Le Grand Paradis (4061m) par le refuge Victor Emmanuel

Difficulté
Alpinisme F
Dénivelé
2101m
Durée
2 jours
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Accès

Le départ s’effectue de Pont (1960m) dans le Valsavarenche que l’on atteint en prenant la route de Pré-Saint-Didier en sortant du tunnel du Mont-Blanc ou en descendant du col du Petit-St-Bernard.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : N° 101 italienne au 1/25000 Grand Paradiso-La Grivola-Cogne
  • Altitude départ : 1960m
  • Altitude arrivée : 4061m
  • Dénivelé Total : 2101m
  • Présentation du sommet

Contrairement à son voisin frontalier qu’est la Vanoise, le massif italien du Grand-Paradis possède son 4000, d’ailleurs considéré bien souvent comme étant l’un des plus faciles des Alpes (si on omet ceux accessible rapidement depuis un téléphérique).

La voie normale offre une belle course de neige très classique depuis le refuge Victor-Emannuel, qui se déroule sur un glacier suspendu, avec cependant une partie finale sur une arête assez aérienne.

La montagne fut gravie pour la première fois en 1860 par J. J. Cowell, W. Dundas, J. Payot et J. Tairraz. Il existe également une autre voie facile qui part du refuge Chabod (2750m) et qui rejoint celle de Vittorio-Emanuele sur les 300 derniers mètres de dénivelé.

En face nord (voie Bertolone), la partition est bien différente, il s’agit d’une grande face glaciaire cotée D (difficile). C’est une classique dans ce niveau de difficulté. À côté, et un peu plus facile, se trouve la « Petite Face Nord ».​

  • Description du parcours

La première journée de l’ascension pour rejoindre le refuge se déroule dans un premier temps en forêt, puis au milieu des alpages pour les vingt dernières minutes. Les autorités valdôtaines ont fait aménager le sentier avec des grosses dalles de pierre, les rendant semblables à des voies romaines. L’itinéraire est relativement raide, mais n’effraiera guère les alpinistes !

En sortant de la forêt, c’est l’émerveillement de la beauté de ce Parc National du Gran Paradiso avec les silhouettes des grands sommets locaux qui se dressent les unes après les autres : Punta Bianca di Bioula (3427m), Punta Bioula (3414m) puis c’est au tour de cette montagne si esthétique qu’est le Ciarforon (3642m) ou encore la Becca di Monciair (3544m). On parcours alors de vastes prairies d’alpages à la flore si riche (véroniques, gentianes...) avant d’atteindre le refuge.

Il s’agit d’une grande structure aux murs de pierres et à la toiture métallique arrondie, pas des plus réussie en ce lieu si emprunt de beauté que rehausse la présence d’un petit lac. Il peut contenir jusqu’à 150 alpinistes.

Après une soirée agréable au refuge et une nuit plus ou moins agitée... la course démarre en prenant un sentier relativement plat dans un premier temps, dont le départ s’effectue derrière le refuge.

Puis, il se redresse progressivement en parcourant les premiers blocs morainiques. Après avoir remonté le long de la langue terminale du glacier du Gran Paradiso, il faut alors prendre pied sur ce dernier juste avant une cassure assez nette. Une fois passé cette bosse, on se retrouve sur un glacier suspendu assez plat, qu’il convient de remonter jusqu’à l’arête terminale. 300 mètres avec le sommet, on retrouve les alpinistes arrivant de la voie Chabod.

Il reste alors une petite vire de quelques mètres à franchir, avec la plus grande précaution, afin d’atteindre la Madone.

L’itinéraire du retour s’effectue par le même itinéraire.

Dernière modification : 1er juin 2014

Photos « Le Grand Paradis (4061m) par le refuge Victor Emmanuel »

Au départ de Pont En montant au refuge Vittorio Emanuelle Le refuge Vittorio Emanuelle Le refuge d'hiver Refuge Vittorio Emanuelle Le lac et le Ciarforon Le Ciarforon Le Ciarforon (3642m) et le Bec de Montchair Le Ciarforon au coucher du soleil  - Photo deBenoît 74 Premiers pas sur le glacier Le Mont Blanc La chaîne des Alpes Le massif de la Vanoise L'arête finale La Vierge L'arête depuis la Vierge - Photo de Benoît 74 Les Alpes valaisannes Le massif du Mont Rose Alpinistes au sommet Le Grand Paradis En redescendant au refuge