Collet (2300m) sous la crête des Teurs

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
500m
Durée :
demi-journée

Accès exploratoire à la crête des Teurs. Tentative arrêtée au collet, les conditions d'accès étant limites. – Auteur :

Accès

Vallée de la Tarentaise, Feissons-sur-Isère, direction le col de La Madeleine, Bonneval, route de Lachat : route goudronnée mais étroite.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carte IGN : TOP 25 3432 ET Albertville.

Site IGN Les Teurs

  • Dénivelé cumulé : 500m environ.
  • Difficultés :
    • Sentiers peu visibles ou absents.
    • Recherche d’itinéraire.
    • Accès au collet raide, à la crête raide, terrain glissant. À éviter si humide.
  • Carte IGN recommandée.

Départ de Lachat (1910m) en suivant la piste lac de l’Arpettez, l’abandonner rapidement pour suivre la sente peu marquée (point 1950m, sentier pointillé rouge IGN) qui se dirige sur les lacs du Loup, en profiter pour repérer le sentier qui monte vers les Teurs.

Au 2ième lac rejoindre à vue le sentier, le suivre nord/nord-ouest, jusqu’au point 2148 sous les Teurs.

Suite du parcours à vue par une sente peu visible jusqu’au-dessus du petit lac sous les Teurs.

Repérer le couloir entre les Teurs et la pointe de Combe Bronsin.

Monter à vue, pente raide, herbeuse, pour arriver à un collet (2300m) sous l’arête des Teurs.

Arrêt du parcours ! L’accès à l’arête semble pouvoir se faire en basculant côté Combe Bronsin, grimpette délicate entre herbe et roche plus ou moins fiable ?

Du lac sous les Teurs descendre sud/ouest, à vue, rejoindre une sente bien visible, qui amène au col du Loup, amorce une remontée, parvient à un chalet d’alpage tout neuf, puis à la piste de départ.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe de Combe Bronsin (2499m) par Lachat et la Tarentaise

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 16 août 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 18 août 2015 à 10h47

    Bonjour Galipette,

    Un parfum d’aventure ! Qu’aviez-vous derrière la tête ? À bientôt.

  • par Le 18 août 2015 à 10h53

    Bonjour,
    voir ce qu’il en était de cette crête dans un premier temps, poursuivre vers la Pointe de Combe Bronsin ensuite mais problème d’intendance : le casse-croûte était resté à la voiture du coup on a abrégé !

  • par Le 18 août 2015 à 10h55

    Et sinon, ça passe ?

  • par Le 18 août 2015 à 11h13

    Pour les Teufs c’est limite, raide, emploi de la corde recommandée et pour la descente il n’y a pas l’air d’avoir d’autres solutions de retour, pour Combe Bronsin à l’aventure plus ou moins hors sentier ou en recherche.

  • par Le 18 août 2015 à 11h15

    En fait passage de mode rando en mode escalade.

  • par Le 18 août 2015 à 11h15

    Tout cela alimente la réflexion sur la Pointe de Combe Bronsin

  • par Le 18 août 2015 à 11h18

    Combe Bronsin on la rejoint hors trace du petit lac sous les Tufs.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !