Le Buet (3096m) par Plaine Joux (Commune de Passy)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2580m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Classiquement, Le Buet ou Mont Blanc des Dames s'effectue au départ de Vallorcine, via le Refuge de la Pierre à Bérard. La présente balade aura un tout autre départ puisque nous démarrerons de la petite station de Plaine Joux au dessus du Plateau d'Assy. C'est une rando, en partie hors sentier, nécessitant une bonne forme physique avec dénivelée importante et un sens de l'orientation ou plutôt de la recherche de son itinéraire.

Accès

Haute-Savoie, Pays du Mont Blanc, Commune de Passy. Prendre la direction du Plateau d’Assy, continuer sur la station de Plaine Joux, puis le Châtelet. Se garer sur le parking juste après le restaurant.

Itinéraire


Carte
 : IGN TOP25 3530 ET Samoëns - Haut Giffre.

Difficulté : Pentes raides et schisteuses hors sentier – passages câblés sur arêtes et également le fort dénivelé de la journée.

Condition météo  : Grand ciel bleu le matin. Arrivée de nuages à partir de midi. Pluie en fin de journée. Température fraîche. Vent en altitude.

Pour cette longue (très longue) balade, un départ matinal est plus que souhaitable. Pour nous, balade du 6 octobre 2011, nous avons quitté la voiture à 7 h 20 (retour à 18 h 40). C’était le bon horaire, car à cette époque, la nuit tombe vite, surtout lorsque le ciel s’assombrit en milieu d’après midi.

Du Chatelet aux chalets du Souay, nous empruntons le chemin 4x4 menant aux chalets d’Ayères et au refuge de Moëde d’Anterne. Ce sera la seule partie de la balade sur un si large chemin, car, après il faudra parfois, bien chercher son itinéraire.

Aux chalets du Souay on quitte le chemin 4x4 à main droite, direction La Chorde Les Avenières. C’est par La Chorde que nous atteindrons le Lac de Pormenaz puis le Refuge de Moëde d’Anterne (2000 m).

Au sujet de la grimpette de La Chorde, jusqu’à il y a peu, c’était un passage un peu technique avec quelques mains courantes. Le passage a été récemment équipé de neuf. Il est maintenant sur-ferraillé.

Au refuge de Moëde d’Anterne, on prend à droite la direction des chalets de Villy et du Col de Salenton. Peu après le refuge, au point côté 2014, indiqué par un panneau, on quitte la direction Villy Salenton, pour prendre la sente montante à gauche, sans indication de direction.

On passe sous les Frêtes de Moëde et de Villy pour rejoindre le Col des Chaux. La sente se divise parfois, il faut essayer de faire le bon choix qui n’est pas toujours évident. Pour ma part, je n’ai pas assez obliqué à gauche sous la Frête de Villy et ai, de ce fait, raté le col des Chaux. Nous trouvant, hors sentier sur les Prés de Salenton, nous les avons grimpés. C’est raide et herbeux, mais çà passe. Au sommet, il nous a fallu obliquer à gauche pour traverser un pierrier et rejoindre l’arête un peu en amont du Col des Chaux.

Par ici, hors sentier, trouver le bon passage n’est pas évident. Je ne connaissais pas cette petite partie entre le Col des Chaux et la sente qui monte des Fonts pour rejoindre l’arête du Grenier de Villy. J’avais trouvé sur le Web un topo qui précisait depuis le Col des Chaux  : « Rester plutôt main droite sur la crête (abri chasseurs). Lorsque la pente se redresse un peu plus sérieusement, contourner l’éperon rocheux par sa droite (petit sentier balisé … il faut y croire et chercher) …  ». Ces explications m’ont semblé assez vagues, mais il faut effectivement y croire et chercher. Nous avons d’abord rejoint l’arête après l’éperon rocheux et regardé versant Sixt - Les Fonts. Pas évident. On a aussi cherché sur le fil de l’arête sur les sentiers à bouquetins. Pas plus évident. On est donc redescendu sur notre versant (côté chalets de Villy) de quelques mètres pour traverser à nouveau un pierrier (en direction du Buet) jusqu’à rejoindre une arête délitée. Il faut monter sur cette arête jusqu’à rejoindre la crête des Greniers de Villy. Nous retrouvons d’abord quelques petits cairns, puis, une fois franchi la crête, une sente versant Les Fonts, légèrement en contrebas de la crête. Suivre cette sente jusqu’à retrouver une intersection d’un sentier montant des Fonts avec balisage de couleur bleue.

Maintenant, il n’y a plus de difficulté d’orientation, il n’y a qu’à suivre cette sente pour rejoindre la crête des Greniers de Villy. C’est plus ou moins raide jusqu’à l’arête et équipé de câbles ou chaînes ensuite. Nous évoluons tantôt sur un versant, tantôt sur l’autre.

Le but final est bientôt atteint. Il faut encore gravir l’arête de Mortine pour atteindre le relais radio et l’abri de Pictet (3040 m). Encore quelques mètres et le cairn sommital est atteint. Le Mont Blanc des Dames (ou Mont Buet 3096 m) n’est pas si évident par cet itinéraire. Nous avons déjà dans les jambes 2200 m de D+ et 700 m de D- et cela fait 6 h que nous avons quitté le parking.

Nota : Sur le cairn sommital est peint une altitude de 3109 m alors que sur la carte IGN, le Buet est indiqué à 3096 m.

Nous sommes au sommet, mais la journée n’est pas terminée, d’autant plus que jusqu’à présent, nous avons bénéficié de conditions météo excellentes. Mais rapidement, le ciel s’assombrit et de gros nuages arrivent.

Rapidement nous descendons en direction du Col de Salenton et du Refuge de la Pierre à Bérard. Nous n’allons pas jusqu’au refuge car nous obliquons sur le Col de Salenton pour descendre en direction des Chalets de Villy.

En bas du Col, nous traversons La Diosaz et remontons sur l’autre versant en aval des Prés de Salenton, pour rejoindre notre itinéraire de départ. Nous ne passons donc pas aux Chalets de Villy car nous prenons au plus court ayant déjà reçu quelques gouttes en descendant le col. Nous gagnons le refuge de Moëde d’Anterne puis reprenons la direction du Lac de Pormenaz mais, avant celui-ci, nous bifurquons à main droite pour rejoindre les Chalets de Souay par Les Argentières.

Ne reste plus que le large chemin 4x4 pour regagner la voiture sous des trombes d’eau après 11h20 de crapahut et 2580 m de dénivelé. On en a plein les jambes mais nous sommes heureux d’avoir effectué ce bel itinéraire pour rejoindre Le Buet. De plus nous avons économisé les Km voiture si nous avions du rejoindre Vallorcine pour l’itinéraire classique.

Pour ceux qui me connaissent, ils vont dire : « Il est toujours aussi ouf ce Mich » mais ils ont tort, l’idée de cette balade n’est pas de moi mais de ma coéquipière du jour. C’est vrai que j’avais déjà fait avec elle (toujours une idée à elle), le Buet au départ de Sixt en montant par Les Fonts et retour par Grenairon. C’est aussi une jolie balade. Toutes ces variantes sont bien plus sympa et variées que le classique itinéraire au départ de Vallorcine et le refuge de la Pierre à Bérard.

Notre itinéraire de ce jour peut également se faire avec une autre variante entre le refuge de Moëde d’Anterne et le Col des Chaux en passant par : Refuge de Moëde d’Anterne - Col d’Anterne – Tête de Moëde – Tête de Villy et Col des Chaux. Pour cette variante je préconise un bout de corde d’une vingtaine de mètres pouvant servir en désescalade entre la Tête de Villy et le Col des Chaux.

Cela reste de la randonnée pédestre, mais ce n’est pas pour tout le monde.

Pour finir, un tour d’horizon vidéo à 360° depuis le sommet du Buet.

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Buet (3096m) par Vallorcine (village du Buet)

La carte du topo « Le Buet (3096m) par Plaine Joux (Commune de Passy) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours