La randonnée avec des enfants : le grand jour (Chapitre3)

Ça y est, le jour J est arrivé ! Vos sacs sont prêts, vous êtes en tenue adaptée aux conditions que vous allez rencontrer, la crème solaire est appliquée, vos chaussures sont lacées et vos enfants sont ravis de s’élancer vers l’aventure !

Chapitre 1. Notions élémentaires avant de partir Chapitre 2. La préparation de la randonnée Chapitre 3. C’est parti ! Le grand départ

Le départ

ATTENTION ! Souvent les premiers hectomètres sont les « plus difficiles » ! Ne partez pas trop vite et restez à l’écoute de vos enfants ! Ont-ils mal aux pieds ? Leur sac leur fait-il mal ? Ont-ils trop chaud ou trop froid ? Ces premiers instants, s’ils génèrent un sentiment de mal-être chez vos enfants, risquent de conditionner le reste de votre randonnée !

Réglez les sangles du sac, desserrer leurs chaussures si nécessaire, prenez le temps de leur enlever un pull… tout ceci ne pourra que les soulager et leur permettre ainsi de partir du bon pied !

Le parcours

La progression

Tout au long de la journée, montrez leur votre progression sur la carte. Rappelez leur quelle étape ils viennent de franchir et vers quelle autre vous vous dirigez. Limitez vous à la suivante, les autres leur paraîtront trop éloignées et cela risque de les décourager. Conseil : il peut être intéressant de leur fournir une copie de la carte du parcours !

Par petites étapes

Préparé la veille, votre parcours comprendra de petites haltes qui permettront à votre enfant de « sauter » naturellement d’une étape à une autre.

Ces petites haltes peuvent prendre plusieurs formes, comme par exemple :

  • Faire des ricochets sur un lac
  • Faire un barrage dans un torrent
  • Marcher ou, mieux, glisser sur un petit névé (attention à la sécurité !)
  • Pique-niquer à tel ou tel endroit
  • Remplir la gourde à telle ou telle source
  • Découvrir un alpage
  • Faire une halte dans un refuge

Lors de certaines de ces haltes, n’oubliez pas de les faire boire  ! Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire ! Proposez-leur également un petit encas régulièrement afin de leur donner l’énergie nécessaire aux étapes suivantes. Ces encas peuvent prendre la forme de petits biscuits, de fruits secs ou de fruits à coques (amandes, par exemple).

Adaptez vous !

Ce n’est pas à vos enfants de s’adapter mais à vous de vous adaptez à vos enfants ! Regardez la manière dont ils marchent ! L’un traîne un peu à l’arrière, allez peut-être le rejoindre. L’autre se sent fatigué, arrêtez-vous et proposez lui de se reposer quelques minutes. Ils sont fatigués et vous sentez que cela risque de durer… n’hésitez pas à arrêter votre randonnée et à faire demi-tour. Il ne sert à rien de les pousser à bout ! La randonnée doit rester un plaisir pour eux ET pour vous !

Eveiller leurs 5 sens : La montagne est un fabuleux jardin !

Profitez-en pour éveiller leurs 5 sens :

  • La vue : la faune, la flore et les paysages qui les entourent, etc.
  • L’ouïe : le cri de la marmotte, le torrent au loin, etc.
  • L’odorat : la flore, les alpages, etc.
  • Le toucher : la mousse sur les rochers, la « barbe » qui pend aux branches des arbres, etc.
  • Le goût : le fromage acheté la veille sur le marché, les myrtilles au bord du chemin, etc.

“Ce n’est pas à vos enfants de s’adapter mais à vous de vous adaptez à vos enfants”

Emerveillez-vous ! Profitez !

Vos enfants vous paraissent grands, heureux, épanouis ? Vos enfants vous posent question sur question sur ce qui les entoure ? Vos enfants se confient à vous sur tel ou tel sujet en marchant à vos côtés ? Vos enfants s’éloignent de vous en vont explorer en autonomie ? Quelle chance vous avez ! Ces moments sont riches… alors profitez-en !!! Emerveillez-vous de tous ces petits moments pour vous et pour vos enfants !

Fin de randonnée

Tout comme le début, la fin de la randonnée peut être un moment délicat à gérer. Vos enfants sont fatigués et les derniers hectomètres de votre randonnée leur paraîtront longs et inutiles. Demandez leur ce qui leur a plu, ce qu’ils auraient aimé trouver, ce qu’ils raconteront à la famille, à l’école.

Attention ! Même s’ils sont fatigués, après quelques minutes de repos dans la voiture ou assis dans l’herbe, leurs batteries seront de nouveau rechargées, et bizarrement pas les vôtres ! Profitez-en pour les laisser courir, jouer. Il ne s’agit pas de la même fatigue et cela leur fera le plus grand bien !

Et si…

Et si vous partiez plusieurs jours ?

Qui dit randonnée de plusieurs jours dit, souvent, nuit en refuge. Une nuit en refuge est une expérience extraordinaire pour des enfants. Passer une soirée et une nuit isolés en montagne vous procurera un plaisir immense avec vos enfants.

D’expérience, il est possible de dormir en refuge avec des enfants dès lors qu’ils ont 4 ans… le tout est d’y monter ! A l’été 2011, nous sommes montés avec notre fils de 4 ans de Pralognan-la-Vanoise jusqu’au refuge de la Valette (1000 mètres D+) afin d’y passer la nuit… quelle expérience ! Une soirée sans électricité passée à jouer aux cartes au coin du poêle en compagnie de guides en partance pour le dôme de Chasseforêt le lendemain matin. A l’été 2012, une boucle de 3 jours autour de Pralognan-la-Vanoise leur a permis de dormir au refuge de Péclet-Polset (moderne) mais également au refuge du Saut qui est un peu plus rustique… quels souvenirs pour nos fils !

Et si vous vous faisiez accompagner ?

Nous n’avons jamais eu l’opportunité d’expérimenter cela, mais il est de possible de louer un âne dans certains villages afin de vous accompagner dans vos pérégrinations. Un âne est un nouveau compagnon tout au long de la route et il peut également vous soulager en portant vos sacs !

De retour…

Une randonnée ou un séjour dans la nature se vit avant, pendant… et après ! Tout au long de vos randonnées, prenez des photos, ramassez des bouts d’écorces, des morceaux de mousse, etc. (lorsque cela est possible, donc hors Parcs nationaux), et à votre retour faites un « cahier » qui permettra à votre enfant de présenter ses exploits à la famille ou à l’école !

Chapitre 1. Notions élémentaires avant de partir Chapitre 2. La préparation de la randonnée Chapitre 3. C’est parti ! Le grand départ

Commentaires

  • par le 4 novembre 2012 à 22h50

    Bon ben, tout est dit, superbe présentation ! Etant moi-même papa de deux enfants de 6 et 8 ans qui pratiquent la randonnée (plutôt la balade en montagne), je ne peux qu’applaudir à ce petit résumé qui présente les points essentiels pour faire découvrir cette activité aux plus jeunes. Chapeau !

  • par Alexandranadiale 4 novembre 2012 à 23h05

    Très intéressant, on oublie parfois un ou deux détails. Avec mes deux enfants de 5 et 7 ans, les balades en montagne, pour l’instant, c’est 2 ou 3 heures maxi, sans grand dénivelé, et toujours avec un but de découverte. On part à la recherche de champignons, de fourmilières, de mousses et lichens, de découvrir un lac au détour d’un sentier, s’arrêter à un torrent, d’observer des animaux lorsqu’on en rencontre, il y a toujours un but de recherche, la curiosité est la base de leur motivation. Et ça marche...

  • par Nathalie Nle 9 avril 2015 à 14h41

    Bonjour. Ces 3 articles sont très intéressants. J’envisage de faire la boucle de 4 jours du tour des glaciers de la Vanoise : Fontanettes (Pralognan) - refuge de la Vanoise - Refuge de l’Arpon - refuge du fond d’Aussois - Les Prioux (Pralognan). Avec mon fils de 10 ans. Je cherche des retour d’expérience sur ce trajet avec enfant.

  • par Marie Rle 14 juillet 2015 à 17h06

    Bonjour, toujours de bons conseils. Nous avons fait le Tour du Taillefer avec nos 2 enfants de 6 et 8 ans et un âne : 6 jours de marche,assez dur physiquement mais de merveilleux souvenirs. ils ont maintenant 11 et 13 ans mais ont gardé le goût de la montagne et de la rando ouf !! : cet été ce sera le tour du grand Paradis, en attendant d’en faire l’ascension mais plus tard puisqu’ils sont encore trop jeunes, ce que j’ai appris grâce à vous , merci !

  • par bédéole 31 juillet 2015 à 19h33

    Bonjour
    Nous randonnons régulièrement avec nos 3 enfants : volcans d’Auvergne, Cotentin, Alpes,... depuis leurs 3 ans, ils ont maintenant 15 13 et 11 ans. On tente la GTJ cet été.
    10 conseils de "pro" :
    1/ ne pas donner le choix : c’est les parents qui decident des vacances. Quand on regarde les photos après, tout le monde a le sourire quand meme...
    2/ les entrainer : balades le dimanches, vélo, sports
    3/ avoir du bon matériel (chaussures, sac a dos, veste ET pantalon impermeables)
    4/ limiter à 10% de leurs poids à porter.
    5/ marcher le plus les matins , mais ne pas demarrer trop tot, faire beaucoup de pauses : on marche en moyenne à 3 km/h pas plus, entre 12 et 18 km par jour.
    6/ varier les lieux pour dormir : tente, refuges et prévoir quelques nuits en chambre d’hotes tout confort (douches, vraies serviettes de toilettes, WC, petit dej et repas du soir). A 5 on explose toujours le budget (compter autour de 200€ la nuit)
    7/ être toujours positif devant eux, ne pas montrer nos craintes (orages, pas de nourriture pour le repas) c’est aux parents de stresser
    8/ prévoir l’huile à l’arnica pour masser les mollets à chaque pause : effet placebo garanti jusqu’a 10 ans.
    9/ faire un carnet de voyage, avec dessins, fleurs sechées, explications, ca permet de discuter et les occuper le soir
    10/ discuter avec eux en marchant : c’est finalement le seul moment dans l’année où on n’a que ca à faire !
    La rando, ca apprend aux enfants et ados : qu’on peut survivre avec 1 tee shirt pour 3 jours, à séparer l’essentiel de la vie du superflu, et que même a pied, on peut avancer dans le paysage.
    Belles balades à vous !

  • par marlenele 17 mars 2016 à 10h25

    Peut-être un conseil supplémentaire, après 5 jours de randonnée avec 2 enfants de 6 et 9 ans dans les sublimes Cinque Terre italiennes, cet automne, avec des dénivelés allant jusqu’à 700 m. _ : Faire des pauses ’gâteaux / fruits secs / céréales’. Nous nous sommes rendu compte que les baisses d’humeur sont souvent liées à une faim sournoise. Ces pauses sont un vrai carburant pour eux.
    Belles balades à tous, et merci pour cet article.

  • par helvellale 22 juillet 2016 à 20h30

    je garde ma petite fille de 3 ans au mois d’août, et je voudrais l’emmener passer une nuit en refuge qui lui soit accessible en Vanoise, mais ou ?
    si vous avez une ou des ballades à m’indiquer - merci de vos expériences

  • par le 22 juillet 2016 à 20h50

    Accessible en navette http://www.refugeplandulac.com/
    Accessible en voiture http://www.peisey-vallandry.com/ete...

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Publicité

  • Soldes jusque -80%

    Tentes de rando

  • Raquettes

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos

Les dossiers conseils :

Les tests matériels :