Le Mur de la Peste - Parc Naturel Régional du Luberon

  • Difficulté Moyenne
  • Dénivelé 700m
  • Durée 1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Cette longue randonnée vous propose de partir découvrir le célèbre "Mur de la Peste", vestige d'une époque sombre où la peste aura décimé plus de 35% des provençaux. En chemin, vous pourrez apprécier l'ambiance si particulière des Monts de Vaucluse ainsi que la magnifique abbaye de Sénanque.

Accès

De Cavaillon :

  • Prendre la D2 en direction de Robion,
  • A la sortie de Robion, continuer sur la D2 en direction de Coustellet,
  • A Coustellet, continuer sur la D2 en direction de Cabrières-d’Avignon, puis sur la D110 juste après le musée de la lavande.
  • A la deuxième intersection (cote 143 + réservoir), prendre à gauche la D100 en direction de Lagnes.
  • Aprés 1200m se garer sur le parking de droite (plaque commémorative du "maquis du Chat").

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3142 OT Cavaillon
  • Tracé IGN : Le Mur de la Peste
  • Départ : 230m
  • Point Haut : 643m
  • Distance : 25 Km
  • Horaire : 6h30 à 7h

Le Mur de la Peste

Extraits wikipédia :

Le Mur de la Peste est un rempart édifié dans les monts de Vaucluse afin de protéger le Comtat Venaissin de la peste qui frappa Marseille et une partie de la Provence en 1720-1722.

S’étirant sur 27 kilomètres, il est bâti en pierre sèche. Le long de ce mur, des guérites en pierre sèche accueillaient des gardes.

En mai 1720, la « Grande Peste » fut apportée, à Marseille, par le Grand Saint-Antoine, dont l’affréteur, l’échevin Estelle, malgré un décès suspect signalé par le capitaine Jean-Baptiste Chataud, voulut absolument débloquer sa cargaison pour commercialiser ses soieries à la Foire de Beaucaire qui débutait le 20 juillet. La peste ne fut officiellement déclarée que 67 jours après l’arrivée du navire.

En mars 1721, pour limiter la propagation de la maladie que les restrictions de circulation ne parviennent pas à contenir, le royaume de France, les territoires pontificaux d’Avignon et du Comtat Venaissin décident de se protéger par une ligne sanitaire matérialisée par un mur de pierres sèches entre la Durance et le Mont Ventoux, et gardé jour et nuit par les troupes françaises et papales empêchant tout passage. Les habitants furent ainsi réquisitionnés pour son édification, le mur devait empêcher toute relation entre le Comtat Venaissin et le Dauphiné encore épargné.

Malgré les barrières naturelles que représentaient la Durance, le Rhône, le Verdon, le Var, l’Eygues et l’Orb, auxquelles s’ajouta le « Mur de la Peste », on a pu calculer que l’épidémie se déplaçait de 45 kilomètres par mois, en zone peuplée, avec des différences allant de 35 à 50 km / mois. Mais si le fléau atteignit les Préalpes et le Gévaudan, il ne dépassa pas Orange dans la vallée du Rhône et il s’arrêta aux portes de Saint-Genest-de-Beauzon, près de Largentière.

Il y eut 126 000 morts en Provence, Comtat et Languedoc. En Provence, 81 communautés furent atteintes et sur une population de 293 113 habitants, il y eut 105 417 morts (36 %) ; dans le Comtat, 6 communautés, soit 36 641 habitants et 8 062 morts (22 %) ; en Languedoc, 84 communautés, soit 12 597 morts pour 75 377 habitants (16,7 %). Marseille, la première touchée, perdit la moitié de sa population, soit 50 000 morts.

Balisage

  • Parking - Mur de la Peste : Blanc/Rouge (GR)
  • Mur de la Peste - Lauzas Nord : Jaune/Rouge (GRP)
  • Lauzas Nord - Cote Senancole : Blanc/Rouge (GR)
  • Cote Senancole - La croix des Baux : Jaune (PR)
  • La croix des Baux - Cabrières-d’Avignon : Jaune/Rouge (GRP)
  • Cabrières-d’Avignon - Parking : Blanc/Rouge (GR)

Précautions

Pour des raisons évidentes de risque incendie, l’accès au massif est restreint du 1 juin au 30 septembre par arrêté préfectoral, voire même interdit certains jours.

Pendant cette période, il est inutile de compter s’y rendre un jour de Mistral.

L’information du public sur la prévision du risque incendie est assurée par une borne d’information téléphonique la veille à partir de 17H au 04.88.17.80.00

Difficulté

  • Quelques passages sur parties rocheuses nécessitant un pied sûr dans le vallon de Sénancole.
  • Longue randonnée

Descriptif

Du parking, suivre le GR (balisé Blanc/Rouge) direction nord-est jusqu’à rejoindre la partie sud du "Mur de la Peste" situé à 700m du départ.

Arrivé au mur, prendre à gauche (direction nord) le sentier qui longe ce célèbre rempart (sur 7km) jusqu’à rejoindre la balise Lauzas Nord (balisé Jaune/Rouge : GRP).

A la balise Lauzas Nord, quitter le GRP pour prendre le GR (plus intime que la piste DFCI toute proche) en direction de la balise la Plaine Est.

De cette balise, repérer à 50m au nord la balise Croix de Pouracon et son sentier (balisé Blanc/Rouge : GR) menant à l’abbaye de Sénanque.

Prendre ce sentier jusqu’à rejoindre l’abbaye.

Une fois devant l’abbaye de Sénanque, continuer sur le GR en direction de la cote de Sénancole.

  • Le sentier démarre de l’est du parking de l’abbaye et offre de belles vues sur ce lieu de culte.

De la balise "cote de Sénancole", repérer le sentier qui part à l’ouest (balisé Jaune : PR) en direction de la balise Dilais (ce chemin n’est pas évident à voir, ne surtout pas prendre la piste qui descend en direction de Gordes).

Arrivé à la balise Dilais , suivre la direction Sénancole (balisé Jaune : PR) .

  • Cette portion comporte quelques passages faciles sur parties rocheuses nécessitant, tout de même, un pied sûr.

De la balise Sénancole, prendre à droite , direction les Boujolles (balisé Jaune : PR). Puis continuer en direction de Cabrières-d’Avignon (situé à 3,5km). En chemin, on retrouvera un GRP (balisé Jaune/Rouge) au niveau de la Croix des Baux.

Dans Cabrières-d’Avignon, suivre l’indication Mur de la Peste jusqu’à rejoindre la partie sud du mur et sa balise (balisé Blanc/Rouge : GR).

Les 700m restants, vous ramenant au parking, se feront par le sentier emprunté au départ.

Dernière modification : 29 janvier 2015