Puy de Niermont (1620m) et Plateau du Limon par Dienne

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour

Partez à la découverte d'un des plus beaux points de vue sur la vallée de l'Impradine ainsi que sur les prestigieux Puy Mary et Puy de Peyre Arse. Une approche qui se fera tout en douceur, à travers les prairies étendues du plateau du Limon et sous le regard curieux des vaches. – Auteur :

Accès

  • De Murat :

Prendre la direction de Riom-ès-Montagnes par la D3.

Après avoir passé le Col d’Entremont, prendre à gauche la D680 qui mène à Dienne puis au Puy Mary.

Dans Dienne, se garer à l’entrée du village sur le parking situé à gauche.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 2435 OT Monts du Cantal
  • Tracé IGN : Puy de Niermont
  • Départ : 1052m
  • Point Haut : 1620m
  • Distance : 20,5Km
  • Horaire : 6h à 6h30

Balisage

  • Dienne - Puy de Niermont : Jaune (PR)
  • Puy de Niermont - Col de Serre : Blanc/Rouge (GR)
  • Col de Serre - Dienne : Jaune (PR)

Difficulté

  • Une partie de l’itinéraire pour rejoindre le Puy de Niermont est en hors sentier. Un bon sens de l’orientation sera utile. Carte IGN TOP25 recommandée
  • Éviter les jours de brouillard
  • Plusieurs clôtures à franchir. Ces passages ne sont pas toujours équipés pour le randonneur. Bien refermer derrière vous les clôtures que vous seriez amené à ouvrir.
  • La fin du parcours longe par trois fois la D680 (sur un total de deux kilomètres environ). Prudence !

Descriptif

Du parking, rejoindre le centre du village, puis après avoir passé la mairie sur votre gauche, prendre la rue de droite qui monte vers l’église romane du village.

Continuer à prendre de la hauteur (direction nord) en suivant la petite route qui va vite devenir une piste. Cette piste monte en lacets jusqu’au plateau du Limon et va rejoindre la Croix du Gendarme (cote 1350).

Suivre à gauche le semblant de piste dans la prairie qui part direction sud-ouest et va rejoindre la cote 1376.

Peu après, on rencontre une intersection (juste après un passage de clôture), laisser à gauche la descente vers Drils, pour prendre à droite (cap ouest), le sentier qui monte en direction du sommet rocheux non nommé et coté à 1566m.

Après avoir franchi le ruisseau du Limon, quitter le sentier pour rejoindre à vue les ruines du Limon (visibles sur votre gauche et distantes de 800 mètres).

Des ruines du Limon, prendre un cap ouest et suivre plus ou moins les quelques petits poteaux qui émergent de la prairie jusqu’à rencontrer la dernière clôture (cote 1526) qui nous sépare du sommet.

Franchir la clôture et rejoindre Puy de Niermont à vue.

De ce modeste sommet, on bénéficie d’une superbe vue sur la vallée de l’Impradine et le Puy Mary. De plus, la quiétude en ce lieu est quasiment garantie, car la majorité des randonneurs préfèreront arpenter les autres sommets du coin, qui sont à l’évidence bien plus huppé.

Du sommet, descendre par le GR (balisé blanc/rouge) qui suit la ligne de crête jusqu’à rejoindre le col de Serre (direction sud-ouest).

Au col de Serre, prendre à gauche la route et la suivre sur 900 mètres environ.

Ignorer la première piste à droite, pour prendre la deuxième à droite munie d’une barrière à bétail.

Descendre par cette vieille piste dans la vallée de l’Impradine, puis prendre à gauche le sentier qui va suivre la rivière de l’Impradine jusqu’au hameau de Gandilhon.

Suivre alors par la droite la D680 jusqu’à Lavigerie.

Quitter la D680, pour prendre à droite la petite route qui descend au hameau de la Chapelle . Traverser le hameau jusqu’à rejoindre la D680 à sa cote 1106.

Suivre alors par la droite la D680 jusqu’à la Buge.

Prendre la piste de gauche qui va longer la D680 et rejoindre Drils. Traverser le hameau et rejoindre la D680 à sa cote 1066.

Suivre alors par la gauche la D680 jusqu’à Dienne et son parking de départ.

Dernière modification : 29 août 2018
Puy Chavaroche (1739m), Puy Mary (1783m), Puy de Peyre Arse (1806m) et Puy Griou (1690m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 26 juin 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 6 juillet 2014 à 01h11

    Salut Fabien.

    Dienne est un village riche en histoire. Il est peut-être intéressant de coupler ce topo avec la visite du Rocher de Laqueuille (1,2 km de Dienne au 170). Curieusement il y a deux villages à proximité nommés Laqueille Haute et Basse et non Laqueuille.

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8d/Rocher_de_Laqueuille_1.jpg/120px-Rocher_de_Laqueuille_1.jpg

    Quelques informations.

    Le nom du village de Dienne serait la déformation de celui la déesse romaine Diane. Selon un texte de 1369, il y avait un temple romain dédié à cette dernière en haut du rocher de Laqueuille. Le nom de la rivière Santoire serait également déduit du mot "sanctuaire" de ce site. En patois local, les habitants de Dienne s’appellent les "Dianảïres".
    Diane était représentée avec un croisssant au front d’où 3 croissants portés sur les armes ces seigneurs : " D’azur au chevron d’argent, accompagné de trois croissants d’or ".
    http://jean.gallian.free.fr/comm2/Images/blasons/d/dienne.gif

    Ce temple, construit sur un site préhistorique, fut selon le même texte démoli pendant les dernières années du règne de Charlemagne, qui aurait ordonné la destruction d’un centre de culte païen. Le seigneur du lieu utilisa le site pour construire le premier château en 804.
    Le premier château fut abandonné quelques siècles plus tard à cause de son état vétuste et de son accès difficile. Il reste seulement quelques traces de constructions ou de tranchées.
    Le deuxième château fut construit à Marchadial. De celui-ci restent toujours le socle (une maison maintenant) et deux pans de mur d’une des tours. Nombre de pierres de taille ont été réemployés à Dienne et à Dils.

    Dienne se trouvait à la fois sur la voie romaine de Figeac à Massiac, sur la route du sel venant de l’Atlantique qui traversait le plateau du Limon d’Est en Ouest, sur la route d’Apchon à Murat et possédait en 1736 le seul pont sur la Santoire. Dienne était également situé sur la route de la transhumance venant du Col de Cabre et amenant les troupeaux du sud Cantal.

    Pour l’historique de la famille de Dienne :
    http://jean.gallian.free.fr/comm2/d/dienne.html

  • par Le 8 juillet 2014 à 17h36

    Salut Hereme,

    Merci pour toutes ces infos.

    Si tu aimes les chemins historiques, j’ai quelques balades en perspective qui emprunteront la voie Regordane....mais çà sera pour cette automne.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !