Mont d’Uzore (532m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
250m
Durée :
demi-journée

Le mont d'Uzore est un édifice volcanique, long de presque 5km et qui se dresse au centre de la plaine du Forez qu'il domine d'environ 200 mètres. Il est défiguré par des antennes de télécommunications, par un pylône HT et par une carrière. Malgré ses balafres, il s'agit d'une curiosité géologique à voir et qui offre de beaux points de vue sur la plaine. La carrière étant requalifiée en centre de tir, il faut impérativement rester sur le haut de l'édifice. Quelques belles découvertes archéologiques ont été faites sur le site, des vraies... et des fausses... – Auteur :

Accès

Village de Chalain-d’Uzore. Parking devant la mairie, au centre du village

Possibilité de partir du village de St-Paul-d’Uzore.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN Série Bleue 2833 O au 1:25000
  • Altitude de départ : 397m
  • Point bas : 366m
  • Horaire : 2h30/3h00
  • Distance : 6,5km
  • Trace

Difficultés

  • Randonnée sur sentiers, chemins et petites routes de desserte de fermes et hameaux isolés
  • Le sommet domine des falaises

Balisage

  • L’itinéraire est composé de deux boucles
    • blanc/jaune pour la boucle d’Uzore
    • pas de balisage total pour la boucle du Mont d’Uzore
    • balisage partiel coquille St-Jacques au retour

Descriptif

De la place de la mairie, remonter la rue centrale du village vers le nord.

On arrive à un carrefour avec une croix.

Prendre la petite route la plus à gauche, Chemin du Château d’eau, balisage blanc/jaune.

Après la dernière maison, la petite route devient une piste que l’on remonte jusqu’au réservoir d’eau.

La piste descend en versant est, sort du bois, traverse le canal du Forez, passe devant l’église isolée et atteint le village de St-Paul-d’Uzore.

Ne pas aller jusqu’à la D5 qui traverse le village mais remonter une petite route au nord, balisage blanc/jaune.

La petite route devient une piste et retraverse le canal du Forez.

Remonter le chemin au nord, dans un bois.

On passe la ligne de crête et on redescend sur une petite route.

Suivre cette petite route à droite, nord, pas de balisage.

On arrive à un carrefour. Ignorer le premier chemin à gauche et suivre la courbe de la route.

À la sortie de la courbe, prendre un chemin non balisé à gauche, nord.

Remonter ce chemin jusqu’au sommet du mont d’Uzore en ignorant un chemin à gauche et après avoir rejoint la petite route interdite à la circulation.

Du sommet, prendre un raide chemin au nord-est qui descend dans le bois.

Au carrefour de la cote 455m, prendre un chemin à droite, sud, balisage coquille St-Jacques.

Au hameau de Côte d’or, nous retrouvons une petite route qui ramène au point où nous l’avions quittée.

Suivre cette petite route vers le sud jusqu’au village.

  • On retrouve le balisage blanc/jaune un peu au nord du hameau de la Pierre Murée

Informations

Dernière modification : 14 octobre 2018
Pays d’Astrée - Chemin de Céladon - Pic de Montverdun (410m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 11 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 14 octobre 2016 à 22h04

    Bonsoir Alain.
    Excellent article dans le lien "Le contexte archéologique antique du mont d’Uzore". Il y est notamment fait état de l’interprétation loufoque et farfelue de "Uzore = Isis + Osiris" qui confirme ce que j’en pensais.

    Reportons-nous plutôt à l’ami Honoré avec son Astrée.

    " Sçachez donc, gentil Berger, que de toute ancienneté ceste contrée que l’on nomme à ceste heure Forestz fut couverte de grands abysmes d’eau, et qu’il n’y avoit que les hautes montagnes que vous voyez à l’entour, qui fussent découvertes, hormis quelques pointes dans le milieu de la plaine, comme l’escueil du bois d’ISOURE (-et non Uzore, manifestement déformé-), et Mont-Verdun ; de sorte que les habitans demeuroient tous sur le haut des montagnes. " (partie I, livre 2, page 29 recto - 1607).

    En sa course Lignon reflotte moins de fois,
    Nos champs jaunissent moins, ISOURE a moins de bois,
    Et moins de voix Écho, bien qu’elle soit sonâme,
    Moins d’élans a cet Air d’un grand vent agité
    Que mon cœur n’a d’Amour, ma Nymphe de beauté,
    Que mon amour de foi, que sa beauté de flamme.
    (partie II, livre 10, page 620 - 1610-1621).

    Il y a aussi le Palais d’Isoure, actuel château de Combes au pied du mont d’Uzore.

  • par Le 14 octobre 2016 à 22h23

    Bonsoir hereme
    Merci pour le Isis + Osiris. Je l’avais lis au conditionnel car j’avais un doute. Je vais barrer la phrase...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !