La Dent d’Oche (2222m), par les chalets d’Oche Sortie du 25 septembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Dent d'Oche 34 ans déjà ! Il y a de cela 34 ans, en mémoire à mon papa qui n'a plus l'âge pour grimper là-haut et qui eut l’idée de me faire … prendre de la hauteur et à tous ceux qui savent prendre le temps de l’instant présent : le plus beau des sentiers que l’humain puisse emprunter.

Conditions météo

Une belle journée de Septembre.

Récit de la sortie

Le sentier de départ est « gentil » par temps sec puis devient glissant par temps humide ou glacé. Les adeptes du trophée Pierre Mercier le savent bien. Amis marcheurs, grimpeurs, coureurs, soyez prudents, le bord du sentier est rude. Mon frère l’a effleuré.

Notre première apparition de cette belle montagne sur un sentier devenu facile. Nous devinons alors le doux murmure des vaches encore tapies dans le lointain pâturage.

Puis le château d’Oche est en vue, magnifique en estival comme en hivernal.

15 minutes plus tard, un bel endroit pour faire une pause et se recharger en eau s’offre à vous. Le crottin d’Oche© naît dans cette belle nurserie-là. Il redescend, enveloppé dans un papier journal ou se fait grignoter sur place.

Débute alors le grand serpentin naturel qui mène au refuge. Continuez sur votre gauche. La fontaine et la nurserie s’éloignent discrètement ainsi que la mélodie des clochettes qui se distille avec le vent. Vous arrivez au col (prendre à droite).

Une belle occasion de faire une pause pour méditer en pleine conscience, retournez-vous puis prenez le temps d’admirer le Mont Blanc. Ce jour là, la vallée de Bise est bien cachée derrière l’horizon. Ce jour-là, les Cornettes sont complices.

Comptez alors 45 minutes pour atteindre le refuge. La terrasse et ses hôtes vous attendent. Mon Papa m’avait offert un Orangina pour 11 francs de l’époque. Nous l’avions partagé ensemble. Le soleil chauffe la pierre qui permet de faire sécher vêtements et dos de sac et de ressentir pleinement l’instant présent. Summit day !, les chamois ont ouvert la voie très tôt ce matin-là pour déposer des bouteilles pleines de belles vues.

Continuez le sentier, la corniche arrive à vous d’où la vue est à couper le souffle tout en gardant une respiration toute consciente. La descente commence alors face est. Au loin, Montreux et Vevey que nous saluons ainsi que la « banane bleu » (lac Léman) qui est entièrement visible depuis ce point de vue ci. Sur votre droite, les cornettes se dévoilent avec beaucoup de pudeur ce jour-là.

La descente : une magnifique piste de randonnée en hivernale : prudence, les avalanches y sont concentriques, larges et nombreuses par ici !, soyez toujours accompagné. Dernier coup d’œil derrière vous, il est temps de redescendre, nous reviendrons lorsque la neige sera passée par ici.

De retour à votre voiture continuez la route 5 minutes, deux surprises vous attendent :

Allez, une dernière vue qui résume bien ce bel instant présent depuis le pré Richard. L’accueil y est bon enfant. Le patron y fait son propre Génépi - un grand millésime chaque année !

Bonnes randonnées à vous toutes et tous, Philippe.

Dernière modification : 24 novembre 2016

Photos « La Dent d’Oche (2222m), par les chalets d’Oche »

début de la sortie début de la sortie le chateau crottins d'Oche le début des lacets les beau lacets col en vue bise en face terasse 5 étoiles refuge sommet la corniche montreux et vevey bise descente un dernier regard Pré Richard