La Tête à l’Âne (2804m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1650m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ascension du point culminant de la falaise des Fiz. On domine de plus de 600m le lac d'Anterne.

Accès

Du Plateau d’Assy, prendre la route de Plaine Joux. Se garer au Châtelet d’Ayères (1418m).

Itinéraire

  • Carte : IGN TOP25 3530 ET Samoëns

Matériel

Baudrier, corde.

Durée approximative

Environ 5h - 2h30 pour le passage du dérochoir, puis 2h30 pour le sommet. 4h de descente.

Dénivellation

Environ 1650m. Il faut remonter environ 150m au retour jusqu’au passage du Dérochoir.

Remarque

Ce passage du Dérochoir est une faille dans la longue barrière naturelle de 14km de long entre la vallée de l’Arve et celle du Giffre.

Elle est due à un éboulement, dont les deux derniers datent de 1471 et 1751.

Ce passage se présente sous la forme d’une paroi inclinée à 45 degrés, mais le cheminement est aisé grâce aux câbles, cordes fixes, échelles et marchepieds.

Difficultés

  • Passage du Dérochoir même s’il est très bien équipé.
  • Après le Dérochoir, le parcours se situe hors sentier. D’abord dans la longue traversée des lapiaz (attention des gouffres atteignent plusieurs mètres), puis ensuite dans la remontée du couloir en pierrailles instables.
  • Une cheminée d’une vingtaine de mètres permet de prendre pied sur l’arête sommitale. (Pas de deuxième degré au départ).
  • Enfin la longueur de la course. Les lapiaz obligent parfois à de nombreux détours.

Période favorable

Après la disparition de la neige, à cause des risques de chutes dans les lapiaz. En cas de brouillard l’orientation deviendrait extrêmement délicate sur l’immense plateau sous la Tête à l’Âne.

Itinéraire

Du Châtelet, remonter la piste jusqu’aux Ayères des Pierrières, puis prendre le sentier jusqu’au passage du Dérochoir (2200m).

Descendre ensuite légèrement dans le vallon de Sales, puis traverser à vue l’immense plateau calcaire, jusqu’à atteindre un couloir raide aboutissant au col à droite de la Tête à l’Âne. Le remonter puis viser la cheminée évidente qui permet de prendre pied sur l’arête courte et facile.

Descente

Elle s’effectue par le même itinéraire (attention aux chutes de pierres dans la descente du couloir.)

Dernière modification : 16 mai 2018
Site d’Anterne et rochers des Fiz

La carte du topo « La Tête à l’Âne (2804m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « La Tête à l’Âne (2804m) »

Les Ayères des Pierrières. Les falaises des Fiz. Vue sur le passage du Dérochoir. Du Dérochoir : la Tête à l’Ane à gauche, la Pointe d’Ayères à droite. La Tête à l’Ane. Vers la Pointe de Platé. Traversée des lapiaz vers la Tête à l’Ane. Le sommet. Viser la cheminée, plutôt vers la droite. L’arête sommital. Cairn sommital. Le Buet et le lac d’Anterne. On le domine de 600m ! Vue du sommet. Majestueuses falaises des Fiz. Vue sur le Désert de Platé. Les Aiguilles Rouges devant le Chardonnet et l’Aiguille d’Argentière. Les Aiguilles Rouges devant l’Aiguille Verte. Vers la Pointe d’Anterne. Descente de la Tête à l’Ane. Les Lapiaz. Retour au Dérochoir.