Test sac de couchage Talus de Sea To Summit

En montagne, il est essentiel de bien dormir pour récupérer de la journée de marche. Même l’été, les températures sont fraîches la nuit en altitude, et il est essentiel de s’équiper d’un matériel adéquat qui vous fera passer une nuit optimale. C’est parti pour le test du sac de couchage Talus de Sea To Summit sur un trek dans le Queyras avec des conditions humides à plus de 2500 mètres et en Slovénie !

Caractéristiques du fabriquant

Le sac de couchage TALUS SERIES TS I de Sea to Summit offre un ratio poids / chaleur exceptionnel, tout en conservant la qualité de finition qui a fait la renommée des sacs de couchage Sea to Summit.

La construction des caissons a été étudiée pour garder un gonflant naturel et la quantité de duvet introduit est telle que le caisson est toujours sous tension, donc d’un volume maximal qui garantit une isolation thermique optimale.
Un nouveau tissu est a été développé pour cette gamme : un Nylon 2D particulièrement respirant (MVTR : 7500 g/m2/24h) et étanche (plus de 1000 mm). Cette respirabilité exceptionnelle permet de minimiser au maximum les phénomènes de condensation qui ont pour effet de réduire les capacités isolantes du sac.

La 2D nanoshell Technology, est la solution pour tous les fans de légèreté. Composée d’un tissu dernière génération avec un traitement anti déperlant directement intégré dans la fibre et non près le tissage, cette solution permet d’obtenir un tissu à la fois très imperméable (315 mm) et très respirant (6000 g/m2/24hr)

Résistance à l'humidité

Sea to Summit a développé un traitement de la plume permettant :

  • de lui éviter de prendre l’humidité
  • de garder un gonflant naturel
  • de sécher plus rapidement
  • de repousser les microbes et bactéries
  • de prolonger la vie de votre sac de couchage.

Ce traitement à base de polymère hydrophobe permet de garder 60 % de gonflant en plus en conditions humides et d’absorber 30 % d’humidité en moins qu’un sac de couchage dont le loft n’est pas traité.

Sac de couchage Sea To Summit

• Garnissage en duvet de canard de l’Europe de l’est. 90/10
• Membrane hyper respirante
• Forme sarcophage convertible
• Construction élliptique en caisson 12,7 cm + latéral
• Tissu 2D NanoshellTM, résistant et respirant
• Zip YKK avec antiblocage et boudin isolant
• Boudin cervical avec double serrage élastique
• Ouverture pied par Zip YKK + boudin isolant
• Capuche avec serrage élastique
• Poche interne

Le test terrain

  • Le test terrain a eu lieu dans un premier temps dans le Queyras sur trois jours de trek + nuits sous tente à plus de 2500 mètres d’altitude. Le temps était globalement humide (orage et pluie la nuit - on a juste profité d’un peu de ciel bleu pour les photos ;-), puis dans un deuxième temps en Slovénie dans des conditions plus tempérées.

Encombrement du sac de couchage Talus de Sea To Summit

"Un poids plus qu’honorable dans sa catégorie et un système de compression efficace !"

Nous ouvrons le colis dès sa réception, et là, très bonne surprise : le gonflant du sac de couchage est assez bluffant. On imagine vite la bonne protection du produit contre le froid extérieur.
La matière extérieure et intérieure est très agréable au toucher. On s’y sent rapidement bien ! La température de confort est indiquée à 1 degré > parfait pour notre trip dans le Queyras où j’ai le souvenir de grosses caillantes.

Un poids vraiment honorable avec un peu plus de 1100 grammes sur la balance. Tout à fait honnête pour un sac en garnissage duvet.

Côté compression du sac, c’est parfait. Les sangles de compression sont simples à utiliser et permettent un gain de place sensible (cf photo comparatif au litre de lait). De mon côté, j’ai l’habitude de ne pas trop compresser les sacs de couchage pour éviter de saboter le garnissage en duvet. (à noter que le sac de compression ne doit être utilisé que lorsque vous êtes en randonnée. Dès votre retour, sortez le de son sac de compression et laissez le déplié, Sea to summit fournit d’ailleurs un sac de stockage de taille moyenne et un sac de "lavage" plus grand qui peut également vous permette de le stocker sans aucune compression).

A noter une petite poche intérieure pour glisser son téléphone portable par ex (gadget astucieux dans la mesure où les batteries se déchargent rapidement dans un environnement froid).

Test dans le Queyras en bivouac sur 3 jours

"Un très bon "gonflant" : un atout indéniable pour le Talus

Températures limites

Nous n’avons pas eu de températures négatives pendant la durée du test, mais les nuits à 2500 m étaient très fraîches, sentiment de froid renforcé par une humidité quasi-permanente.

Dès que l’on rentre dans le duvet, la sensation de chaud est rapide. On s’y sent bien, le confort est optimal. En cas de température plus froide, il y a la possibilité de serrer d’une manière simple la capuche. Nous n’avons pas eu à l’utiliser de notre côté.

"La sensation de chaud est rapide. On s’y sent bien, le confort est optimal"

Bilan

Les points positifs du produit :

  • Confort et gonflant.
  • Poids.