Pour imprimer ce topo, utilisez la fonction d'impression de votre navigateur, ou cliquez sur .

rando7820

Auteur : Dyn’s
Source : https://www.altituderando.com/rando7820

Première incursion dans les Ecrins dans le secteur des 3000 les plus méridionaux du massif.

Accès

Non renseigné

Itinéraire

Le beau temps est au rendez-vous avant un court retour à la Jarjatte, j’en profite pour rendre visite au secteur de la Tête de Vautisse que j’avais repéré depuis un certain temps.

Départ au lever de soleil vers 7h30 en cet fin du mois de septembre. J’emprunte le sentier au dessus de la croix et rentre dans le mélézin verdoyant avec les premiers rayons de la journée.

Je débouche dans l’alpage et suis vers la cabane de l’Essaumaure. Une clôture entoure cette dernière. Un chien sort de derrière de la cabane, commence à gronder, puis s’avance dans ma direction. D’un coup, il saute la clôture et se jette sur moi... pour me faire la fête !

Je laisse le gentil patou et suis mon chemin dans le magnifique vallon de la Selle. Pas vraiment de sentier, mais des gros cairns qui indiquent la montée. Je finis par rejoindre le col de Rougnoux au pied de l’imposante Tête de Vautisse.

Montée par l’arête sud-est par une sente bien marquée et balisée en bleu-blanc-rouge. La vue se dégage et le Mont Blanc et la Vanoise avec la Grande Casse se laisse apercevoir. Je débouche finalement au sommet équipé d’une antenne relais, le cairn sommital trône sur une petite plateforme rocheuse.

Les grands sommets cristallins des Ecrins se dévoilent : Ailefroide, Barre, Pelvoux, Agneaux, ... Le contraste entre ces hauts sommets et celui du secteur, composé de flysch, est saisissant.

La vue est particulièrement limpide et le sommet se révèle être un magnifique belvédère : Mont Blanc, Vanoise, Haute-Maurienne, Queyras, Viso, Font Sancte, Chambeyron, secteur de la Tête de Siguret et du Grand Bérard où la composition des roches est la même que ce secteur sud-est des Ecrins, Cimet-Pelat au loin au sud, secteur de l’Estrop-Trois Evéchés, ... et le Dévoluy avec le plateau de Bure et le Grand Ferrand émergent d’une mer de nuages.

Je reste plus d’une heure à contempler ce magnifique panorama et à scruter les sommets à la jumelles. Un peu de vent rafraîchit vivement l’air, heureusement, j’ai ma veste d’hiver !

Descente par versant est vers la crête de Rougnoux. La suite sur cette dernière est splendide et permet de profiter encore et encore du magnifique panorama à l’est dominé par l’imposant Mont Viso.

Une fois de retour au Col de Val Haute, je descends dré dans le pentu vers la cabane de l’Essaumaure, traverse l’alpage et rejoins le sentier dans le mélézin.

Au dessus de la cabane de Tramouillon, j’aperçois deux personnes en vélo. Je les croise, vélos sur les épaules, et leur demande où ils montent. Ceux sont deux anglais qui désirent s’offrir une petite descente à partir des environs du col de Tramouillon.

Je regagne finalement le parking peu avant 16h après une magnifique journée de montagne. Je reviendrai dans ce secteur, c’est sûr !

Avertissement : En montagne, chacun est responsable de sa sécurité. Les randonnées se font par conséquent sous votre propre responsabilité. L'auteur de ce topo, le site duquel il est issu ainsi que leurs différents contributeurs ne peuvent pas garantir l’exactitude ni l'exhaustivité des indications qui y sont contenues. Ces renseignements ne peuvent en aucun cas engager leurs responsabilités de quelque manière que ce soit. [Voir : www.altituderando.com/Avertissements]