Pic Cassini (1680m) et Pont du Tarn par le Mas de la Barque - Mont Lozère Sud

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
650m
Durée :
1 jour

Partez pour la découverte du Mont Lozère et de sa vaste lande avec cette grande boucle au départ du Mas de la Barque. Une randonnée magnifique qui chemine entre les blocs de granite superposés, les hameaux Caussenards et le pont médiéval du Tarn. Bref, une superbe randonnée mêlant nature sauvage et histoires légendaires. – Auteur :

Accès

  • D’Alès :

Prendre la direction de Génolhac et Villefort par la D906 .

Dans Génolhac, continuer sur la D906 en direction de Villefort un court instant, puis tourner à gauche en direction du col du Pré de la Dame et du Mas de la Barque par la D362.

A l’intersection après le col du Pré de la Dame, tourner à gauche et rejoindre le Mas de la Barque par la D66.

Se garer au parking du Mas de la Barque.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 2739 OT Mont Lozère
  • Tracé IGN : Pic Cassini et Pont du Tarn
  • Départ : 1425m
  • Point Haut : 1680m
  • Point Bas : 1245m
  • Distance : 25,5Km
  • Horaire : environ 7h
  • Nota : Le tracé proposé est issu de la liste des randonnées obligatoires du Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne dans le cadre de la préparation au probatoire du diplôme d’état d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne. Plus d’infos

Balisage

  • Mas de la Barque - Pic Cassini : Poteaux fléchés (PR)
  • Pic Cassini - Bois des Camargues : Aucun
  • Bois des Camargues - Mas Camargues : Poteaux fléchés (PR)
  • Mas Camargues - Bellecoste : Aucun
  • Bellecoste - Gourdouse : Blanc/Rouge (GR)
  • Gourdouse - Mas de la Barque : Poteaux fléchés (PR)

Difficulté

  • Longue randonnée.
  • Éviter les jours de brouillard.
  • Traversée à gué de la Vérié.

Descriptif

Du parking, rejoindre le large sentier qui part au nord (balise présente) et suivre la direction du Pic Cassini.

Après 800 mètres, tourner à droite puis à l’intersection suivante prendre à gauche (poteaux fléchés) et rejoindre le col de l’Aigle à 1500 mètres de là.

Continuer sur ce sentier en direction de l’ouest et rejoindre, après quelques hectomètres, le signal géodésique du Pic Cassini.

Descendre alors en direction de l’ouest en suivant le sentier le plus à gauche et rejoindre la zone humide en amont du ravin de la Levade.

Traverser la zone humide en direction du nord-ouest et de la petite butte, cote 1678 (blocs de granite superposés).

Continuer ensuite sur le semblant de sentier présent qui va rejoindre au nord-ouest la cote 1631 et va ensuite descendre sur la Peyre Plantade.

Rejoindre alors la balise de la Peyre Plantade présente sur la petite butte (cote 1563).

De là, descendre plein sud et rejoindre le Tarn (qui n’est encore qu’un petit ruisseau) à sa cote 1521.

Suivre alors le sentier qui longe le Tarn en rive droite et descend en pente douce jusqu’à la passerelle du bois des Camargues.

Là, emprunter la passerelle et passer en rive gauche. Traverser ensuite le bois des Camargues en suivant le sentier découverte. Franchir les deux passages à clôture et rejoindre le Mas Camargues.

Du Mas Camargues, tourner à gauche et suivre la piste qui mène jusqu’à Bellecoste.

Moins de 100 mètres avant de pénétrer dans le hameau de Bellecoste, repérer et prendre à droite le GR qui va traverser à gué la Vérié et rejoindre une piste au bois du Commandeur.

Suivre alors cette piste à droite et rejoindre le pont du Tarn tout proche.

Du pont du Tarn , continuer à suivre un court instant le sentier qui longe le Tarn en rive gauche, puis à la balise, suivre à gauche le sentier qui monte en pente douce et va traverser une zone boisée avant de redescendre sur le hameau de l’Aubaret.

Traverser l’Aubaret et son petit pont puis tourner à gauche. Peu après, le sentier rejoint la petite route qui mène au hameau de la Vialasse. La suivre à droite, traverser ce hameau et continuer sur la piste jusqu’à rallier Pierre froide.

Continuer sur cette piste sur encore 800 mètres, puis suivre à droite le GR qui coupe à travers la lande, passe par un pont (cote 1318) et va rejoindre la piste momentanément délaissée.

Suivre alors logiquement la piste à droite et rejoindre le hameau de Gourdouse.

Dans Gourdouse, tourner à gauche et monter d’abord en suivant le GR, puis lorsque ce dernier tourne à droite, délaisser le GR pour suivre le sentier de gauche qui va remonter le vallon de Gourdouse.

Suivre ce sentier sur 1300 mètres, puis après avoir retrouvé un poteau fléché (PR), suivre le sentier balisé qui passe devant une ruine sous les hêtres et monte rejoindre le Rocher de Blayard.

Tourner alors à droite et suivre le sentier découverte jusqu’à rejoindre une large piste.

Là, il ne reste plus qu’à prendre cette piste à gauche pour rejoindre le Mas de la Barque et son parking.

A noter

Bien qu’étant un parc naturel national, le parc des Cévennes tolère la présence des chiens, à condition qu’ils soient tenus en laisse.

Dernière modification : 30 août 2018
Petit tour du Mont Lozère

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 26 octobre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par RandonneurLe 8 novembre 2015 à 07h44

    Bonjour et merci pour cette magnifique rando. J’ai eu quelques soucis en suivant le topo la semaine dernière (début novembre). Tout d’abord les indications de distances ne sont pas fiables du tout, le parcours ne fait pas 25 km, mais plus de 29 km (gps en main), de même la distance pour rejoindre certaines balises n’est pas fiable non plus, 1000 mètres ont vite fait de se transformer en 2000 mètres. Toujours concernant le topo, il est bon de signaler que le sentier après Gourdouse passe à travers une zone pastorale (une dizaine de vaches) et par dessue un ruisseau qu’il sera difficile de traverser au sec. C’est tout pour le topo, dernière remarque concernant le terrain en lui même, en fin de saison les sentiers sont presque tous inondés, une pair de chaussure style Gore Tex semble indispensable pour marcher confortablement. Malgré tout vous ne serez pas dessue par cette rando, il y a un petit côté "seigneur des anneaux" dans les paysages, c’est vraiment atypique.

  • par Le 8 novembre 2015 à 10h42

    Bonjour Randonneur et merci de votre retour.

    Pour la distance, j’utilise une application web dédiée sur fond de plan "google map". Je suis certain qu’il y a entre 25,5 et 26 kilomètres sur cette randonnée que j’ai parcouru en 6h30 environ.

    ATTENTION aux odomètres trajet sur certains GPS ils ne sont pas toujours précis suivant où l’on se trouve.

    Voici ce qu’on peut lire par exemple sur le net à ce sujet (issu du forum Garmin) :

    "Ne vous étonnez pas si votre GPS rando, MAP62 et 64s vous indique une valeur de distance parcourue erronée.
    Le principe d’acquisition des données utilisées pour le calcul de la distance parcourue est incompatible avec l’utilisation du GPS en rando, dans certaine conditions, mauvaise réception des satellites (vallée encaissée, forêt) et vitesse de déplacement lente ( sentier difficile ou forte pente).
    A l’issue d’une rando en montagne, la valeur donnée par l’odomètre trajet était 43 % supérieure à la valeur réelle.
    Si vous vous déplacez en gravissant 400 m sur une pente de 30 % en 1 heure, vous aurez parcouru 1.33 m en 1 seconde. Or l’incertitude de géo-localisation peut être de plusieurs mètres. Comme la valeur de l’odomètre est incrémentée toutes les secondes, on comprend que dans ces conditions la valeur indiquée ne sera pas exacte si on a par exemple une incertitude de géo-localisation de 3 m. L’incertitude de géo-localisation est aléatoire, le cumul des erreurs est aléatoire, mais la valeur affichée sur l’écran sera dans ces conditions supérieure à la valeur réelle.
    On ne peut pas améliorer l’incertitude de géo-localisation qui sur un MAP64s est déjà très correcte, on ne peut pas augmenter la vitesse de progression du randonneur, il faut donc artificiellement augmenter la distance entre deux acquisitions.
    Il faudrait faire l’acquisition des données qui servent au calcul de la distance parcourue, chaque fois que le GPS stocke les données qui seront utilisées pour créer le tracé enregistré, on bénéficierait ainsi du paramétrage "auto, temps, distance".
    Dans le cas évoqué en paramétrant 20 secondes, la longueur de l’étape serait de 26.6 m et l’influence de l’incertitude de géo-localisation qui par ailleurs est aléatoire devient négligeable. C’est ce qui se passe si vous utilisez votre GPS à vélo ou en voiture."

    A moins d’avoir un GPS hors de prix, la plupart des GPS utilisent ces modes de calcul et il y a donc un fort risque que sur certaines randos la distance totale parcourue soit surévaluée (de plus, je me suis déjà rendu compte de ce genre d’erreur sur mon GPS que j’utilisais auparavant. Depuis il prend la poussière dans mon tiroir, je suis revenu au papier pour m’orienter)

    Enfin, effectivement, il vaut mieux parcourir cette rando avec des chaussures type Gore TEX, mais bon ça devrait être la règle pour chaque randonnée selon moi. Car qui peut le plus, peut le moins.

    Salutations

  • par Le 8 novembre 2015 à 11h47

    Salut Fabien. J’ai réalisé ton trajet sur GE, j’ai effectivement 25,5 km.

  • par Le 8 novembre 2015 à 12h09

    Absolument d’accord avec ce texte Fabien.
    Le GPS, comme tout système de mesure, n’est pas infaillible.
    Même les GPS professionnels (que j’ai utilisé) avec lequel on obtient des précisions centimétriques ne le sont pas. (il arrive parfois que des masques altèrent la précision de la mesure)

    La distance parcourue donne une idée de l’amplitude de la rando, mais je ne pense pas que ce soit important de la connaître avec une grande précision.
    Le plus simple est de calculer la distance à plat facilement mesurable sur Géoportail :

    Rappel : "sur les cartes, nous avons la distance à plat, c’est-à-dire la distance horizontale ; elle ne prend pas en considération le relief du terrain. Nous ne savons donc pas la vraie distance parcourue lors de l’élévation".

    Il suffit de porter une correction.
    L = Longueur - H = Hauteur (dénivelé) - R = (distance en tenant compte de l’élévation.)

    Donc L²+H²=R²
    Plus le dénivelé est important, plus R sera différent de L.
    Hormis sur des pentes très raides ou sur des itinéraires du type "montagne russe", L et R ne seront pas trop différent.
    La correction est de l’ordre du Km sur des itinéraires assez longs et pentus... pas de quoi fouetter un chat.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !