Abonnez-vous à notre newsletter !

Tour des Dents Blanches en 3 jours

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
3800m
Durée :
3 jours et plus

A cheval sur la Haute-Savoie et la Suisse voisine, le Haut-Giffre offre de nombreuses possibilités de boucles aux atours et environnements variés : Tour du Ruan, Tour des Dents du Midi, et le Tour des Dents Blanches, ici réalisé en trois jours. Créé en 1983, ce tour relativement fréquenté permet de côtoyer des ambiances débonnaires d'alpages ainsi que des passages austères de haute montagne. – Auteur :

Accès

Départ du parking aménagé situé au dessus du hameau des Allamands (altitude : 1096m), que l’on atteint en une dizaine de minutes depuis le village de Samoëns.

Publicité

  • Sac de Couchage - Enfant - Starlight SQ

    99 €

  • Veste de protection en GORE-TEX - (...)

    350 €

  • Chaussures de Randonnée - Femme - WS (...) PROMO

    220 € 200 €

  • Sac à dos de Randonnée, Lowe Alpine, (...)

    160 €

Précisions sur la difficulté

Cotation suisse : T4

Randonnée engagée, de longueur et de dénivelée accessibles, mais dont la deuxième et troisième étape offrent des passages techniques à réserver aux randonneurs expérimentés :

  • Pas d’Encel : passage exposé (en montée) équipé de câbles.
  • Passage des Echelles des Ottans : long passage exposé (en montée), équipé de câbles puis d’échelles, néanmoins dangereux. La sortie du passage dans une brèche étroite peut de plus être compliquée pour les randonneurs équipés de sacs au volume > à 30 l.
  • Pas du Taureau : passage raide en descente, équipé de câbles.

Précisions sur la difficulté sur le site de la FF de randonnée Haute Savoie :
"Le Tour des Dents Blanches est un itinéraire de moyenne montagne avec des passages s’approchant de la haute montagne et nécessitant selon les conditions d’enneigement un matériel adapté (corde, piolet, voire crampons pour le névé situé sous les échelles des Ottans).

Il s’adresse à des randonneurs expérimentés et capables de s’orienter (cheminement peu évident par temps de brouillard entre Susanfe et la Vogealle). En fonction des années, le passage des Ottans peut présenter des difficultés importantes jusque début juillet"

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3530 ET "Samoëns"
  • Altitude minimale : 1086 m
  • Altitude maximale : 2539 m
  • Distance : environ 45 km
  • Dénivelé cumulé : 3800 m
  • Balisage :
    Nombreux panneaux, orientation aisée.
    Côté suisse : panneaux jaunes, balisage : losanges jaunes ou marques rouges et blanches.
    Côté français : balisage GRP (jaune et rouge)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d’un pas ferme.
Saint Augustin

Etape 1 - Des Allamands à la Cantine de Barmaz

  • Altitude de départ : 1086m
  • Altitude d’arrivée : 1587m
  • Dénivelé cumulé : 1200m
  • Distance : 14,5 km

Cette première étape facile débute par un cheminement nord/nord ouest sur une large piste carrossable qui dessert le Col de la Golèse et son refuge. Le chemin passe par le lieu-dit Les Chavonnes, ou il effectue un virage vers l’est. Peu après avoir quitté la forêt, le chemin traverse des alpages, et on atteint sans encombres le premier col du parcours après 3,5 km d’une montée facile.

Du Col, on poursuit en descente sur le GR5. Vers l’altitude 1500m, laisser le sentier qui se dirige vers Vigny pour prendre à droite une bonne piste en balcon, qui permet de rejoindre la base du Col de Coux, en passant au-dessus du Gîte de la Chardonnière. La montée jusqu’au Col, qui marque la frontière entre la France et la Suisse, s’effectue sur un bon sentier, parfois raide mais sans difficulté. Au col, Les Dents Blanches se dévoilent pour la première fois dans toute leur splendeur. Ancien passage de contrebandiers, le Col est pourvu d’un ancien poste de douane.

S’engager, en descente, sur le sentier qui surplombe la très belle Arête de Berroi. Peu après avoir franchi la Croix D’Incrène (1838m), le sentier serpente en forêt. On rejoint finalement la route pour atteindre le hameau de Barme (Barmaz) et la cantine du même nom, placée sous l’autorité de l’impressionnante Dent de Barme.

Etape 2 - De la Cantine de Barmaz au refuge de la Vogealle

  • Altitude de départ : 1587m
  • Altitude d’arrivée : 1901m
  • Dénivelé cumulé : 1650m
  • Distance : 17 km

Cette seconde étape est sans aucun doute la plus éprouvante, puisqu’elle requiert le franchissement de deux passages techniques.

De la Cantine de Barmaz, se diriger vers l’est. Une montée tranquille permet de se rapprocher et de cheminer sous l’impressionnante Dent de Bonnaveau. Après avoir atteint une épaule (Signal de Bonaveau), le randonneur fait face pour la premier fois à l’impressionnant bien qu’amoindri Glacier du Ruan.

Le sentier s’engage en descente pour rejoindre le refuge de Bonaveau. Poursuivre sur le large chemin en balcon qui surplombe le torrent de la Saufla, jusqu’à une bifurcation qui nous permet de nous engager, toujours vers l’est mais en montée, en direction du Pas d’Encel. Celui-ci représente une difficulté raisonnable pour qui ne souffre pas du vertige. Exposé à plusieurs reprises, il est équipé de câbles et de mains courantes qui facilitent grandement la progression. Après une courte descente, la sortie du pas s’ouvre sur le splendide Cirque de Susanfe. Très minéral, fermé de part et d’autre par les esthétiques Haute Cime et Tour Sallière, et plus au sud par le Grand Mont Ruan, ce cirque anciennement glaciaire offre aujourd’hui un paysage lunaire d’une grande beauté, dans lequel on prend plaisir à déambuler.

S’engager vers le sud/sud-ouest en direction du Col des Ottans. Le sentier serpente dans un pierrier tout d’abord facile puis de plus en plus engagé et instable alors que l’on s’approche du redoutable passage des Echelles des Ottans. Celui-ci débute par une vire équipée d’une main courante, avant d’entrer dans la cheminée dotée de deux échelles fixées dans la roche. La sortie, dans une brèche étroite, peut être problématique. Après la sortie du passage une dernière montée, parfois exposée (équipée de câbles), permet d’atteindre de vaste Col des Ottans, point haut de la boucle (2539m).

Poursuivre jusqu’à la Tête des Ottans, qui marque le début d’un beau cheminement en crête, avec vue sur le Mont Blanc. Passant par le Col de Sagéroux, le sentier pénètre de nouveau en France, et se dirige vers l’ouest sous la Montagne de Sagéroux, alternant passages herbeux, rocheux et franchissement facile de ravines. Face à l’impressionnant glacier du Prazon et au pic de Tenneverge, ce passage est un des plus beaux du tour. Après avoir passé la Tête de Pérua, la descente se fait plus raide et irrégulière. On pourra compenser l’austérité des lieux par un détour au splendide Lac de la Vogealle que l’on atteint par un court cheminement plein nord. Descendre ensuite plein sud pour atteindre le sympathique Refuge de la Vogealle.

Etape 3 - Du refuge de la Vogealle aux Allamands

  • Altitude de départ : 1901m
  • Altitude d’arrivée : 1086m
  • Dénivelé cumulé : 950m
  • Distance : 14 km

Note : Cette troisième étape est une variante, le circuit "classique" étant réalisé en 4 étapes et passant par le refuge de Folly.

Du refuge de la Vogealle, prendre le sentier s’élevant vers le nord pour atteindre le Lac de la Vogealle. Le contourner par la rive de votre choix, et prendre en face le sentier s’élevant vers l’ouest dans la Combe aux Puaires. Bifurquant vers le nord-est, le chemin devient plus minéral alors qu’il se dirige dans une montée exigeante vers le Pas du Taureau, culminant à 2555m. Ce dernier se fait, sur son versant nord, particulièrement vertigineux. Sa descente se fait tout d’abord hasardeuse, équipée de câbles, et nécessite l’usage des mains. Puis, les rochers laissent place à un pierrier pentu mais plus facile, puis à un névé tardif que l’on franchit sans encombre. Atteindre le Col de Bostan est ensuite une partie de plaisir, et on chemine en admirant les plis et replis des roches qui encerclent l’espace.

Du Col de Bostan, ne pas prendre le chemin descendant dans la combe mais poursuivre en direction de la Tête de Bostan, le chemin s’élevant plein ouest. On aura plaisir à accrocher ce sommet, ainsi que la Tête des Verdets voisine, qui offrent une vue d’exception sur les Dents Blanches ainsi que sur les Dents du Midi voisines.

Débute ensuite un long cheminement panoramique sur la crête se dirigeant plein ouest. On profite de ces derniers instants avant d’atteindre, tranquillement, le Col de la Golèse visité lors de la première étape. Descente par le sentier emprunté à la montée jusqu’au parking des Allamands.

Dernière modification : 22 août 2019
Tour des Ruans et des Dents Blanches

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 15 août

Topo publié le 21 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 août à 22h33

    Quel beau périple, Guillaume !
    Des photos à la hauteur des paysages, magnifiques....

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !