Sortie du 14 novembre 2018 par Pascal Les Grands Moulins (2495m), arête nord-ouest et traversée

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Grand beau automnal, un peu brumeux, doux.

Récit de la sortie

Les Grands Moulins pendant qu’il en est encore temps ? À l’approche de l’hiver, on profite des derniers jours de beau temps pour se faire plaisir sur les hauts sommets avant que la neige ne vienne changer la donne.

Départ vers 13h30 de Val Pelouse, si peu fréquenté en cette saison malgré les belles conditions du jour. C’est parti dans la forêt en direction du refuge de la Perrière. Les Grands Moulins se dévoilent, et montrent le versant nord-ouest, finalement assez bien déneigé dans la raide partie inférieure. On tente de monter par là ? Certes on prend le risque de ne pas pouvoir atteindre le sommet à cause de la neige sur le haut, mais ce n’est pas grave, c’est cela l’aventure...

On bifurque donc vers le col de la Perrière, et on attaque l’arête nord-ouest... Conditions excellentes sur le bas, juste un peu glissant par endroit à cause de restes de neige fondante. On a vite fait d’atteindre le premier replat.

Plus haut, la neige est bel et bien présente, parfois assez dure. Pas de crampons, mais les grosses chaussures permettent de creuser de bonnes marches là où c’est nécessaire. On choisit si possible les variantes d’itinéraire les plus à droite pour éviter la neige au mieux. Finalement, les pentes sommitales se remontent sans trop de difficultés, et voilà finalement le sommet. La vue est magnifique vers la Lauzière, les Encombres, la Vanoise tout juste blanchis...

Presque 16h déjà, un peu de retard sur l’horaire. L’objectif suivant étant d’atteindre les crêtes de la montagne d’Arvillard pour y trouver les coucher de soleil, il s’agit de ne pas traîner... On dévale le sentier classique, entièrement sec, sans difficultés. Il est presque 17h lorsqu’on approche du refuge de la Perrière, il s’agit maintenant de remonter fissa au col en moins d’une demi-heure, effort particulièrement éprouvant en fin de rando... Hélas, des bancs de nuages à l’horizon masqueront prématurément le soleil, et le spectacle des couleurs sera interrompu bien avant l’arrivée sur les crêtes... Dommage, mais ce sont les aléas du métier... On profite du calme pour une petite pause au sommet avant le tranquille retour le long de la crête à la tombée de la nuit... Fin de la balade vers 18h30.

Dernière modification : 10 décembre 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 14 novembre 2018

Publiée le 10 décembre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !