Mont Aigoual (1565m) par le sentier des 4000 marches

Sortie réalisée le 10 juin.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Magnifique randonnée sur deux jours

Conditions météo

Grand ciel bleu

Température 25-30°C

Récit de la sortie

Depuis quelques mois, nous avions en ligne de mire l’objectif du sentier des 4000 marches. Toutefois, le niveau de difficulté de cette randonnée nous rebutait un peu. Quand j’ai appris qu’il était possible de dormir au sommet du Mont Aigoual, je nous ai tout de suite imaginé faire cette rando sur deux jours.

C’est comme ça que nous nous sommes lancés ce samedi 10 juin 2017 au matin (après avoir dormi la veille au camping à Valleraugue).

La première heure est fatale. Ça grimpe assez fort et nous souffrons vite du niveau de difficulté et de la chaleur. En fait ce qui nous gêne le plus, c’est le poids des sacs à dos (on n’est pas très expérimenté et du coup : on a pris trop de choses). On se retrouve donc en difficulté là où d’habitude nous randonnons "à l’aise".

Heureusement, on se retrouve assez vite en sous-bois à l’ombre. La vue est déjà magnifique.

On tombe ensuite sur un sentier en crête très exposé au soleil. La vue est toujours aussi époustouflante mais le chien ne cesse de chercher de l’ombre. Il faut l’aider sur certains passages.

Après avoir longuement marché sous le soleil, on tombe enfin sur le paradis : un petit ruisseau. Joy en profite pour s’allonger dans l’eau et nous prenons une pause fraîcheur pour notre part :-)

Le sentier se poursuit plus ou moins en sous-bois jusqu’au sommet du Mont Aigoual. Ces derniers kilomètres sont difficiles et nous sommes bien fatigués.

Au sommet, on profite d’un excellent repas au gîte.
Le coucher de soleil est de toute beauté ... et du coup le lendemain matin je me lève aux aurores pour voir le soleil se lever depuis le mont Aigoual. Le spectacle est grandiose et on a la sensation d’assister à un grand moment. À faire absolument !

On avale le petit-déjeuner au pas de course et on se lance. Il est 8h10 ... C’est en fait déjà trop tard. Il aurait fallu partir une heure plus tôt (et donc ne pas prendre le petit déjeuner du gîte servi à 7h30) pour profiter au maximum de la fraîcheur.

Nous descendons sur Aire de Côte en évitant le sentier des crêtes (Maëva n’est pas trop fan). Pour ma part, ça me va bien d’évoluer en forêt : il y a plus d’ombre ! Nous croiserons plusieurs troupeaux de moutons qui transhument. Pas simple à gérer avec le chien mais heureusement certains bergers sont vraiment sympas du moment qu’on prend le temps de discuter avec eux et qu’on tient son chien à l’écart.

Passé Aire de Côte (où on peut se ravitailler en eau), direction le Col du Pas puis Valleraugue. Là c’est un peu l’enfer. Une interminable descente dans les pierres sous un soleil de plomb. Peu d’intérêt.

Arrivé à Valleraugue, nous sommes ravis de retrouver l’Hérault pour que Joy se rafraîchisse.

Dernière modification : 14 juin 2017

En photos Les vignettes seront mises à jour peu à peu. – Explications

le 10 juin

Cani-randonneur en herbe

Sortie publiée le 14 juin