Test Brooks Cascadia 10

Une symbiose entre confort, légèreté et solidité

Une symbiose entre confort, légèreté et solidité

Caractéristiques fabriquant

La référence des chaussures de trail pour les coureurs universels de tout poids revient avec une nouvelle version toujours plus performante.

La réputation de l’un des best-seller trail n’est plus à faire, mais la marque américaine ne se repose pas pour autant sur ses lauriers.

En effet la chaussure de trail Cascadia 10 grise et verte de Brooks pour homme revient avec une nouvelle semelle dotée de crampons plus agressifs et plus larges pour accentuer l’accroche et la stabilité.

Faîtes la différence avec ce modèle ultra confortable, idéal pour un usage intensif à l’entraînement comme en compétition, sur tous types de terrains : forestiers, montagneux, accidentés, gras ou secs.

Points forts :

  • Talon renforcé pour améliorer la stabilité
  • Chaussant plus près du pied
  • Caoutchouc écologique (30% de pétrole en moins) et carbone pour une bonne traction et une excellente résistance à l’abrasion
  • Système pivot absorbe l’imperfection du terrain et stabilise le pied évitant l’entorse

Les tests

La Brooks Cascadia a la réputation d’être un des best-sellers du trail.

Ainsi, pour ma saison de trail de 2015/2016, mon choix s’est porté naturellement sur la Brooks Cascadia 10.

J’ai reçu ma paire de Brooks, 7 jours avant l’UTMB. Trop court pour les utiliser pour l’UTMB

Mais les trails de fin d’année m’ont permis de les apprivoiser.

Mes premières foulées avec la Cascadia ont eu lieu une semaine après l’UTMB sur un parcours vallonné du Nord-Isère (Le Cross de la Berruyenne), de 12 km.

Test de la chaussure de Trail Cascadia 10 - Brooks

“Un excellent compromis entre confort et légèreté”

La première impression après avoir enfilé la Cascadia sur ces 12 km était un super compromis entre confort et légèreté.

Ma reprise étant douce, le test grandeur nature de ces chaussures a été les 100 km de l’Ultra-trail de Boulieu dans les montagnes de l’Ardèche (Haut Vivarais, D+ : 4 750 m), le 3 octobre 2015.

Les conditions métrologiques étaient « exécrables » pour les coureurs qui n’aiment pas les pluies torrentielles mais idéales pour tester les Cascadia :
une stabilité à toute épreuve : malgré les rochers humides, les racines et autres trous, mon pied est resté correctement maintenu et à aucun moment je n’ai eu la sensation que ma cheville « se dérobe », un miracle par endroit.
une accroche royale sur sentiers secs ou humides. Par contre dès qu’on pose le pied sur la gadoue, attention aux appuis (« holiday-on-ice »). Mais en l’espace d’une ou deux foulées sur sol plus dur on retrouve l’accroche grâce à une semelle permettant une évacuation aisée des boues.

Le cramponnage multi-directionnel et la tenue de cheville donnent toute confiance pour lâcher les gaz dans les descentes.

Un excellent amorti après 14 heures de course avec un dénivelé positif et négatif conséquents. Aucune douleur articulaire ni autre n’est venue assombrir ma course.

Un toe-box parfait, plutôt adapté à mon pied, je n’ai eu à souffrir d’aucun échauffement, ni d’aucune ampoule et ongle bleu.
Un dynamisme performant, lorsque j’ai pu accélérer et j’ai ressenti un réel effet « rebondissant », m’entraînant vers l’avant. Très appréciable quand les quadris et autres ischios commencent à piquer.

“Le cramponnage multi-directionnel et la tenue de cheville donnent toute confiance pour lâcher les gaz dans les descentes.”

7 mois après les premières foulées avec les Cascadia et avec une utilisation modérée (50 km par mois), elles ont conservé leurs qualités. Elles vieillissent bien.

En résumé, pour moi, la Cascadia est une chaussure idéale pour moyenne et longue distance. Elle ne pêche nulle part. Dotée d’un confort ultime, d’une stabilité sans faille et d’une bonne accroche, c’est un des partenaires idéaux sur un ultra.