Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Rochers des Enclaves (2467m), en boucle par la Grande Pierrière

Auteur : Pascal
Source : https://www.altituderando.com/Rochers-des-Enclaves-2467m-en

Les Rochers des Enclaves offrent une magnifique vue entre le versant sud du massif du mont Blanc et le Beaufortain. Son accès se fait traditionnellement depuis la station de Val Joly par la côte dominant le lac de la Girotte. Cependant, un autre itinéraire, plus long et plus sauvage, emprunte le grand replat bosselé en pente douce de la Grande Pierrière passant au pied de l'Aiguille de Roselette et de la Tête de la Cicle, pour rejoindre le col de la Gitte. La combinaison de ces deux itinéraires permet d'envisager un joli parcours en boucle.

Accès

Albertville ou Col des Saisies - Hauteluce - Station du Val Joly, parking au départ du télécabine de la Ruelle.

Itinéraire

Conditions

Randonnée praticable l’été à pied, ou l’hiver avec des raquettes ou idéalement à skis. Relativement peu exposée aux avalanches l’hiver. Il convient tout de même de faire un peu attention aux premières pentes au-dessus du chalet de Colombe en cas de manteau très instable, ainsi que d’éventuelles petites plaques sur les flancs de la bosse dominant le col de la Gitte. Le chemin traversant sous de raides pentes orientées sud-ouest entre les pistes de ski et le chalet du Bolchu est à éviter par risque de coulées les jours chauds.

Parcours facile sur chemin bien tracé dans les parties inférieures, sur sentiers peu marqués ou hors traces près du sommet. L’itinéraire classique de montée est en général rapidement tracé l’hiver, mais celui du plateau de la Grande Pierrière l’est beaucoup moins. Ce plateau est vaste et bosselé, et donc particulièrement paumatoire en cas de brouillard.

L’itinéraire est ici décrit en montant par le chemin classique et en descendant par les Grandes Pierrières. Une boucle dans l’autre sens est aussi envisageable.

Ascension

Depuis le départ du télécabine, remonter la piste de ski jusqu’au sortir de la forêt où se découvre à droite le vallon du chalet de Colombe. S’y diriger, traverser le ruisseau et remonter les belles pentes partiellement boisées au dessus du chalet. On passe successivement les chalets des Molliets et du Berger. On pourra aussi suivre le chemin montant de chalet en chalet.

On atteint une croupe dominant à l’est le lac de la Girotte. Suivre la croupe et monter par de belles pentes vallonnées sur la crête qui y fait suite. Remonter vers le sud cette crête large et irrégulière, l’été sans véritable sentier, qui finit par déboucher sur le dôme sommital des rochers des Enclaves. Le sommet, assez plat, s’atteint ensuite rapidement.

Descente

La descente par l’itinéraire de montée est souhaitable pour les randonneurs pressés, ainsi que les skieurs se focalisant sur l’aspect "glisse" dans de belles pentes exposées au nord.

Le retour par la Grande Pierrière est beaucoup plus long, vallonné, et surtout beaucoup plus sauvage. Il convient particulièrement aux skieurs désirant redescendre par un long itinéraire où on se laisse tranquillement glisser dans un magnifique décor sauvage, quitte à devoir parfois pousser un peu sur les cannes...

Pour cela, redescendre du dôme sommital et partir vers l’est en direction du col de la Gitte en franchissant une petite bosse. Remonter un peu vers l’est après le col sur une série de larges bosses.

Vers le nord s’étale l’immense plateau de la Grande Pierrière, bordé à l’est par la tête de la Cicle et l’aiguille de Roselette, tout d’abord assez plat, puis descendant doucement dans une pente parsemée de petites bosses. Les randonneurs à pied préfèreront suivre le rebord gauche (ouest) du plateau, offrant un sentier évitant la pierraille. Les skieurs choisiront judicieusement leur trajectoire entre les bosses pour éviter de devoir remonter du fond des creux.

On visera le chalet du Bolchu à l’extrémité nord du plateau, idéal pour une pause. De là, la descente se poursuit vers l’ouest puis vers le sud en direction du chalet de la Péclette, puis vers le fond du vallon, qui ramène par un faux plat au chalet de Colombe, et de là à la piste de ski.

Depuis le chalet du Bolchu, il est également possible de traverser vers l’ouest par un chemin en direction du chalet de la Croix et des pistes de ski en amont de la Ruelle. L’hiver, il faudra cependant faire attention aux risques de coulées provenant des raides pentes orientées sud-ouest dominant cette traversée.

Détails de la sortie

Un magnifique dimanche de début mars 2013... Départ à 14h, n’ayant pu me libérer plus tôt pour parcourir la longue route m’emmenant aux confins du Beaufortain...

Montée de la raide piste de ski à pied, mes skis de rando nordique sur l’épaule... C’est la partie la moins intéressante du parcours.

Les skis sont chaussés dans le vallon du chalet de Colombe, et les pentes au-dessus, plein nord en neige excellente, se laissent tranquillement monter.

Le lac de la Girotte est presque vide, mais le paysage est tout de même fantastique... La crête est atteinte vers 16h, la neige est maintenant dure et soufflée, mais les pentes sont modestes. La montée est tranquillement expédiée pour un sommet atteint à 17h.

Par où le retour ? La Grande Pierrière, c’est long pour cette heure tardive, mais les pentes modestes en terrain dégagé, le peu de risques objectifs de l’itinéraire, les frontales dans le sac et la perspective d’une lune qui allait se lever m’incitaient à tenter l’aventure...

Col de la Gitte vers 17h45, ralenti par une quantité de pauses photo devant la beauté du paysage sous le soleil jaunissant... Et puis, superbe descente entre les bosses du plateau, profitant de mes skis de rando nordique pour pérégriner en liberté sans avoir peur de me retrouver coincé au fond d’un creux...

Chalet du Bolchu atteint vers 18h45. Les couleurs du soir sont fantastiques, mais hélas elles ne durent pas... Il fait bien sombre, et les pentes inférieures, orientées sud, étaient sûrement transformées et couvertes d’une pénible croûte de regel à cette heure tardive... J’ai donc préféré traverser en direction des pistes de ski, pour me laisser ensuite tranquillement glisser vers la Ruelle par la piste verte, et ensuite descendre la piste rouge à la frontale à pied, car trop raide et verglacée pour mes skis.

Encore une fantastique journée, qui s’est prolongée en fantastique soirée...

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]