Trek Mauritanie

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
Non renseigné
Durée :
3 jours et plus
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un trek de 7 jours en Mauritanie entre Atar, Vallée blanche et Dunes de Malichigdane. Magnifique !

Accès

Parcours de 7 jours : Atar - Oasis de Terjit - Passe de Tourfine - Oued El Abiod - Passe de Tifoujar - Vallée blanche - Dunes de Malichigdane - Atar

Itinéraire

Avril 2005, ça y est je me lance je vais enfin le faire, ce trek dans le désert dont j’ai toujours rêvé. Cette formule a permis d’allier diversité des paysages et rencontre avec les nomades. Merci à mes compagnons de route (européens ou locaux) sans qui ce voyage aurait été tout autre.

Pour s’y rendre compter 6 heures d’avion au départ de Paris.
La meilleure période est janvier/février (fin avril nous avons eu des températures de 45°C !)
Surtout ne pas manquer les nuits à la belle étoile loin du bivouac ...
Bonne route à tous

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Trek Mauritanie »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours

Photos « Trek Mauritanie »

Vallée de Terjit : A peine à 2 heures de 4x4 d'Atar, notre premier bivouac sera posé au milieu de ce cirque... on ne peut rêver mieux ! A Terjit, nous découvrons les huttes classiques de la région que nous croiserons souvent sur notre parcours. Nous remontons la vallée de Terjit vers la passe de Tourfine. En route vers la passe, nous constatons l'avancée inexorable du sable qui grappille les flans des montagnes. Nous quittons la passe en direction de l'oued El Abiod (oued blanc) dans un paysage de erg. Vallée de Oued El Abiod Au puit notre chameau se désaltère. Il pourra rester 3 jours sans boire. Nous, nous nous contenterons d'une «douche». Sur les nattes devant la «khaima» (tente maure), nous profitons de notre dîner accoudés aux matelas roulés. L'utilisation de chaque matériel est optimisée ! Sow notre guide mâche l'arbre brosse à dent. La petite branche dénudée puis mâchouillée est ensuite frottée sur les dents. Cette activité maintient la bouche fermée et la préserve ainsi du dessèchement. La cheich (longue écharpe de voile) quant à elle nous protège de la chaleur, du vent, du sable, ... Alors que nous poursuivons la remonté de l'oued, les dunes se font de plus en plus présentent. Tous les soirs Hamone fait le pain du lendemain. La pâte est recouverte de sable chauffé par les braises. Ce dernier tout en transmettant la chaleur protège le pain des braises. Hamone et son chameau sont toujours la pour porter les réserves d'eau et éventuellement l'un d'entre nous... Le pommier de sodome. Seul le bois est utilisé. Le fruit ne se mange pas ! Nous attaquons notre première journée de dunes. Coumba, la femme de notre guide qui est aussi la cuisinière, participe à l'installation du bivouac. Bivouac