Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Petit Crozet (2749m) par le vallon du Veyton

Auteur : Vincent
Source : https://www.altituderando.com/Petit-Crozet-2749m-par-le-vallon

Peu connu et peu fréquenté, ce sommet donne pourtant un très beau point de vue sur l'ensemble du massif du Pic du Frêne. Le parcours pour y accéder est long et exigeant, mais varié, combinant marche sur piste forestière et sur sentier, traversée de pierriers et ascension d'une arête en alpinisme facile. Idéal pour les amateurs de solitude, l'itinéraire traverse des combes désertes et sauvages (bouquetins, chamois, lagopèdes).

Accès

A Allevard, prendre la direction de la vallée du Haut Bréda. Poursuivre quelques kilomètres sur la route (D525a).

Au premier virage en épingle, prendre la piste forestière qui précède le pont enjambant le Veyton.

Se garer sur le petit parking situé 200 mètres plus loin à côté d’un vieux bâtiment bétonné. La piste forestière est interdite à la circulation au-delà (barrière).

Itinéraire

Carnet de route

Variantes de l’itinéraire

Le Petit Crozet peut aussi être atteint par le vallon du Bens, en rejoignant, comme pour le trajet décrit ici, le col du Crozet. Cette variante est aussi longue, en distance comme en dénivelé. Elle se fait en face Nord, donc plus enneigée.

Ce long trajet peut se faire sur deux jours. Côté vallon du Bens, il est possible de dormir au refuge des Férices. Côté vallon du Veyton, il est possible de bivouaquer vers le lieu-dit l’Aup du Pont ou au refuge du Merlet (détour par rapport à l’itinéraire décrit ici).

Matériel

L’ascension de l’arête sommitale du Petit Crozet à partir du col du Crozet peut nécessiter d’avoir dans son sac un matériel adapté à la pratique de l’alpinisme : baudrier, corde, crampons, casque, etc.

Descriptif

Emprunter la longue piste forestière qui longe le Veyton. Passer ainsi la passerelle du Planet (1116m), avec son parking, puis le chalet forestier du Planet.

A la hauteur du Plan de l’Ours, prendre à gauche un sentier en direction de l’étang de Périoule. Celui-ci s’enfonce dans un bois de conifères, puis monte rapidement sur le flanc de la montagne. Poursuivre le sentier jusqu’à l’étang de Périoule. Le longer jusqu’à atteindre le lieu-dit l’Aup du Pont.

A l’Aup du Pont, sortir du sentier pour aller, direction Nord-Est vers une grande zone humide.

Prendre alors la direction Est-Nord-Est en direction du lieu-dit Jérusalem. Viser non pas le talweg creusé par le torrent du Crozet, mais celui, plus au Sud, qui présente des traces discontinues de passage. S’élever progressivement au creux de ce talweg. Les traces deviennent plus évidentes à mesure que l’altitude augmente. Les suivre jusqu’à atteindre un replat qui constitue une entrée dans la combe de la montagne du Crozet.

Poursuivre sur les traces jusqu’à un petit chalet privé situé, vers 2000m d’altitude, au creux de la combe.

Le dépasser, puis suivre, en direction du Petit Crozet qui apparaît alors nettement, le torrent du Crozet.

Quitter le cours du torrent vers 2100m d’altitude, pour gravir une langue de pierrier, en direction du Nord et du Col du Crozet. Ce long pierrier permet d’atteindre progressivement le col, à 2475m.

A partir du col, emprunter l’arête qui s’élève progressivement jusqu’au sommet du Petit Crozet. C’est la partie la plus difficile et la plus technique du trajet. Compter une heure à une heure et demie pour parcourir les 275m de dénivelé de cette arête. L’arête étant peu parcourue, rester vigilant aux rochers en équilibre instable.

Toujours rester à proximité du fil de l’arête. Pendant les 100 premiers mètres de dénivelé, privilégier la face Nord quand il faut s’écarter du fil. Le parcours se fait alors en terrain rocheux.

Emprunter alors deux couloirs successifs, mi-rocheux mi-herbeux, qui amènent progressivement sur la face Sud de l’arête. A partir de là, rester à proximité du fil de l’arête en privilégiant la face Sud. Le terrain herbeux, très pentu, se poursuit jusqu’à atteindre une série de trois gendarmes.

Contourner les gendarmes en les longeant côté Sud. Ce passage nécessite quelques pas d’escalade (exposé).

On atteint alors une antécime. A partir de celle-ci, longer une arête, étroite et peu pentue, qui mène jusqu’au sommet, en vue dès l’antécime.

Emprunter le même itinéraire pour le retour.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]