes et le Grand Plan
  • Altitude départ : 1839m
  • Altitude Les Frettes : 2527m
  • Altitude le Grand Plan : 2127m
  • Dénivelé cumulé : 880m
  • Durée  : 4 à 5h (marche)
  • Balisage  : Panneaux et sentiers bien visibles jusqu’au lac du Branlay, hors sentiers au delà.
  • Précautions : S’il n’y a pas de difficultés techniques sur cette rando, l’accès aux Frettes se fait hors sentier, certaines pentes sont raides et la progression sur l’arête finale mérite une attention particulière. Pour randonneurs avertis et confirmés (a faire par temps sec).

Sortie du 24/07/2016

Montée, du Logis des Fées aux Frettes

Du refuge du Logis des Fées (1839m), panneau, prendre direction lac du Branlay.

On va redescendre un peu pour retrouver plus bas le sentier qui vient des Lièches (1750m). Panneau. Suivre Lac du Branlay.

Sur un bon sentier, on remonte la combe du Bridan (ruisseau) pour atteindre le joli lac du Branlay (2027m). Panneau.

Après le lac on quitte le sentier pour poursuivre (nord-ouest) en direction du Creux de Lachat, on passe sous les imposantes falaises du Pic de Lachat, avec de l’autre coté le non moins imposant Pic du Rognolet.

Après une première partie assez raide, la pente se radoucit avant d’atteindre le sommet du Creux de Lachat.

Au sommet de la combe de Creux Lachat, on poursuit en direction d’un petit collet pour rejoindre l’arête (Portes de Montmélian 2459m).

Nous voilà sur la crête parfois aérienne que l’on va suivre (sud-ouest) vers le sommet. Les premières pointes peuvent être contournées par la droite.

La progression sur l’arête n’est pas très compliquée par temps sec, entre parties herbeuses et gros blocs. Il faut juste être un peu vigilant et trouver les meilleurs passages.

On aperçoit bientôt le sommet des Frettes (2527m), avec un cairn sommital, et un peu avant un sommet secondaire, pratiquement à la même hauteur.

Panorama un peu bouché aujourd’hui, les brouillards remontent de la vallée et les sommets sont pour la plupart dans les nuages...

Retour, des Frettes au Logis des Fées

On revient par le même itinéraire jusqu’au lac du Branlay.

On retrouve alors le sentier et le panneau du lac du Branlay (2027m). Suivre l’Arpettaz.
Le sentier va tourner au fond d’une petite combe avant de remonter (sud-est) vers le Grand Plan.

Au passage on croise un autre panneau, suivre lac de l’Arpettaz.

On passe au sommet du Grand Plan (2127m), avant de replonger vers le le lac de l’Arpettaz (1950m), panneau.
Retour ensuite par la route en terre vers le refuge du Logis des Fées pour terminer cette petite boucle.

Site Refuge du Logis des Fées

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 16 mai 2018
Les Frettes (2527m) à ski, par la combe du Bridan

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Diaporando (Jicé)

Sommets à perte de vue, grands espaces, belles lumières, faune et flore... La montagne nous offre le décor, à nous d'inventer l'histoire qui va avec... Un passionné qui a trouvé SAVOIE, celle qui mène vers les sommets...

Topo publié le 24 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 26 juillet 2016 à 11h17

    Bonjour Jicé. Sauf erreur, la dernière est la Laitue de Plumier (Lactuca plumieri). @+

  • par Le 26 juillet 2016 à 23h40

    Bonjour Jicé.
    Le Logis des Fées : plutôt le logis des Fayes à l’origine.

    Dans "Les légendes des Alpes Vaudoises", on trouve :
    " Une fée surprise. – À l’orient du Scex que plliau, non loin des rochers de Naye, en Sautodoz, se trouve un fonds de terre, un fenage, qui, ainsi que bien d’autres endroits de notre pays, porte le nom de u Pra aux faïes (7)
    ...
    (7) Il ne faut pas oublier que le mot de fahies en patois, s’applique aussi aux brebis. Lu pra aux fayes désigne donc, en plusieurs endroits, le pré où l’on envoie pâturer le petit bétail.

    Pour la grotte aux Fées, en Suisse :
    " La Grotte aux Fées : première cavité touristique suisse jamais ouverte au public en 1863.
    ...
    Connue depuis des temps immémoriaux sous le nom de Trou aux Fayes (faye signifiant mouton en patois), cette cavité a pris pour nom la Grotte aux Fées à l’époque romantique."

  • par Le 27 juillet 2016 à 10h07

    Merci Philippe, c’est rectifié pour la Laitue.

  • par Le 27 juillet 2016 à 12h58

    Bonjour Hereme, alors là je suis un peu déçu, comme un enfant je gardais espoir de découvrir des fées vers ce refuge...et toi tu brise mon rêve avec tes brebis et moutons !!! LOL
    Merci à toi pour toutes ces informations et commentaires...
    JC

  • par Le 27 juillet 2016 à 22h26

    Désolé Jicé, mais pour les Fées ce qui compte c’est d’y croire. Donc comme on n’y voit pas de moutons,tu peux toujours supposer que les fées sont dans les lieux, mais invisibles au profane bien sûr.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !