Basse du Gerbier (2592m), Gros Crey (2576m), Crey Aigu (2329m) en boucle

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Randonnée panoramique en Maurienne, qui nous emmène au pied des majestueuses Aiguilles d'Arves. La boucle sauvage par le Gros Crey et le Crey Aigu permet de bénéficier en plus de la vue sur le Mont Blanc. – Auteur :

Accès

  • De St-Jean-de-Maurienne, emprunter la D926 direction Vallée de l’Arvan / St-Jean-d’Arves.
  • 15km plus loin prendre la route à gauche en direction de Montrond.
  • À Montrond, poursuivre sur la route goudronnée qui monte en direction de Chalmieu. Se garer sur le parking à côté du pylône à l’altitude 1910m.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations

  • Carte  : TOP 25 3435 ET Valloire - Aiguilles d’Arves - Col du Galibier
  • Site de l’IGN : Le Gros Crey
  • Départ  : Le Chalmieu, Albiez-Montrond
  • Altitude de départ : 1915m
  • Altitude atteinte : 2592m
  • Dénivelé cumulé : environ 1000m
  • Horaire  : environ 5h
  • Distance  : environ 14km
  • Trace GPX : À télécharger ici
  • Profil de la randonnée :

JPEG

Difficultés

  • Aucune difficulté technique en conditions sèches
  • Absence de balisage et cheminement hors sentier entre la Basse du Gerbier et le Crey Aigu. Recherche d’itinéraire.
  • À partir de Crey Aigu, chemin de nouveau marqué mais balisage inexistant.

Itinéraire

Basse du Gerbier

Du parking, emprunter la large piste carrossable qui part sud-est. Celle-ci dessert plusieurs chalets. Ce n’est que vers 2200m qu’elle se transforme en sentier (bien marqué) qui monte un peu plus fortement alors qu’il se dirige vers l’ouest. Ce fond de vallon est très agréable à remonter, avec en fond ces Aiguilles d’Arves omniprésentes et écrasantes. Le sentier se dédouble parfois, mais reste toujours bien marqué alors qu’il traverse les alpages.

Un replat vers l’altitude 2560m symbolise l’arrivée à la Basse du Gerbier. Poursuivre sur la crête afin de s’approcher des splendides Aiguilles et atteindre ainsi le point haut de la randonnée à 2598m.

Le Gros Crey

Rejoindre le replat qui marque également la début de la crête herbeuse qui part en direction du nord-ouest. Les 500 premiers mètres s’effectuent sans difficultés. En face se dresse un éperon rocheux qui peut être franchi. Exposé et constitué d’un mélange instable de pierre et de terre mêlées, les plus "prudents" opteront pour le contournement décrit ci-dessous, qui rajoute environ 200m de dénivelé.

Contourner, en se dirigeant vers l’ouest sur une pente à chamois, l’éperon que l’on devine seulement de ce côté. Le sentier rejoint une croupe plus minérale, puis se perd. Une vague trace permet de traverser et rejoindre la crête. Néanmoins, exposée, celle-ci n’est pas à la portée de tous. Il est possible, pour simplifier le cheminement, de descendre vers l’ouest en longeant les ravines. Une sente vers l’altitude 2450 m permet de couper et de franchir une ravine pour rejoindre une combe terreuse. Remonter alors immédiatement les larges pentes herbeuses en direction de la crête. L’ascension est exigeante. Une fois sur la crête, il ne reste plus que 500m à faire vers le nord-ouest afin d’atteindre le sommet du Gros Crey.

Du sommet, la vue est saisissante. Au loin sur les Ecrins tout proches, Belledonne, le Taillefer, la Maurienne, le Mont Blanc, plus près sur les Aiguilles d’Arves, les Aiguilles de la Saussaz, le secteur du Galibier, le Mont Falcon, le Gros Grenier ou encore l’Aiguille de l’Epaisseur. N’en jetez plus !

Crey Aigu et retour

La suite du cheminement est complètement hors sentier jusque Crey Aigu, dont la croix sommitale et parfaitement visible depuis le sommet du Gros Crey. Il "suffit", de descendre les belles et raides pentes herbeuses en direction d’une cabane que l’on repère près d’un torrent. Se diriger nord puis nord-est. Ne pas aller jusqu’au replat de Nerbout mais bien rester sur les pentes herbeuses, en gardant la cabane en ligne de mire.

Cette première descente effectue, s’engager sur le sentier bien marqué qui s’aventure sur une esthétique crête jusqu’à la croix de Crey Aigu. À nouveau, la vue est un éblouissement.

Du sommet, redescendre la ligne de crête jusqu’à la cabane. Le sentier bien visible descend abruptement vers le nord-est. En balcon, il longe une belle ravine puis, après un replat, franchit successivement deux torrents où il ne faut pas avoir peur de se tremper les pieds. À l’altitude 2010m, on rejoint la large piste empruntée à l’aller, qu’il suffit de prendre en sens inverse afin de retrouver le parking.

Sortie du 29/10/2016

À force de tourner autour, il fallait bien que j’aille les voir de près. Les Aiguilles d’Arves sont au panorama d’une bonne partie de mes sorties depuis mes premiers pas en montagne en 2010, mais je ne les avais jamais encore côtoyées d’aussi près qu’aujourd’hui. Personne au départ du parking au-dessus de Chalmieu en ce samedi ensoleillé, je monte vite le long de la piste carrossable et gagne rapidement en altitude, avec en point de mire ces écrasantes et imposantes aiguilles.

Arrivé à la Basse du Gerbier je me sens tout petit, minuscule sous ces masses de roches qui sont décidément aussi belles de près que de loin. Désireux de prolonger le plaisir, je prends le chemin des crêtes en direction du Gros Crey. Le sommet semble proche et accessible, je bute néanmoins sur un ressaut rocheux trop escarpé et exposé pour moi, que je préfère contourner par les ravines ouest, quitte à rajouter du dénivelé. Après une dernière montée dans une raide combe herbeuse, je parviens au sommet d’où la vue est splendide. Les sommets des Ecrins sont bien enneigés, tandis que la vue s’étend loin jusqu’au Mont Blanc.

Pour rejoindre Crey Aigu, j’étudie le meilleur itinéraire et décide finalement de plonger dans la combe herbeuse droit devant, en gardant la cabane située peu avant le sommet en ligne de mire. De là, le sommet s’atteint facilement, et offre une vue saisissante sur les ravines noires du Mont Falcon.

Le retour s’effectue sans souci par un sentier raide mais bien marqué, puis par la piste carrossable empruntée à l’aller, qui permet de profiter plus longtemps de ce magnifique secteur préservé.

Dernière modification : 16 mai 2018
Basse du Gerbier (2578m)

A propos

Auteur de ce topo :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Topo publié le 30 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !