Gertelbach Wasserfälle, Falkenfelsen (Hertahütte, 756m) par Bühlertal ‒ Nordschwarzwald Sortie du 28 avril 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Nuageux avec éclaircies, ciel clair en fin de randonnée. Un peu de neige sur le parcours entre Wiedenfelsen et Falkenfelsen. Température de 3,5°C à la Hertahütte à 18h15.

Récit de la sortie

Après un épisode froid et neigeux (il est tombé jusqu’à 30cm entre le Hornisgrinde et le Schliffkopf 2 jours auparavant), un temps ensoleillé s’impose progressivement lors de cet après-midi à Bühlertal.

Avec des températures encore très fraîches, la neige résiste un peu sur les ubacs au-dessus de 650m. Du coup, joli contraste sur le Paradiesweg où vert printanier et blanc hivernal se côtoient.

Un nouveau balisage a été mis en place pendant l’année 2015 : rond blanc sur fond vert pour le "Gertelbach Rundweg" dont l’itinéraire est commun avec celui de la randonnée, du départ jusqu’au panneau "Eulenstein" situé à l’extrémité est de la crête de Falkenfelsen.

Quant au sentier des cascades, il est vraiment très plaisant avec un assez long cheminement au bord de l’eau. Lors de ce second passage, j’y découvre une ancienne borne datée de 1826 et comprends enfin à quoi correspond le toponyme "Emilienfelsen" présent sur la carte mais non indiqué sur le terrain : il s’agit simplement d’un immense rocher bordant le ruisseau, au pied duquel passe le sentier (escalier).

Vers la fin du Paradiesweg, un panneau m’avait également échappé : "Oskar Dresen-Felsen". C’est un empilement rocheux (granite) accessible par un court sentier descendant. Les rochers se grimpent facilement mais aucune vue au sommet.

Préférence toutefois pour Eulenstein, un autre empilement beaucoup plus imposant, situé sur la gauche du sentier dans la hêtraie peu avant la crête de Falkenfelsen.

En arrivant à la Hertahütte, je trouve un site totalement déserté (tout comme le reste du parcours). Aujourd’hui, les montagnes sont d’une quiétude absolue, presque étrange.

Ne pouvant davantage explorer ce site bordé d’à-pics, je décide de m’attarder plus longuement à Brockenfelsen. Ce belvédère est bien mentionné sur quelques panneaux aux alentours mais le sentier d’accès n’est toujours pas indiqué. Finalement, ce lieu conserve un côté "secret".

Il y a effectivement pas mal à découvrir à Brockenfelsen avec de nombreux passages dans les rochers, en contrebas du sommet. Pendant ce temps, le ciel bleu a fini par l’emporter.

Mais il y a beaucoup de brume sur le fossé rhénan, laissant augurer un coucher du soleil assez fade (et fade il sera). Tant pis, j’enclenche la descente, une longue randonnée m’attend demain.

Dernière modification : 11 mai 2016