Test sac à dos Exos 38 litres d’Osprey

Osprey se taille la part du lion dans le marché des sacs à dos de randonnée légers et ventilés. Après avoir testé les grand volume en Islande avec le Aether AG 70 litres, c’est parti pour le test d’un plus petit litrage pour des randonnées light d’un à trois jours.

Caractéristiques du fabriquant

L’Exos 38 dispose de tous les avantages d’un sac léger, sans pour autant faire de compromis, afin de garantir des sorties agiles dans le terrain.

Les bretelles et la ceinture abdominale révolutionnaires ExoForm™ font appel à une construction dual mesh offrant un confort et une stabilité sans égal.

Sac à dos Exos 38 litres d'Osprey

Le panneau dorsal ventilé AirSpeed™ maintient votre dos au sec quand les températures augmentent, tout en assurant une tenue ferme lors du portage.

Pour réduire le poids au minimum, il est possible de retirer le rabat pour libérer le dispositif FlapJacket™ intégré, qui fournit une protection supplémentaire sur le dessus du sac.

Et pour maintenir le paquetage parfaitement stable et ferme, les concepteurs ont imaginé un système de compression multi-points réglable et simple d’utilisation, situé sur les flancs du sac.

Tous les éléments de l’Exos 38 ont été travaillés pour réduire au maximum le poids, sans rien perdre pour autant en performances.

Tous ces éléments et avantages débouchent sur un sac d’un poids dépassant à peine un kilo.

  • Poids : 1.16kg (M)
  • Dimensions maximum (cm) : 79 (l) x 40 (w) x 30 (d)
  • Tissu principal : 100D High Tenacity Nylon
  • Fourchette de poids possible : 7 à 18 kgs

Détails des équipements :

  • Sangle de compression de 7mm sur les côtés
  • Compatible avec Réservoirs Hydraulics™ et Réservoirs Hydraulics™ LT
  • Point d’attache de nœuds de corde
  • Maille ceinture et harnais ExoForm™
  • Manchon interne d’hydratation
  • Cadre périphérique léger
  • Sangles amovibles pour tapis de couchage
  • Poche supérieure amovible avec poche filet et un porte-clés
  • Simple boucle de piolet
  • Sangle de Sternum avec sifflet
  • Attache pour bâton de marche Stow-on-the-Go™
  • Pochette frontale extensible
  • Poche latérales en maille extensible avec compression InsideOut™ (Interne-Externe)
  • Accès par le dessus

Le test terrain

Le sac a été testé 6 jours sur des terrains divers : aux Arcs sur une rando pépère et peu chargée, en Chartreuse sur des randonnées à la journée avec un chargement pour 4 (et oui c’est bibi qui porte l’équipement et le repas pour la gente féminine ;-) et dans les Bauges sur une rando bivouac de 2 jours (avec tout le matériel nécessaire).

A la réception du sac, on se rend compte qu’un des atouts du sac sera son poids. Un peu plus d’un kilo pour le modèle testé, on est dans du light. Et c’est franchement agréable.

Sac à dos randonnée Osprey 38 litres

"Un sac d’un peu plus d’un kilo : un bon argument pour les amateurs de "light"

L’allure du sac est assez effilé : au début c’est un peu surprenant. On a l’impression que l’on ne vas pas pouvoir y mettre grand chose. Mais on comprend vite que ce sera un atout car le sac épouse vraiment le contour du dos.

J’écarte les petites randos à la journée, qui ne me permettent pas de juger du confort du sac. Nous décidons de partir pour 2 jours de randos (1600 mètres de dénivelé au total) avec un bivouac sous tente le premier soir. Ce petit trip va nous permettre de voir ce qui l’a dans le ventre : jusqu’où allons nous pouvoir le charger et comment résiste-t-il à la charge.

J’ai d’abord été assez étonné de pouvoir mettre autant de chose dans ce 38 litres : voici donc la liste des choses mises dans le sac sauf l’eau mise sur les poches extérieures !

  • tente, duvet, sac à viande, 2 matelas de sol, polaire, veste d’alpi, 2 caleçons, 2 paires de chaussettes, petit sweat en laine mérinos, 2 Tshirt respirant Dynafit, pied d’appareil photo, appareil photo, popote, gaz, réchaud, lunettes, crème solaire, frontale Ledlenser, couverture de survie, buff, 2 rations de lyophilisé, une gourde d’eau et une autre bouteille 1,5 litre rajouté sur les 2 poches extérieures.

A la fin de l’expérience, nous sommes sous le charme. La tenue est impressionnante. Pas de souci de ballottement. Le sac a un côté "coque de protection", très proche du corps.

Et quel confort ! L’armature à filet tendu épouse parfaitement le dos et la charge est bien répartie assurant une tenue ferme lors du portage. Les bretelles sont très confortables (construction mesh).

Sac à dos Osprey - armature à filet tendu

Le temps était chaud en ce début Juillet, et le panneau dorsal ventilé a parfaitement joué son rôle d’évacuation de la transpiration (le dos n’est pas en contact direct avec le sac)

Sac à dos randonnée Osprey 38 litres

"Quel confort ! L’armature à filet tendu épouse parfaitement le dos et la charge est bien répartie assurant une tenue ferme lors du portage"

Perso, je trouve qu’il manque une petite poche sur la ceinture pour pouvoir y fourrer un appareil photo que l’on pourra facilement dégainer. Peut-être un détail volontairement oublié pour gagner du poids et rester dans la catégorie "light".

Mais le reste des équipement est satisfaisant :

  • la possibilité de mettre une poche à eau avec une sortie assurée sur le haut du sac dernière la nuque.
    Sac à dos Osprey - poche à eau
  • Les 2 poches latérales très grandes et extensibles qui permettent de charger 2 bouteilles de 1,5 litres. N’étant pas adepte de la poche à eaux, je trouve cela excellent, les bouteilles étant à disposition très facilement.
  • une poche centrale extérieure un peu fourre-tout qui a vraiment son utilité pour tous les objets que l’on veut à portée de main pendant la rando (la carte IGN, crème solaire, casquette ...)
  • une poche supérieure amovible avec à l’intérieur un filet fermé et un porte-clés et en extérieure une poche plus volumineuse pour mettre les reste des petits objets (couteaux, frontale, affaire de toilette ...). Pour les amoureux du light, on peut enlever cette poche : en dessous on trouve un rabat simple. Pour gagner quelques grammes donc ;-)

"Des équipement classiques mais efficaces"

Bilan

Les points positifs du produit :

  • un sac léger mais qui vous permettra de partir quelques jours même si vous prévoyez des nuits sous tente.
  • Un confort de portage impressionnant
  • Un sac très ventilé sur le dos grâce à l’armature en filet tendu. Un vrai gros plus en été.
  • Les 2 poches latérales très grandes

Les points à améliorer :

  • Les affaires qui sont en fond de sac sont difficiles d’accès. Dommage qu’il n’y ait pas une ouverture frontale en L comme sont grand frère le Aether AG 70
  • La courbure dûe à l’armature ne permet pas au sac de rester debout seul. Un peu pénible pour le charger.