Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Tête de la Costasse (2704m) par le col Mercière

Auteur : Dyn’s
Source : https://www.altituderando.com/Tete-de-la-Costasse-2704m-par-le-col-Merciere

Une belle découverte dans ce secteur d'Isola 2000 avec l'ascension de la Tête de la Costasse dont les derniers mètres vers le sommet sont très aériens et seront réservés à des montagnards aguerris... Le panorama délivré est grandiose, la vue porte même jusqu'à la Corse au delà de la Méditerranée...

Accès

Rejoindre la station d’Isola 2000. Au rond point principal, suivre le col de la Lombarde. Au deuxième lacet quitter la route principale et prendre sur la droite sur 300m env. Se garer après les derniers chalets (2080m env.)

Les infos essentielles

Carte IGN : TOP 25 3640 ET Haute Tinée 2 - Isola 2000 - Parc National du Mercantour

Altitudes :

Dénivelé total : 650m

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

Le col Mercière

Du parking, récupérer la piste de ski et la remonter jusqu’à un grand replat à l’arrivée du téléski du Belvédère.

Viser le col Mercière, descendre d’une vingtaine de mètres pour trouver une passerelle qui traverse le torrent du vallon de Terre Rouge. Remonter en face et rejoindre un chemin qui contourne le plan d’eau artificiel.

S’élever dans le Gourc de la Peur, le petit vallon menant au col Mercière. Plus haut, rejoindre un large chemin qui facile la progression. À la prochaine bifurcation, suivre sur la droite (à gauche, on se dirigerait vers le vallon de Terre Rouge). Après un ultime lacet, le col est atteint.

La Tête de la Costasse

Du col Mercière, suivre l’arête sud-ouest marquée par la présence de quelques blockhaus. le terrain est bien raide et s’effectue sur des gradins herbeux et caillouteux. Quelques blocs de granite sont à surmonter par une escalade facile.

Plus haut, les passages trop escarpés se contournent en descendant de quelques mètres en versant sud.

L’arête se fait moins raide et débouche sur le replat médian de l’ascension.

Cette première partie est préférable à sec et est évitable par un contournement en versant sud lorsque la neige est plus importante. (Voir le tracé approximatif sur cette PHOTO).

S’ensuit une pente déclive s’intensifiant vers les 40°, crampons-piolet nécessaires en neige.

Si on tire légèrement sur la droite, on débouche sur l’arête sud, ne reste que la partie finale.

L’arête sommitale est très aérienne voire vertigineuse sur le final.

Retour

Par le même cheminement concernant l’arête finale, puis par un bout de l’arête sud avant de plonger par le versant sud pour regagner le replat médian.

Viser les pins les plus haut pour (re)trouver la suite de l’itinéraire ramenant au col Mercière.

Enfin, retour par l’itinéraire pris à l’aller ou par la traversée de la Tête Mercière (+150m de dénivelé).

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]