Pointe de Chaborgne (2754m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ce n'est pas tout à fait de l'escalade, mais plus vraiment de la randonnée. Quant au rocher, c'est une pile d'assiettes en équilibre.

Accès

Parking du Cugnon (1175 m), commune : Les Contamines Montjoie (74)

Itinéraire

Dénivellation : environ 1500 m.

Difficulté : Itinéraire hors sentier battu. Il faut être un peu maso pour s’aventurer dans ce genre de pierrier.

Temps : Pour point haut à 2670 m : 4 h 30 – durée totale : 7h 20

Carte IGN  : 3531 ET Saint Gervais les Bains.

Itinéraire  :

Rando ou plutôt course en montagne hors des sentiers battus, même s’il existe un vague reste d’une ancienne sente plus très fréquentée.

Lorsque la sente disparaît, il faut grimper dans le pierrier (lit d’un torrent de fonte) jusqu’au col entre les points côtés 2483 et 2458.

A partir de là, c’est plus ou moins de l’escalade facile en suivant le fil de l’arête. Mais attention, rien n’est solide par là. Faire donc très attention à la solidité des prises tant des pieds que des mains.

Nous avons abandonné vers 2670 m car cela devenait un peu plus technique et surtout délicat pour redescendre.

Une fois de retour au col, nous sommes descendus dans un pierrier de plus de 600 m de dénivelé pour rejoindre le versant Armancette.

Balade à ne pas trop recommandée, si ce n’est pour faire une petite course dans un endroit peu fréquenté.

D’après le guide Vallot la Pointe de Chaborgne se nomme en réalité Pointe de Cheubon (du patois Tseuc = sans corne, à rapprocher du Mont Suc et de Treutze-Bo). Elle est aussi parfois nommée : Cheuborgne – Cat Borgne ou Grande Roche de Trélatête.

>> D’autres randos dans le massif du Mont Blanc

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Pointe de Chaborgne (2754m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe de Chaborgne (2754m) »

Itinéraire Cà fait déjà un moment qu’on grimpe et on n’en voit pas le bout Un peu d’herbe. Que c’est agréable En face, le Mont Joly (2525 m) Des cailloux, encore des cailloux, toujours des cailloux Le col se rapproche Et dire qu’on a démarré de la vallée ci-dessous Votre rédacteur Des assiettes empilées les unes sur les autres Après l’abandon à quelques mètres du sommet, on rejoint le col pour retrouver les filles qui n’ont pas voulu faire l’essai du sommet Col en vue Descente sur l’autre versant, mais toujours dans un pierrier Rester groupir On vient de là haut