Tour du lac de Puyvalador (1421m) - Capcir

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
85m
Durée :
demi-journée

Cette agréable randonnée, au dénivelé très faible, offre aux randonneurs un endroit de quiétude inégalé pour se balader en famille et/ou avec des amis. Cette promenade fera aussi le bonheur des naturalistes qui pourront observer ici un grand nombre d'espèces animales et végétales. Les passionnés d'engineering et d’architecture trouveront eux leur bonheur dans l’analyse des méthodes de construction du barrage du lac ou des anciens ponts de la Polideta et de les Moulines. Bref une randonnée qui ravira à coup sûr le plus grand nombre d'entre vous. – Auteur :

Accès

  • De Mont-Louis :

Prendre la direction de Matemale par la D118.

Passer Matemale et son lac pour continuer en direction de Puyvalador (toujours sur la D118).

Traverser Puyvalador en suivant l’indication "Le Lac".

1km après le village, vous allez arriver à un intersection entre la D118 et la D32.

Suivre à droite la D118, pour la quitter aussitôt par la petite route de droite en suivant l’indication "Le Lac".

Remonter la route qui va devenir une piste en direction du barrage et se garer sur le parking proche du monument en mémoire de Joachim Estrade

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 2249 ET Font-Romeu
  • Tracé IGN : Tour du lac de Puyvalador - (à noter que cette trace démarre d’un autre parking situé 1 km au nord du barrage. Le parking proposé dans ce topo étant complet le jour de ma visite)
  • Départ : 1425m
  • Point Haut : 1460m
  • Distance : 7Km
  • Horaire : environ 2h00

Balisage

  • Barrage - Pont de les Moulines : Jaune/Rouge (GRP)
  • Pont de les Moulines - Intersection cote 1429 : Jaune (PR)
  • Intersection cote 1429 - Barrage : Jaune/Rouge (GRP)

Difficulté

  • Traversée de la D118 à deux reprises. Prudence !

Précautions

  • Les hautes herbes bordant le lac et le sentier sont connues pour abriter des vipères aspic. Redoubler de prudence avec les enfants.

Descriptif

Du parking, traverser le barrage en suivant le balisage jaune/rouge (GRP).

Continuer sur le sentier et rejoindre le village de Puyvalador.

Traverser le village par la rue qui monte en direction de l’église et qui va ensuite rejoindre une intersection avec la D118.

Couper la D118 (attention prudence), et continuer un court instant sur la D32g face à vous.

Après 200 à 300 mètres, quitter cette route et suivre à gauche le sentier balisé qui s’enfonce dans la prairie en direction du pont de la Polideta.

Continuer sur ce sentier jusqu’au pont de les Moulines (en restauration le jour de ma visite) puis prendre à gauche le sentier qui va rejoindre la D118 (balisé jaune).

Traverser un seconde fois la D118 (attention prudence), et continuer sur le sentier face à vous. Ce sentier va longer les berges du lac et rejoindre le village de Réal situé à l’extrémité sud du lac.

On rejoint alors la D32 à sa cote 1424, pour la suivre à gauche sur 200 mètres en direction du village.

Là, il ne reste plus qu’à suivre à gauche la piste qui va continuer à longer le lac en direction du barrage et du parking de départ. En chemin, on retrouvera le balisage jaune/rouge du début de randonnée.

Dernière modification : 29 août 2018
Le désert du Carlit

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 8 août 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 24 août 2014 à 13h25

    Bravo pour les photos d’oiseaux. Ce plateau (à 1450m, on ne va quand même pas parler de plaine, n’est-ce pas ?) est tout à fait étonnant.

  • par Le 25 août 2014 à 09h56

    Merci Alain,

    Oui le Capcir est bien un plateau d’altitude. C’est d’ailleurs le plus haut plateau du massif des Pyrénées, s’étageant dans sa partie plane, centrale et habitée, entre 1 300 et 1 700 mètres d’altitude.

    C’est aussi un haut lieu pour le ski nordique.

    Le Capcir a deux surnoms : la petite Sibérie ou le petit Canada. Cela donne une idée du climat qui peut y sévir parfois l’hiver.
    Le nom de Sibérie paraît particulièrement approprié du fait que le Capcir représente l’un des derniers refuges en Europe occidentale d’une plante boréo-arctique : la Ligulaire de Sibérie (Ligularia sibirica).

    (sources wikipédia)

  • par Le 6 juillet 2016 à 19h31

    Merci pour cette joli ballade ,tu fait de belle image ( :-))

  • par Le 6 juillet 2016 à 20h03

    Merci Chelmi pour cet agréable commentaire ;-)

  • par DanyLe 16 décembre 2017 à 20h29

    Je l’ai faite plusieurs fois cette balade et c’est un pur bonheur !!!!

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !