Sommet du Mondoto (1957m)

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Mondoto est en fait un surplomb de la rive Ouest du canyon d'Anisclo, d'où la vue est exceptionnelle, aussi bien sur la profonde et vertigineuse entaille du canyon, que sur le Mont Perdu et même une bonne partie de la chaine pyrénéenne, des pics d'Enfer à l'Aneto. Une randonnée accessible à la rencontre des vautours fauves, sur les hautes estives, avec un fort contraste entre un début de randonnée "méditerranéen" et un final très montagnard.

Accès

Comme tout le parc national d’Ordesa, le canyon d’Anisclo est accessible depuis la France soit par le tunnel d’Aragnouet-Bielsa, soit par le col du Pourtalet. Dans les 2 cas il faut ensuite compter plus d’une heure pour rejoindre le village de Nerin, d’où démarre cette randonnée.
Dans le village le départ du chemin est bien indiqué, il se situe au niveau d’une petite chapelle (Santa Maria), située quelques lacets (de piste) au-dessus du village.
Sur les routes aux alentours de Nerin, présence de nombreuses vaches errantes, soyez prudents !

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté particulière.

Les infos essentielles

  • Carte Alpina 25 "Valle de Ordesa/Monte Perdido"
  • Altitude minimum : 1350m
  • Altitude maximum : 1957m
  • Distance : environ 8 km A/R
  • Horaires : comptez entre 2 et 3 h pour le sommet, 5h A/R, ou 6h si vous faites une boucle au retour par la Punta La Estiva.
  • Balisage : points et flèches bleus jusqu’au sommet du Mondoto. Une fois sur le plateau on navigue facilement à vue.

Itinéraire

Dans le village de Nerin, juste au-dessus de l’hôtel Palazio, commence une piste qui mène en quelques lacets à la chapelle Santa Maria (la piste contourne une grande antenne très repérable). Normalement on peut monter jusque là pour se garer, mais à mon passage la route était barrée, je suis donc parti d’un peu plus bas.

Le chemin démarre en face de la chapelle, pour grimper un versant calcaire, parsemée d’une garrigue type méditerranéenne. Balisage bleu très fourni et facile à suivre.
Après 10 minutes environ, une bifurcation : à gauche vers Cuella Arena, à droite vers le Mondoto.

Sous le soleil on se croirait vraiment sur une colline de Provence, notamment à cause du sol calcaire et de la végétation basse, parsemée de quelques pins. Après 1h de marche environ on atteint un barranco (ruisseau) qui est sûrement à sec l’été. Le chemin suit alors une dalle de calcaire, avant de traverser le ruisseau et de monter vers la droite, longeant puis traversant une large portion de terrain calcinée par un incendie.

Encore quelques efforts et le maquis laisse place à des pelouses, et on atteint l’estive. Changement radical d’atmosphère : il n’y a plus d’arbres, et face à soi une chaine de hauts sommets (enneigés en mai), dont les 3 pics "Tres Marias" qui apparaissent en premier. Sur la gauche une croupe tout en arrondis, pelée, culmine à 2004m à la Punta Estiva. Sur la droite le terrain s’élève en pente douce vers le Mondoto (chemin toujours balisé en bleu). Le terrain est fait de pelouses parsemées de petits reliefs calcaires caractéristiques. Au fur et à mesure de la montée la vue s’élargit derrière nous sur le Mont Perdu, le Vignemale, et plus loin encore.

Après un peu plus de 2 heures d’effort on a atteint le Mondoto : un panneau du parc national indique le sommet. Attention 5 mètres après le panneau c’est le vide ! Un vide vertigineux, plongeant dans le canyon d’Anisclo que l’on découvre au dernier moment ; sensation garantie si vous venez pour la première fois.

Un couple de vautours évolue sur ces hauteurs, ils nichent sans doute en haut des hautes falaises.

La vue est incroyable, à la fois sur le canyon et sur la chaine pyrénéenne. N’étant pas un expert je ne saurais pas nommer tous les sommets, mais je pense que l’on voit à l’ouest les pics d’Enfer (et peut-être même le Balaitous), et à l’est le massif de la Maladeta (Aneto).

A partir de là vous pouvez rentrer par le même chemin, ou comme moi profiter de cet endroit magnifique et, après être redescendu du Mondoto, poursuivre le chemin vers le nord sur l’estive (avec le Mont Perdu en ligne de mire). La navigation se fait essentiellement à vue dans ce terrain très dégagé.

On atteint une sorte de barre rocheuse peu élevée (névé en début de saison, facile à franchir). De là, pour faire une boucle au retour, je me suis dirigé vers la gauche pour grimper sur la croupe arrondie (très raide mais 15 minutes suffisent pour atteindre le sommet, hors sentier). Une fois sur la crête, on a en ligne de mire le poteau qui indique la Punta Estiva, qu’on atteint rapidement. La vue est encore une fois magnifique, à 360°. Dans une échancrure on peut même apercevoir une partie de la frontière avec Gavarnie, notamment le Casque.

De là on peut suivre une ligne de crête vers la droite, qui mène au Cuella Arena, et permet de revenir par le sentier croisé tout au début de la rando, mais c’est un itinéraire long. Vers la gauche on peut suivre la crête presque jusqu’au bout et descendre sur la gauche (quelques cairns indiquent le sentier) : on retrouve alors rapidement l’endroit où l’on avait atteint l’estive, au pied du Mondoto.

Il n’y a plus qu’à redescendre par le même chemin que l’aller.

Dernière modification : 18 mai 2018

La carte du topo « Sommet du Mondoto (1957m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Sommet du Mondoto (1957m) »

Sur la route du village de Nerin, en venant de Torla via Fanlo Un début de rando au caractère méditerranéen, dans une garrigue Arrivée sur l'estive et premier aperçu des sommets enneigés, notamment les «Tres Marias» En pleine ascension, déjà une belle vue sur le Mont Perdu Vue du côté Ouest sur le Vignemale Arrivée sur le rebord du canyon Vue plongeante Des vautours fauves évoluent au-dessus de ces falaises Belle vue vers l'Ouest, avec au premier plan des formations calcaires qui hérissent le sol Fleurs printanières Sur la crête avant la Punta de Estiva Depuis la Punta de Estiva : vue sur le Mondoto gravi précédemment Depuis la Punta de Estiva : vue sur le bout du canyon et le Mont Perdu Depuis la Punta de Estiva : panorama vers l'Est, jusqu'au massif de la Maladeta Depuis la Punta de Estiva : panorama plein nord, avec le Mont Perdu puis le pic d'Anisclo à gauche, et les Tres Marias à droite