Rocher Blanc (2919m) et Rocher de la Davie (3157m) par la Grande Combe et la crête de Doumé

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1852m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Version allongée et augmentée de l'ascension du Rocher Blanc et du Rocher de la Davie, avec un départ du Chenal et un retour via la méconnue crête de Doumé.

Accès

De Bourg-Saint-Maurice, suivre la D902 en direction du col de l’Iseran. Passer Sainte-Foy-Tarentaise puis environ 4,5km après le hameau de la Thuile, bifurquer à gauche juste avant le paravalanche des Pigettes. La route autorisée se termine au parking du Chenal (1700m).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Altitude de départ : 1700m
  • Altitude des sommets : 2919m et 3157m
  • Dénivelé cumulé : 1852m
  • Distance : 21,4km
  • Balisage : aucun

Difficultés

  • Rocher Blanc : pente d’accès raide à très raide (de la Grande Combe au col 2890m), la montée sur l’éperon rocheux n’est pas technique mais exposée.
  • Crête de Doumé : fin de descente sur un terrain escarpé où la sente est difficile à suivre.

Montée au Rocher Blanc via la Grande Combe

Du Chenal, continuer sur la route montante et prendre à droite à la bifurcation du point coté 1789m (panneau, Carrefour de la Combaz Aval) en direction du hameau du Fenil.

Passer au centre du hameau et le quitter par le sud-est. En amont du hameau, un sentier balcon peu marqué et légèrement ascendant évolue au pied du flanc ouest des Rochers de Pierre Pointe, dans une direction sud-sud-est.

À partir du point coté 2095m, on entame une courte descente jusqu’à la bifurcation du point coté 2056m (ruisseau des Achets), d’où l’on prend le large chemin sur la gauche.

Le suivre sur 580 mètres et au niveau d’un panneau indiquant "Bergerie de la Davie", prendre le sentier sur la droite. Celui-ci descend jusqu’au Nant Cruet pour le franchir via une passerelle, remonte dans les rhododendrons vers la pierre du Carroley (gros rocher au bord du sentier, 2170m), contourne la base de la crête de Doumé puis engage une descente vers la bergerie de la Davie (2105m).

Juste après la bergerie, on trouve sur la gauche (sud-est) un sentier montant dans l’alpage de la Davie. À partir du point coté 2225m, le sentier balcon longe la rive gauche du ruisseau de la Davie jusqu’à l’altitude 2330m puis oblique peu à peu au sud.

Après un point haut à 2440m, descente en direction du ruisseau de la Grande Combe, au point coté 2360m (en amont, ce ruisseau se scinde en 2 vers l’altitude 2480m). Franchir le bras principal (nord) de ce ruisseau puis reprendre la montée sur le sentier jusqu’au bras secondaire (sud) de ce même ruisseau.

On débute alors une virée hors sentier : passer sur la rive gauche du bras secondaire et remonter le cours d’eau au nord-est, en direction du petit vallon de la Grande Combe (replat, 2595m). Bel endroit pour faire une pause, au pied du Rocher Blanc et de la crête du Rocher de la Davie.

Ensuite, cap au nord pour gravir la raide pente herbeuse permettant d’accéder au petit col (2890m) situé à droite du Rocher Blanc. Le mieux est de rester au centre de la pente sur les 2/3 du parcours puis de virer peu à peu sur la gauche pour rejoindre le col, matérialisé par un rocher orange (cargneule) bien reconnaissable. Lors de cette montée, la pente se redresse progressivement et devient vraiment très raide à l’approche du col.

Pour accéder à l’éperon du Rocher Blanc (voir l’itinéraire) :

  • descendre d’environ 30m sur le versant opposé (soit à l’altitude 2860m) en longeant l’étroit filon de cargneule.
  • partir sur la gauche (sud) en traversée et passer sous de grandes dalles inclinées.
  • remonter des éboulis (blocs de plus en plus gros) jusqu’à la base de l’éperon afin de le contourner par la droite après franchissement d’une petite brèche.
  • gravir ensuite l’éperon avec prudence, la roche accroche bien mais l’inclinaison est forte et toute glissade est interdite à l’approche du sommet.
  • ne pas hésiter à s’aider des mains et à abaisser le centre de gravité au plus près du sol (surtout en descente).

Le Rocher Blanc (2919m) est un sympathique belvédère perché où l’on peut à nouveau pauser, avec une vue plongeante sur la courte mais rude montée ente la grande Combe et ce sommet.

Du Rocher Blanc au Rocher de la Davie

Rejoindre le couloir parcouru par le filon de cargneule. Engager une raide descente vers l’ouest jusqu’à l’altitude 2760m puis obliquer au nord sur courbe de niveau afin de rejoindre la sente de l’itinéraire normal.

Après une courte et raide remontée, on arrive sur un replat à l’altitude 2880m (cairn).

Dans une direction est-sud-est, parcourir sur une vague sente le vaste plateau incliné (pente assez modérée) jusqu’à l’imposant cairn sommital du Rocher de la Davie (3157m).

Descente via la crête de Doumé

Revenir au cairn du replat 2880m. Pour varier, on peut effectuer la descente en bordure de la crête du Rocher de la Davie pour de belles vues plongeantes sur la Grande Combe et le Rocher Blanc.

Du cairn, continuer plein nord la descente en direction de la butte herbeuse cotée 2879m que l’on atteint après une courte montée. On se trouve alors au sommet de la crête de Doumé.

Dans une direction nord-ouest, on suit la crête herbeuse sur son bord droit, le long de l’abrupt. Le début de descente se fait sur une sente qui va par la suite disparaître.

Vers l’altitude 2790m, une butte rocheuse se contourne par la droite. Passage au bord de l’abrupt mais la sente est assez large.

Continuation sur le bord droit de la crête jusqu’à l’altitude 2600m, puis traversée plein ouest de la crête (toujours en descente) pour rejoindre son bord gauche, secteur escarpé avec de gros rochers.

Atteindre l’altitude 2520m afin de trouver (sur la gauche, derrière une butte) le départ d’une sente peu marquée qui va habilement serpenter, ouest à ouest-nord-ouest, entre les rochers.

Cette sente (certainement très ancienne) semble très peu fréquentée de nos jours, elle est donc difficile à suivre. À plusieurs reprises, celle-ci s’efface complètement. En cherchant un peu on la retrouve, jamais bien loin, mais si l’on vient à la perdre ou s’en écarter définitivement, le cheminement peut être assez inconfortable.

Vers l’altitude 2250m (replat), viser d’anciens restes d’un enclos en pierres, situés à droite d’une barre rocheuse (bien visible en amont). Un passage dans cet enclos permet de poursuivre la descente au nord-ouest afin d’effectuer à l’altitude 2200m, la jonction avec le sentier balcon pris lors de la montée.

Le suivre au nord et revenir à la bifurcation du point coté 2056m (ruisseau des Achets), après franchissement du Nant Cruet. Prendre alors à gauche, sud, pour suivre sans interruption le chemin carrossable qui s’oriente peu à peu au nord et ramène au Chenal via le hameau Nancruet.

Dernière modification : 16 mai 2018
Rocher de la Davie (3157m) par le Villaret des Brévières

La carte du topo « Rocher Blanc (2919m) et Rocher de la Davie (3157m) par la Grande Combe et la crête de Doumé »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours