Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

La Tête de la Gipière (2443m) et le Petit Ferrant (2440m) en boucle par Gourette et les Cabanes du Sause

Auteur : Ozenn
Source : https://www.altituderando.com/La-Tete-de-la-Gipiere-2443m-et-le-Petit-Ferrant-2440m-en-boucle-par-Gourette-et

Ruines de hameaux perdus dans la montagne, points de vues splendide et paysages variés... Voici une randonnée peu connue mais pleine de merveilles !

Accès

De Gap (via la D900B), Digne (via la D900) ou Embrun (via la D954), rejoindre le Lauzet-Ubaye. Traverser le village puis descendre à gauche pour traverser l’Ubaye (pont romain).
Se garer entre Costeplane (1060 m) et Champ Contier (1193 m). Stationnement possible dans les épingles ou le long de la petite route. Peu de place dans les hameaux en eux-mêmes.

Les infos essentielles

Précisions sur la difficulté

Itinéraire

La Gourette

De Costeplane (ou plus haut selon le parking), emprunter le sentier partant à gauche. Le suivre, en traversée, jusqu’au hameau abandonné de Falalo.
Après ça, le sentier se perd un peu. Continuer tout droit dans la clairière et atteindre le hameau de Dramonasc.
Le traverser et poursuivre sur le sentier à nouveau marqué. Après quelques lacets, rejoindre les ruines de la Lauze.
Poursuivre et remonter le long du ruisseau de la Gourette jusqu’à atteindre les ruines homonymes.

La Tête de la Gipière et le Petit Ferrant

Après les dernières ruines, quitter le sentier puis remonter et suivre la crête herbeuse jusqu’au sommet de la Tête de la Gipière (cairn et piquet en bois).
De là, poursuivre sur la crête des Couguyes jusqu’au sommet du Petit Ferrant (cairn et bâton).

Retour par les Cabanes du Sause

Du Petit Ferrant, poursuivre légèrement sur la crête (sans rejoindre le point 2342 sur IGN) jusqu’à rencontrer une arête secondaire descendant gauche. La suivre, passer un cairn et rejoindre une selle. De là, descendre le Ravin du Vallon (pentes herbeuses/caillouteuses raides) puis traverser le torrent. Rejoindre les cabanes.
De là, suivre le sentier partant à gauche. Il traverse clairières puis forêt avant de descendre jusqu’aux ruines de Parual, sur un petit plateau.
Poursuivre par le sentier en lacets jusqu’au Ravin de la Blache et traverser le torrent. Terminer la descente jusqu’à Champ Contier.
Traverser le hameau puis rejoindre le point de départ par la petite route ramenant à Costeplane (possibilité de couper quelques lacets par un sentier).

Détail de la sortie (juillet 2015)

Histoire de rester dans la "série" des randonnées peu fréquentées, mon mari nous avait déniché cette itinéraire idéal... J’affectionne tout particulièrement cette "entrée" d’Ubaye, sauvage mais encore pleine de vestiges plus ou moins anciens.

Nous avons pu nous garer à Costeplane, au plus près du sentier de départ. Encore une fois, ciel bleu et chaleur étaient au rendez-vous !
Le début du sentier, en traversée, est vraiment agréable et ombragé. Après avoir traversé le Ravin de Bouchier, nous sommes tombés sur 3 petits moutons (égarés ?) que nous avons suivi jusqu’à Falalo où ils se sont volatilisés ! Le hameau abandonné est intéressant avec ses vieilles granges et son puit.

À ce niveau-là, nous avons un peu perdu le sentier menant à Dramonasc... Arrivés au hameau (merci le gps), nous avons été surpris par la beauté des lieux et par l’existence d’une maison encore clairement habitée ! Quel petit coin de paradis... Coupé du monde. Quelques animaux, une chèvre notamment, "erraient" ça et là dans les ruines... Quelques constructions sont vraiment remarquables, comme la petite chapelle ou encore une sorte de passerelle fermée reliant deux maisons entre lesquelles passe le sentier.

Passage devant une fontaine (l’ancien lavoir ?) puis suite du sentier qui s’élève un peu plus vite sur cette partie-là. Très beaux points de vue sur le versant opposé.
Puis nous sommes arrivés aux ruines de la Lauze avant de poursuivre la montée qui finit par mener hors de la forêt. De part et d’autre d’un joli ruisseau, nous avons vu apparaître les premiers bâtiments plus ou moins abandonnés de la Gourette. Nous avons d’ailleurs pique-niqué dans l’un d’eux, à l’abri du soleil...

Après ça, nous avons terminé de traverser le "hameau" abandonné où se trouvait quelques ânes avec leurs petits dans un enclos aménagé, une des vieilles granges leur servant d’abri ! Une seule maison semblait encore "habitée", probablement par un berger...
Puis nous nous sommes élevés dans les pentes d’herbes, survolés par quelques vautours... décidément présents bien souvent lors de nos randonnées !

Enfin, nous avons atteint le sommet de la Tête de la Gipière... Joli point de vue sur les sommets environnants ! La suite de la crête jusqu’au Petit Ferrant fut agréable, sans prise de tête... Les paysages de part et d’autres font vraiment rêver.
La descente par la petite crête secondaire et le Ravin du Vallon vers les Cabanes du Sause s’effectua sans encombres... J’ai même trouvé cette portion de l’itinéraire assez intéressante.

Petite pause aux cabanes (site magnifique) avant le retour par le sentier de descente... Très agréable ! Clairières, rochers moussus, forêts et chamois ! Un vrai bonheur.
De jolies vues sur le Lac de Serre-Ponçon et le versant opposé, truffé d’autres ruines de hameaux... Ce pan de montagne devait sûrement grouiller d’activité humaine à une époque.
Passage par les ruines discrètes de Parual puis descente jusqu’au Ravin de la Blache et ses magnifiques cascades... Nous avons apprécié l’eau bien fraîche !

Enfin, nous avons terminé la descente sur l’impressionnant sentier jusqu’au pittoresque hameau de Champ Contier avant de redescendre à la voiture par la petite route... Un peu fatigués mais comblés par cette randonnée aux paysages sublimes et variés !

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]