Grand Bérard (3046m), tour et ascension Sortie du 20 juillet 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une sortie tout simplement MAGNIFIQUE...avec un élégant 3000 en prime !!!

Conditions météo

Beau puis orageux, et même une belle petite averse dans les 2 derniers km.

Récit de la sortie

Voilà déjà quelques mois que j’avais coché cette sortie sur ma liste. En fouillant un peu j’avais même découvert que le vallon de Bérard était un refuge de choix pour les mouflons du secteur (Réserve ONF, à noter que les chiens doivent être tenus en laisse).

Ayant un réel attrait pour l’observation de la faune de montagne, il ne m’en fallait pas plus pour programmer une sortie dans ce magnifique coin de l’Ubaye.

C’est donc ce 20 juillet 2013 que cette sortie s’est effectuée. Comme d’habitude, Galice faisait partie de l’aventure (elle a d’ailleurs pulvérisé son précédent record d’altitude de prés de 8m !!! ;-)...l’ancien étant de 3038m).

J’entame donc cette sortie avec l’intime espoir d’apercevoir un ou deux mouflons.

Rapidement nous apercevons les premières marmottes de cette sortie. Pendant la douce ascension qui nous amène au pas de Reverdillon, je scrute longuement les pierriers qui nous surplombent à la recherche de ces béliers sauvages qui me fascinent.

Finalement, je finis par apercevoir trois mâles, dont deux semblent relativement inquiets de ma présence. Je me pose et observe tout ce beau monde dans son habitat pendant quelques dizaines de minutes avant finalement de me résoudre à les quitter, car il va quand même falloir faire un 3000 derrière, et le temps promis pour l’après-midi n’est pas des plus emballant (risque d’orages).

Je presse donc le pas pour rejoindre le pas de Reverdillon puis le sommet du Grand Bérard. Au sommet, la météo semble être en train de me rattraper et le panorama est relativement bouché par les cumulus. Au final, seul le Chambeyron est encore relativement dégagé.

Je ne m’attarde donc pas trop au sommet, et entame rapidement la descente. Pendant les premiers mètres de cette dernière, nous apercevons un autre mouflon qui semblait nous avoir pris en filature.

Plus tard, dans le vallon du Parpaillon, nous apercevons une immense harde de mouflons (plus de 35 individus...principalement des femelles avec leur petits).

Une fois sur la piste, je finis par prendre sur la tête ce qui m’était promis depuis quelques dizaines de minutes déjà... à savoir une belle averse : il tombe des cordes... histoire d’arriver rafraîchit à la voiture :).

Pendant cette rincée, nous apercevrons deux chevreuils femelles, qui sans surprise prendrons la fuite à notre arrivée.

Bref, une sortie grandiose que je ne suis pas prêts d’oublier !!!

Dernière modification : 24 juillet 2013