Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando11227

Auteur : Randorama74
Source : https://www.altituderando.com/rando11227

Une grande classique des Bauges que cette superbe traversée. Idéale pour faire une course esthétique, facile et bien équipée.

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Direction les Bauges pour ce samedi. La météo des derniers jours nous fait un peu du n’importe quoi, mais il semble qu’aujourd’hui les orages ne devraient éclater que dans la soirée. Départ à 9h30 de Mont Derrière sous quelques nuages. L’approche semble poser quelques soucis sur cette course et j’ai donc opportunément rentré la trace sur mon GPS.

Après 30 minutes, nous arrivons dans les prés sous le Col de la Frasse où les coureurs de la Maxi Race sont déjà là. Nous quittons le sentier pour rejoindre la trace forestière qui permet d’atteindre l’écharpe herbeuse qui mène à l’arête. Difficile de savoir où chopper l’arête tellement cela semble pouvoir passer partout. Au final, nous choisissons de tirer bien à droite pour remonter un couloir qui nous amène sous les dalles faciles de l’arête. On s’équipe pour progresser en corde tendue. L’accès à l’arête est très facile (du III) et le rocher est hyper sain. On rejoint l’arête assez haut et en regardant dans le rétroviseur je peux voir au moins deux cordées qui ont bien 100 mètres de retard sur nous. Sans doute avons-nous évité la première partie de l’arête en tirant autant à droite.

La traversée des arêtes est assez longue mais vraiment peu difficile. Quelques pas engagent un peu à proximité du vide, notamment le départ du premier ressaut que nous avons rencontré après avoir rejoint l’arête (un dièdre en III sur la gauche avec un seul spit au milieu). Pour le reste, tout est bien équipé lorsque cela est nécessaire. Sinon il est simple de poser des sangles sur arbres ou becquets. Nous avons évité le pas de 5c/6a pour passer sur la petite vire à droite.

Nous atteignons le sommet à 12h15 soit environ 1h45 de traversée et 1h d’approche. La descente est plutôt désagréable à partir des Chalets du Sollier puisque l’on doit suivre une route carrossable. Bilan de la journée : une bien belle traversée qui se fait dans des conditions vraiment saines. Je n’ai pas eu une seule prise tiroir sur toute la course, ce qui n’est pas toujours le cas dans les autres massifs (bonjour le Haut-Giffre !). La course est idéale pour emmener une personne qui ferait sa première sortie en alpi facile.

La vidéo de la journée :

PS : Nous avons pris assez peu de photos pendant la traversée (les miennes étaient au format 1:1 donc pas top pour le site).

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]