Gorges de Crossey, site d’escalade.

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
100m
Durée :
Non renseignée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Magnifique site d'escalade, très connu dans le Voironnais et la vallée de Saint-Laurent, parfois bondé de monde. Mais l’escalade est belle et technique, variée, sur un calcaire physique, mais surtout dans un cadre de toute beauté.

Accès

Entrée Sud des Gorges de Crossey, versant SW des Gorges. Le site présente une grande variété de petites et grandes falaises est bien visibles.

Accéder aux Gorges par la D520, 9km de Voiron, 6km de Saint-Laurent du Pont.

Possibilité de garer les voitures le long de la route, sur le parking de la décharge recouverte (pas de nuisance !) ou en amont du site dans les gorges.

Attention, ne rien laisser de visible dans les voitures qui sont parfois (!) visitées...

Itinéraire

Escalade dans les gorges de Crossey

Déjà que l’on s’entende bien ! Si les Cartusiens se sont appropriés ces magnifiques gorges, elles ne font pas partie de la Chartreuse.
Même si elles sont dans la zone du PNR de la Chartreuse !

C’est une cluse caractéristique du Jura, qui tranche la montagne du Raz dans sa largeur, dans un calcaire Urgonien splendide, le dernier chaînon méridional de "ces autres montagnes".

Cartusien, Cartusienne, il en est ainsi !

Fiche technique et présentation :

Saint-Joseph de Rivière 38960

L’ensemble du site est constitué de 5 secteurs indépendants, et plus de 200 voies sur une roche calcaire de type Urgonien.

Le secteur principal, Crossey 1, secteur historique, se compose de 8 falaises faciles d’accès et d’espaces ombragés (Grandes Dalles, le Cirque, Sous les Buis, le Nose, Petites Dalles, Arrière-Pays...), 18 falaises au total, de 10 à 35m de haut.

L’équipement est en bon état et suffisamment rapproché pour permettre l’escalade en tête pour premiers de cordée même peu aguerris.

  • Massif : Jura
  • Carte IGN : 3334 OT Massif de la Chartreuse sud
  • Altitude : 500m
  • Orientations : diverses
  • Temps d’approche : de 3 à 10 min
  • Période favorable : du printemps à l’automne
  • Rocher : calcaire Urgonien.
  • Nombre de voies : 200
  • Hauteur minimale des voies : 10m
  • Hauteur maximale des voies : 35m
  • Niveau de pratique : tous niveaux (cotations de 3 à 8b)

Crossey un jour entre midi et deux, c’était entre 1986 et 2016, le plus souvent possible !

C’était en 1986, ça je m’en souviens. C’était après les congés d’été que bien entendu je n’avais pas eu !

J’étais jeune ingénieur tout juste embauché... alors j’ai passé le mois d’août à la boîte !

C’était entre midi et deux, ça aussi je m’en souviens.

Un peu avant midi, Paul (c’était le directeur de production de l’usine) passe dans mon bureau...

  • Patrick, on y va, tu trouves Boum Boum !

Il n’y avait même pas à répondre, c’était une injonction. J’appelle donc Gilles (Boum Boum) jeune informaticien de la boîte, (totalement azimuté le gars mais sympa comme tout).

Il arrive à la bourre sur le parking où la 205 turbo diesel de Paul s’impatiente, mais moins que le propriétaire qui "avoine" notre Boum Boum national.

Paul, il a la cinquantaine bien passée, nous, avec le Boum, on ne totalise pas 50 ans à nous deux.

Paul c’est un fort grimpeur. Ses copains ? Serge Coupé entre autres. Le Tobey et le gris à Chamechaude, les grandes voies du Vercors, la double brèche... Voies qui nous font rêver mais que nous ferons dans quelques années...Mais ça on ne le sait pas encore.

Midi dix, au pas de course nous sommes au pied du "Cirque".

  • On s’encorde pas, Djin Tonic, Nain Foman et on termine par Temps Moderne.

Paul nous montre, nous on essaye.
Punaise en libre...Déversant...Patiné comme pas possible...

Le Boum s’en sort mais dans le surplomb de Temps Moderne, il galère.
Moi je ne le sors pas...

Paul s’énerve, m’envoie un bout de corde. Je me dis qu’il va m’assurer, je pose un mousqueton (les dégaines c’était tout nouveau) et voila qu’il attache la corde à l’arbre (qui n’existe plus, bien fait pour lui) au pied de la voie !

  • Tu sors ou tu pends toute l’après-midi !

Non mais j’y crois pas, le fourbe ! Bon, ben je l’ai sorti, j’allais pas griller toute l’après-midi sous le surplomb pendu qui plus est sans baudrier (parce qu’on grimpait à la dure nous ! Ah oui et en grosses...)

Retour au boulot, je tire la gueule à Paul, Le Boum se marre et fait le "cake"...

18h30, grosse journée de boulot, j’ai eu Paul toute l’après-midi sur le paletot. Quel emm...quand il s’y met celui-là.

  • Allez on y retourne, on se bouge, je vais chercher Gilles.

Non mais jamais il arrête ? Boum Boum bien sûr exulte, moi je n’ai pas du tout envie d’aller faire le saucisson dans les dalles.

18h40, Crossey, je ne sais pas comment il n’a pas mis la voiture sur le toit, le Paul !

18h45, Grande dalle, au pied de Dent Cassée, départ surplombant archi-lisse, patiné...Une horreur !

  • Bon en libre, on ne rentre pas tant que vous n’y êtes pas arrivés.

Bon ok, les jeunes ça doit le respect aux anciens, mais là...

Grand coup de gueule "du Paul", je pars. La première partie, ça va, le surplomb passe bien, départ de la fissure, fin, fin, et le pas...

5b délicat expo qu’ils disent... Combien de temps j’y suis resté ? Très longtemps c’est sûr, à contrôler au mieux la tétanie qui paralyse, et puis je suis passé. Pas dur en fait...Juste bien faire les trois pas, enchaîner vite, bien équilibrer et hop, l’arbre en haut !

Boum l’a passé aussi mais je ne sais plus comment...

Ainsi pendant un an ou un peu plus Paul nous a entraînés à la dure.

Quelque semaines après cette voie de 25m en 5b-5c en libre, avec Gilles nous irons faire la GDA dans la dent de Crolles, belle voie en 13 longueurs en 6a avec un pas horrible en 6b...Merci Paul !

Ce devait être en Septembre 2009. Le TGV nous ramenait de Paris avec Pascal, tout jeune commercial de la boîte.

Sur son smartphone, un collègue envoie le terrible message...

Pour tous ceux qui l’ont connu, Monsieur Paul est décédé cette nuit...
Ça a "plombé" le reste du voyage....

Pour autant, je n’ai pas cessé de grimper à Crossey, je ne fais plus Djin Tonic ou la Dent cassée en libre, c’est sûr mais je ne m’en lasse pas de faire et refaire ces voies.

Sans "M." Paul aurais-je fait de l’escalade ? Je me pose vraiment la question !

Dernière modification : 13 mars 2016
Roche Brune (932m) par le Col de la Tençon

La carte du topo « Gorges de Crossey, site d’escalade. »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Gorges de Crossey, site d’escalade. »

Dans «Tarzoon» 5a, Grande Dalles Dans«Gris Stock» 4c, Grandes Dalles Dans «Pain et Chocoloat»5c, Grandes Dalles La Grande Sure. Vire sommitale des Grandes Dalles. Célèbre brouillard de la vallée de Saint Laurent. Le Cirque. Soleil chaud même en hiver ! Dans «Glauque Home»5a, le Noze. Les Grandes Dalles vues du cirque. Pont Demay dans la brume.