Pointe des Couloureuses (2678m) et Pointe Rousse (2806m) en boucle par l’arête de la Roche Enverse et le torrent de la Louïe Blanche

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1293m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Parcours en boucle vers 2 sommets non fréquentés des Alpes Grées, avec recherche d'itinéraire, quelques lacs, cheminement dans les blocs et le long d'un torrent. Pour la vue, les massifs du Mont Pourri et du Rutor sont présents, tandis que le Mont Blanc fait une belle apparition à la Pointe des Couloureuses.

Accès

De la commune de Ste-Foy-Tarentaise (D902), suivre la D84 jusqu’au hameau La Masure. Dans le centre du hameau, prendre alors la petite route à droite qui remonte un vallon via le hameau Le Crot. Fin de la route autorisée au hameau et parking Pierre Giret (1750m).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Altitude de départ : 1750m
  • Altitude des sommets : 2678m et 2806m
  • Dénivelé cumulé : 1293m
  • Distance : 14,5km

Balisage

  • Marques de peinture jaune (traits, triangles, lettre R) sur rochers en montée hors sentier vers le Col du Retour (2419m).
  • Quelques cairns entre le Passage de la Louïe Blanche et la crête frontière (Italie).
  • Aucun sur le reste du parcours.

Difficultés

  • Une partie de la randonnée se déroule hors sentier avec recherche d’itinéraire parfois peu évidente (montée à la Pointe Rousse, descente du torrent de la Louïe Blanche).
  • Pas de III pour atteindre la Pointe des Couloureuses à partir de l’arête de la Roche Enverse, pas de II+ au sommet de la Pointe Rousse.
  • Usage fréquent des mains et nombreux passages avec désescalade entre blocs rocheux et dalles inclinées, particulièrement lors de la descente de l’arête de la Roche Enverse et du torrent de la Louïe Blanche (partie amont).

Lac du Retour ‒ Arête de la Roche Enverse ‒ Pointe des Couloureuses

Du parking, continuer sur 230 mètres la route bitumée qui monte vers le hameau des Savonnes.

Au premier panneau directionnel, prendre à gauche, nord, le sentier qui remonte le vallon le long du torrent de la Louïe Blanche, d’abord en rive gauche puis en rive droite après son franchissement vers l’altitude 1900m.

À partir de l’altitude 2010m, 2 possibilités pour rejoindre le Col du Retour :

  • suivre le sentier principal bien tracé.
  • faire une agréable petite virée hors sentier mais balisée : partir alors plein ouest sur de raides pentes buissonneuses en restant sur la rive droite d’un ruisseau. Toujours au plus près du ruisseau, on remonte une zone d’éboulis puis l’on passe un goulet entre des dalles rocheuses.
    Après ce goulet, on oblique au nord-ouest jusqu’à trouver un panneau directionnel sur le bon sentier qui mène au Col du Retour (2419m).

Une fois au col, une petite descente sur la gauche permet de rejoindre le tout proche lac du Retour (2385m). Une sente contourne le lac par l’ouest jusqu’à son extrémité sud.

Du lac, partir plein nord jusqu’à croiser la sente qui relie le Col du Retour au Passage du Retour.

Poursuivre nord-nord-ouest hors sentier en direction de l’arête de la Roche Enverse. Ça passe à peu près partout, la pente est assez modérée, ponctuée de gouilles et mares. On atteint assez facilement le milieu de l’arête après la traversée d’une zone de dalles rocheuses.

L’arête est effilée mais facile. Un ressaut se contourne par la droite, puis la pente herbeuse se redresse franchement à l’approche du bastion sommital.

Au pied du bastion, le contourner un peu par la gauche pour trouver le départ d’un petit couloir. Le départ est très raide, terreux et assez exposé. En raison de l’orientation (ombre tardive), humidité et/ou givre peuvent rendre ce passage extrêmement glissant.

La suite est beaucoup plus simple avec grimpe facile dans des blocs rocheux pour atteindre la Pointe des Couloureuses (2678m) et ses 2 cairns sommitaux.

Arête de la Roche Enverse ‒ Passage de la Louïe Blanche ‒ Pointe Rousse

La descente vers le Passage de la Louïe Blanche s’effectue dans une orientation nord-est, parallèllement à l’arête de la Roche Enverse. Départ assez raide puis l’on désescalade une zone de gros blocs en restant à distance (50 mètres en moyenne) du fil de l’arête.

Ensuite, la configuration du terrain ramène naturellement vers l’arête, avec la traversée d’une zone de dalles rocheuses présentant de petites failles (jusqu’à 1m50) qu’il faut enjamber avec assurance.

Après un dernier ressaut à désescalader, on arrive au niveau d’un collet sur l’arête (point coté 2552m).

Quitter le collet à l’est-nord-est (azimut 072°) afin de rejoindre un petit lac (2505m) situé au bord du sentier qui monte plein nord vers le Passage de la Louïe Blanche.

Juste avant l’arrivée au Passage de la Louïe Blanche (2524m), repérer un lac sur la droite, en contrebas. S’y diriger rive nord et poursuivre est-nord-est sur une vague sente. Celle-ci disparaît dès lors que le terrain devient minéral, laissant place à quelques cairns.

On trouve ensuite un autre lac encaissé (2580m), chouette endroit pour faire une pause.

Conserver un cap est-nord-est pour passer sur la gauche du mont rocheux coté 2644m, puis obliquer immédiatement plein nord en direction de la crête frontière. Il y a bien quelques petits cairns mais ils sont peu visibles.

Dès la frontière passée (légère descente), on repère sur la gauche un large couloir, assez évident et orienté au nord-ouest, que l’on parcourt sur 100 mètres environ.

Ensuite, prendre sur la gauche, sud-ouest, un second couloir assez étroit et rocailleux. Celui-ci mène à un replat (2685m) où l’on trouve un bloc remarquable qui peut être un bon repère pour la descente.

De ce bloc, il s’agit de contourner par la gauche une immense zone de dalles rocheuses qui s’étend jusqu’au sommet. On effectue une traversée plein ouest afin d’atteindre des pentes en partie herbeuses (2750m environ) situées avant l’abrupt rocheux de la Pointe Rousse.

Virer alors au nord-ouest en visant un rocher remarquable de la crête sommitale.

Au pied de ce rocher, il ne reste plus qu’à longer la crête (dalles inclinées) au nord-ouest, jusqu’au sommet de la Pointe Rousse (2806m) défendu par un ressaut (II+).

Retour à Pierre Giret par le torrent et le vallon de la Louïe Blanche

Descente de la Pointe Rousse par le chemin inverse jusqu’à la crête frontière (cairn). La suite consiste à contourner, côté italien, le mont rocheux coté 2636m afin de rejoindre un col sans nom situé à l’est du Col de la Louïe Blanche.

Pour cela, on doit d’abord contourner une barre rocheuse : continuer la descente nord-est vers l’Italie et effectuer un virage droite serré pour revenir au pied de cette barre rocheuse.

Longer ensuite un cours d’eau temporaire, est-sud-est, sur 200 mètres environ, puis obliquer sud-sud-ouest en direction de la crête frontière pour faire la jonction avec une discrète sente venant du Vallone di Bella Comba.

On arrive alors au col sans nom sur la frontière (2580m environ), duquel la sente venant d’Italie se dirige vers le Passage de la Louïe Blanche.

On suit cette sente sur 100 mètres environ, puis on la quitte en obliquant au sud. Toujours au sud et sur une distance de 500 mètres, on enchaîne les descentes d’étroits couloirs herbeux taillés dans de grandes dalles rocheuses (visibilité limitée vers l’aval).

  • Lorsque la pente devient un peu critique, ne pas hésiter à virer un peu sur la gauche en direction des premiers blocs des éboulis provenant de la Tête du Charvet (sommet situé plein est).

Dès que torrent de la Louïe Blanche est en vue, s’en rapprocher (vers l’altitude 2400m) et poursuivre la descente à proximité de celui-ci.

Sur 700 mètres, le terrain est encore assez chaotique et l’on navigue d’une rive à l’autre en se faufilant parmi les blocs. Torrent bien utile en cas de surchauffe…

À partir de l’altitude 2250m, la pente s’adoucit et un sentier (toujours au sud) fait son apparition sur la rive gauche du torrent. On suit ce sentier qui, après un passage un peu exposé, descend à flanc de montagne dans le vallon de la Louïe Blanche.

Au hameau de la Vacherie d’en bas (panneau, 1950m), prendre le chemin à droite, sud. En arrivant sur une piste, la quitter immédiatement par la droite, un sentier fait la jonction avec l’itinéraire de montée au bord du torrent de la Louïe Blanche. Il ne reste plus que 700 mètres pour rejoindre Pierre Giret.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tour de la Bella Comba

La carte du topo « Pointe des Couloureuses (2678m) et Pointe Rousse (2806m) en boucle par l’arête de la Roche Enverse et le torrent de la Louïe Blanche »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe des Couloureuses (2678m) et Pointe Rousse (2806m) en boucle par l’arête de la Roche Enverse et le torrent de la Louïe Blanche »

Entrèe dans le vallon de la Louïe Blanche. Vue arrière vers le Mont Pourri. Départ du hors sentier vers le col du Retour. Montée face à la Roche Jaille. On longe un ruisseau. Passage d’un goulet. Vue arrière. Regard vers la Pointe Rousse. On rejoint le sentier sous le Col du Retour. Sur le Col du Retour. Regard vers l’arête de la Roche Enverse et la Pointe des Couloureuses. Le lac du Retour. Lac du Retour et Mont Pourri.    Mont Pourri. Début de montée vers l’arête de la Roche Enverse. Quelques gouilles sur le flanc sud de l’arête de la Roche Enverse. Mont Pourri. Les dalles sous l’arête de la Roche Enverse. Sur l’arête. Massif du Mont-Blanc en vue. Vers la Pointe de la Louïe Blanche et la Pointe Rousse. Arête de la Roche Enverse. Arête de la Roche Enverse. Vue nord, sur l’arête. Au pied du bastion sommital de la Pointe des Couloureuses. Montée sur le bastion sommital (III). Montée sur le bastion sommital. Un dernier ressaut facile. Cairn de la Pointe des Couloureuses avec le massid du Mont-Blanc. Second cairn avec le Mont Pourri. L’arête de la Roche Enverse, en direction de la Pointe Rousse. Vue plongeante sur le lac du Retour. Mont Pourri. Mont Blanc. Début de descente sur l’arête de la Roche Enverse. Descente sur l’arête de la Roche Enverse. Descente sur l’arête de la Roche Enverse. La zone des dalles faillées. Collet sur l’arête (point coté 2552m). Descente vers le lac 2505m situé au bord du sentier. Lac 2505m au bord du sentier montant au Passage de la Louïe Blanche. Lac situé en contrebas du Passage de la Louïe Blanche. Lac situé en contrebas du Passage de la Louïe Blanche. Lac situé en contrebas du Passage de la Louïe Blanche. La suite après le lac. Lac 2685m. Lac 2685m. Lac 2685m. Continuation est-nord-est. Au niveau du mont rocheux coté 2644m, plein nord vers la crête frontière. L’arrivée sur la crête frontière. Au passage de la crête frontière, regard en direction de la Pointe des Couloureuses. Regard vers la Pointe Rousse. Vers les Dents Rouges et la Pointe du Tachuy. Cool, ils sont là !  Rocher remarquable sur la crête de la Pointe Rousse. Au sommet. Au sommet. Au sommet. Cairn sommital avec au fond, l’Aiguille des Glaciers. Du sommet, vue sur le rocher remarquable de la crête. Le sommet et le ressaut (II+). Descente de la Pointe Rousse vers le bloc remarquable (au centre). Bloc remarquable sur le replat 2685m. Descente de l’étroit couloir après le replat. Courte descente côté Italie pour contourner une barre rocheuse. Descente hors sentier pour rejoindre le torrent de la Louïe Blanche. Col de la Louïe Blanche et Tête du Charvet. Peu de visibilité vers l’aval. Un des nombreux couloirs taillés dans les dalles. Passage par les éboulis de la Tête du Charvet. Un peu de répit... Dalles, blocs et torrent de la Louïe Blanche. Fin des difficultés. Un sentier ! Regard vers la Pointe des Couloureuses. Passage un peu exposé lors de la descente dans le vallon de la Louïe Blanche. Descente du vallon de la Louïe Blanche, à flanc de montagne. Hameau de la Vacherie en vue. Panneau de la Vacherie d’en bas. Hameau de la Vacherie d’en bas. Mont Pourri et Aiguille Rouge vus du plan de la Vacherie. Vue arrière sur le vallon de la Louïe Blanche. Hameau Pierre Giret.