Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

Bric Froid (3302m) ou Punta Ramiere par le Queyras (Le Roux)

Auteur : BA42
Source : https://www.altituderando.com/Bric-Froid-3302m-ou-Punta-Ramiere

Un sommet qui se mérite, plus en raison de son dénivelé que de sa longueur. La montée au Col des Thures est un peu fastidieuse, mais ensuite sur l'arête, quand la vue se dégage, ce n'est que du bonheur.

Accès

De Guillestre, prendre la route du Guil jusqu’à Abriès. Au village, après le pont sur le torrent du Bouchet, prendre à gauche, vers le Nord, la petite route qui monte au Roux. Se garer au parking à l’entrée du hameau.

Itinéraire

Carnet de route

Ascension

Traverser le hameau du Roux. A la sortie, une piste interdite à la circulation amène à la Chapelle Saint-Antoine. Après la Chapelle, on rencontre une bifurcation. Il faut prendre à gauche une piste qui descend légèrement. La piste principale, elle, se dirigeant vers le Col Saint-Martin.

Cette piste secondaire, se dirige vers les ruines de la Montette dont certaines bâtisses sont en cours de restauration. Peu avant d’arriver au pied du hameau, prendre à gauche le sentier qui traverse le torrent sur une passerelle et se dirige plein Nord pour atteindre le Col des Thures à 2797m.

On suit la crête des Thures, peu pentue jusqu’à un petit plateau à 2928m appelé les Ruines. On se trouve alors au pied d’un énorme tas de cailloux, l’antécime, surmontée du sommet en forme de pyramide : le Bric Froid. Le tout représentant 375 mètres de dénivelée, 50 mètres de plus que la Tour Eiffel. C’est à dire que c’est encore du raide.

On se dirige à la base de l’antécime et on remonte une trace dans un couloir. Une vire ascendante part sur la gauche et nous amène à l’antécime, puis au sommet. La Croix, n’est pas au point culminant, mais un peu plus au nord, en bout de crête, certainement pour être visible depuis la vallée italienne.

Cette journée absolument lumineuse, offre un immense panorama à 360°, le Bric Froid étant l’un des plus haut sommets du Queyras. Les voisins plus élevés, le Mont Viso et le Grand Pic de Rochebrune sont à une distance respectable. La vue porte sur tout l’arc intérieur des Alpes : la Haute-Maurienne, le Grand Paradis, les sommets frontaliers du Valais (Cervin et Mont Rose etc.) Le massif des Ecrins plus proche apparaît dans tout son développement jusqu’aux Aiguilles d’Arves. Tout proche, à peine moins élevé, le Grand Glaiza que j’ai visité quelques jours auparavant.

Descente

Par le même itinéraire

Remarques

Le "mur" du Col des Thures

Cette partie est particulièrement intéressante. Jugez plutôt ! 950 mètres de dénivelée me séparent du col qui est distant de 2 km en ligne droite. Autrement dit c’est du raide. Mais mieux encore, le col est constamment visible et, je monte, je monte, je monte, et plus je monte et moins le col se rapproche. C’est vraiment une expérience passionnante, car cela me permet de tester ma volonté, de résister à l’envie de me dire "basta" ! et de retourner me coucher.

Bien sûr ce n’est qu’une illusion, et je finis par atteindre ce qui me semblait inatteignable : le Col des Thures.

La suite va me récompenser de mon obstination.

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]