Abonnez-vous à notre newsletter !

Sac d’alpinisme

projet Le 4 février à 14h54

Bonjour,

Je suis étudiante en Licence 3 Économie Gestion à l’IAE d’Amiens.
Avec quatre camarades, nous avons un projet de création d’un sac pour la randonnée, le trail ou encore l’alpinisme.
Pour nous aider dans notre création, nous souhaiterions l’avis de professionnels des sports de montagne.
Nous aimerions connaître les difficultés que vous rencontrez actuellement avec votre sac de randonnée. (Exemple : Eau gelée en montagne, plus de batterie sur votre téléphone).

Nous avons eu quelques idées pour améliorer vos conditions lors de vos sorties :

  • Lampes Led sur les anses du sac qui permettrait de vous éviter le port de la lampe torche pour vos sorties de nuit
  • Batterie externe intégrée au sac pour vous permettre de recharger votre téléphone (appels des secours en cas de problème)
  • Changement de la poche d’eau sous la forme de bouteille pour faciliter le remplissage
  • Intégration d’un brumisateur d’eau pour vous permettre de vous rafraichir

Nos idées vous semblent-elles intéressantes ? Avez-vous d’autres idées à nous suggérer ?

Merci d’avance de votre aide et du temps que vous nous accorderez.

Réponses

  • par Le 5 février à 16h17

    Ah, ça faisait longtemps !

    Le sac d’alpi à malice, maintenant...
    Quelle bonne idée, les lampes ; montées sur une tête orientable, avec un ordi qui permet de parler au robot qui pourra orienter le faisceau dans la bonne direction avec la bonne intensité ; 3 kg de matos électronique avec de la flotte qui circule de partout, le brumisateur pour remplacer la neige... dites moi, vous avez déjà mis les pieds en haute montagne ?
    (sac d’alpi, c’est vous qui le dites)
    Si oui, vous avez déjà votre réponse : ça ne servira strictement à rien.
    Si non, prenez le temps d’y aller en mode minimaliste mais avec l’équipement approprié et la capacité à s’émouvoir :-) sans gadgets inutiles, superflus et limite insupportables.

  • par Le 5 février à 16h34

    Eau qui gèle ? un quart de génépi et le problème est réglé.

  • par Le 5 février à 16h42

    Hé bien moi je veux être positif et participer au débat pour améliorer les sacs d’alpimisme. Je propose d’équiper les sacs du pghm de rampes de leds rouges ou bleus qui clignoteraient très vite de droite à gauche et de gauche à droite comme la police ou les ambulances américaines, ça se verrait de loin quand ils montent porter secours aux alpinistes en détresse, ça les rassurait.Vous pouvez aussi équiper les sacs d’alpimisme de tubes lance -fusées pour se faire repérer en paroi en cas d’accident. L’association des leds et des fusées pourraient participer de l’efficience des secours en haute montagne je pense.
    Le brumisateur de whisky pour les longues rando à ski c’est pas mal aussi, donc pour moi ce sera un grand OUI !!

  • par Le 5 février à 20h32

    Bonsoir
    Perso moi j’aime bien la nature pour me ressourcer une carte une boussole un alti et vive l’aventure la montagne on l’aime ou on l’aime pas ,on la respecte ,on la comprend et elle nous le rend bien et je n’ai pas envie de tout ce superflus qui va encore nous amener des bobos qui n’appréciront pas toute cette beauté et qui seront focalisé sur leurs gadjets en faite rester devant votre télé pour vivre vos aventures
    peut être que je suis dur mais ça me gonfle sérieusement
    CHARLY

  • par Le 5 février à 20h33

    Je me ferai l’avocat du diable : le sac airbag est l’une de ces inventions qui donnent l’illusion à certains d’être invincibles et les poussent à s’affranchir des règles élémentaires de bon sens. Je serais curieux de connaître le pourcentage de skieurs équipés de ce système et le nombre de ces skieurs tirés d’affaire grâce à cet airbag.

  • par Le 5 février à 20h39

    Certains concepteurs ont ce talent de créer le besoin ! S’il fallait emporter tous les gadgets disponibles sur le marché, il ne resterait pas beaucoup de place dans, sur et autour du sac !

  • par Le 17 mai à 20h20

    salut,
    le sac doit être léger, ouverture ventrale, poche sur la ceinture ventrale et surtout, léger, léger, léger et aussi léger, (je l’ai déjà dit non ?). une quarantaine de litre ça suffit largement pour une course.
    en clair solide et léger.
    le truc chiant, c’est le dos mouiller. donc le dispositif d’aération c’est bien.

  • par Le 17 mai à 22h23

    Ça, c’est sûr, le dos mouillé, ce n’est pas agréable... et le TShirt trempé au niveau du dos, pas génial non plus.
    Le problème, c’est que du haut de leurs Hauts de France, les joyeux concepteurs seraient capables (relire le 1er post) de nous proposer des ventilateurs intégrés à batteries rechargeables grâce à de mini-éoliennes entraînées par le mouvement de l’alpiniste...
    Les sacs à dos bien aérés, ça existe déjà... légers, solides, plus ou moins.

    PS1 : J’ai rien contre les HdF où j’habite (boulot...), mais beaucoup contre les "pseudos projets" de marketteurs en délire, de quelque horizon qu’ils soient. (même avis que 63CHARLY63)
    PS2 : le "canard" avait alors proposé la Fritonésie ou le Biloutistan au lieu de HdF qui fait franchement rigoler même les fritonésiens ! Ça aurait eu un peu plus la gueule, quand même.

  • par Le 18 mai à 11h25

    Voici les caractéristiques que doit présenter le sac à dos idéal selon moi pour pratiquer l’alpi, la rando ou le trail :

    • sac de 40 litres avec ouverture en façade par zip
    • poche supérieure amovible
    • corps du sac épuré avec sangles et velcro amovibles permettant l’emport de 2 piolets, paire de bâtons, crampons, skis (au choix) + mesh latéraux pour objets divers, (boissons)
    • anneau de fixation/treuillage
    • cordon intérieur permettant la séparation du sac 1/3-2/3
    • sangle ventrale amovible (je ne l’utilise jamais, ça tient chaud !)
    • élastique sur la pochette supérieure pour l’emport d’un vêtement, casque, etc....
    • sangles et passants divers sur les bretelles pour y fixer des objets divers et variés
    • sacs de couleur originale (rouge, bleu, etc) surtout les versions homme

    Pour certains pratiquants, mon prototype ne conviendra pas aux trailers (trop gros), aux adeptes des treks non ultra légers (trop juste en capacité), ou randonneurs à ski (idem).

    Aucun gadget tel que éclairage, appareils divers et variés sources d’ennuis électriques ou mécaniques.

    Une fermeture éclair pourrait éventuellement doubler ou diminuer le volume du sac

    Bretelles imputrescibles qui n’absorbent pas la transpiration (?!)

    Possibilité éventuellement de fixer deux poches latérales amovibles pour augmenter la capacité

    Poche intérieure pour loger carte, papiers, etc

  • par Le 20 mai à 22h01

    pour les "hardcore randonneur" en autonomie total pendant plusieurs jours, le petit "tapis solaire" qu’on fixe sur le haut du sac peut avoir son utilité, certain des "forces spécial" et autres "spetsnaz" en on utilité.

Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...