Rocher de Mutzig (1008m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
850m
Durée :
1 jour

Jolie boucle avec panorama sur la vallée de la Bruche et le Donon agrémenté de curiosités géologiques.

Accès

En voiture N420 Strasbourg-Schirmeck, en train gare de Muhlbach/B.-Lutzelhouse (5 min jusqu’à l’église).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Lieu : Lutzelhouse (67).
  • Durée : 5h.
  • Dénivelé : 850m.
  • Point culminant : 1008m.
  • Carte : IGN Top25, 3716ET

Itinéraire

Depuis l’église de Lutzelhouse, prendre la D392 vers l’Est sur 50m puis tourner à gauche dans la rue de la Paix (direction cimetière). Longer le cimetière pour arriver à un lotissement que l’on traverse (direction Nord) par la rue de l’Étang qui devient un chemin empierré à mesure que l’on s’élève.

On atteint rapidement une route forestière que l’on traverse en s’enfonçant dans la forêt (balisage triangle rouge). Arrivé à un parking forestier, suivre le balisage cercle rouge en direction de Kappelbronn. Le sentier longe un bois avant de s’y enfoncer et de serpenter dans de petits vallons.

Le sentier amène à un pré au pied de la Grande Côte et finit par ressortir sur une route forestière. Suivre cette route vers le Nord (cercle vert, direction Kappelbronn). Au bout de quelques centaines de mètres pour arriver à un Séquoia impressionnant.

Poursuivre la route et prendre le chemin qui passe au-dessus de la ferme de Kappelbronn. Le sentier (rectangle rouge) s’élève de manière soutenue dans la forêt parfois clairsemée jusqu’à la Porte de Pierre, offrant une jolie vue sur la vallée de Mutzig.

Compter environ une heure entre Kappelbronn et la Porte de Pierre. Cette dernière est un arc de triomphe en grès rose de 4 à 5m de haut, sculpté par l’érosion. Les amateurs de grimpe pourront s’y chauffer les avant-bras, les autres en profiteront pour souffler un peu. Depuis la Porte de Pierre, possibilité de pousser jusqu’au petit Katzenberg pour un point de vue vers l’Est (20 minutes aller-retour environ).

Depuis la Porte de Pierre, suivre le sentier vers l’Ouest (rectangle rouge) en direction du rocher de Mutzig. Après avoir longé un plateau où la nature essaye de reprendre ses droits après la tempête de 99, on arrive enfin au(x) rocher(s) de Mutzig où il fait bon faire la marmotte au soleil ou pique-niquer. Superbe panorama sur la vallée de la Bruche, le Donon et le massif du Champ du Feu.

La descente se fait en suivant la direction du col du Narion qu’on atteint rapidement (possibilité d’abri avec la cabane des Juifs au col). Prendre la route forestière qui descend sur la gauche vers Lutzelhouse.

Au bout d’un bon 1/4 d’heure, un chemin forestier monte sur la gauche (après une cabane de chasseur sur la gauche de la route) et permet de rejoindre le large sentier qui mène à la Grande Côte (cercle jaune). On accède par un raidillon final à l’enceinte du Jardin des Fées qui offre un joli panorama.

Il faut chercher un peu au sommet pour trouver le chemin qui descend vers l’Est (cercle jaune). La descente se fait ensuite par un enchainement de route forestière et de sentiers en suivant les cercles verts, direction Lutzelhouse.

Arrivé à la maison forestière Hinberg, il ne reste plus qu’à suivre la route et traverser le village pour revenir au point de départ.

Dernière modification : 16 mai 2018
Du Nideck à la Porte de Pierre

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 23 novembre 2009

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 23 novembre 2009 à 20h08

    Bienvenue pour ce premier article dans altituderando . Les Vosges, une jolie région qui mériterait plus souvent que l’on parle d’elle.....

  • par Le 24 novembre 2009 à 12h15

    superbe rando.
    En plus je compte aller dans la région l’été prochain.
    Alors, si tu as d’autres idées de randos, je suis preneur (de 200 à 600m de dénivelé car enfants)

  • par fanoitbenyLe 17 août 2010 à 18h41

    Merci pour cette sortie réalisée en partie (qq variantes en fonction de la météo)

  • par GuillaumeLe 2 septembre 2014 à 19h09

    Superbe rando par contre 5h c’est juste. Nous avons mis 6h30 moi et ma compagne et nous ne sommes pas des débutants. Mais sinon parcours très beau et une grande diversité de paysage.

  • par Le 3 septembre 2014 à 23h53

    Histoire et légendes.

    Des menhirs (non authentifiés), des fées, ... : il faut des légendes.

    Légende 1.
    Des fées ont décidé de construire un pont enjambant la vallée de la Bruche pour relier le Jardin des Fées au Purpurkopf, neuf kilomètres au SE, non loin du Verlorene Eck (coin perdu), entre le Heidenkofp (tête des païens) et le Teufelsgebirge (montagne du Diable). Le pont était presque fini lorsque naquit un certain Jésus, ce qui anéantit la puissance des fées et le pont s’écroula. D’où l’amoncellement des blocs sur les versants de ces deux montagnes.

    Légende 2.
    Certaines nuits, les fées se rassemblent dans le Jardin des Fées pour y danser. Un char de lumière tiré par des chevaux de feu (où l’on retrouve Hélios) apparaît alors, décrivant des cercles autour du Jardin. La plus jeune des fées quitte la danse et va prier dans la collégiale de Niederhaslach (oh la traîtresse). Lorsque le premier rayon de soleil frappe les vitraux de la collégiale, la fée retourne au Jardin des Fées et donne au char de lumière le signal du départ.

    On peut voir dans cette légende l’opposition entre le christianisme et les anciens cultes polythéistes et le triomphe du premier.
    (En 435, Théodose II et Valentinien III publient un édit ordonnant la destruction des temples et autres lieux de culte « s’il en reste encore d’intacts, afin qu’aucun de nos sujets n’ait la licence d’y célébrer des sacrifices » ainsi que de « supplicier par l’épée » les derniers païens « bien qu’aucun ne soit censé subsister ». Benjamin Gras, La Persécution des païens dans l’Empire romain et l’Europe du Moyen Âge, édition Écrivains, 2005.)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !