Le Tabor (2389m) et le Piquet de Nantes (2214m), en boucle par Saint Honoré

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1050m
Durée :
1 jour

Un large sommet relativement isolé, facile d'accès, dominant les plaines de la Matheysine, et offrant un beau point de vue sur les massifs de l'Armet, du Taillefer, et derrière le Valbonnais, les pics des Écrins. – Auteur :

Accès

Laffrey ou La Mure - Saint-Honoré 1500, parking au bout de la route.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Altitude départ : 1500m
  • Altitude sommet : 2389m.
  • Durée : 5h.
  • Carte : IGN TOP25 3336OT La Mure - Valbonnais.

Conditions

Praticable en conditions estivales, et également hivernales à ski ou avec des raquettes si les conditions de neige sont bonnes. Il y a des sections de parcours sur des traces peu marquées et non balisées, mais l’itinéraire est évident si on a un bon sens de l’itinéraire. Les pentes sont en général assez modérées, et il n’y a que très peu d’exposition.

Ascension

Prendre le large chemin remontant les pentes vers l’est. Après un petit lacet, poursuivre sur la branche de gauche poursuivant la montée en traversée vers le nord-est. On finit par atteindre un petit replat vallonné abritant le lac de Charlet.

Quitter le sentier et remonter vers le sud-est les pentes en s’aidant de vagues traces. Faisant un détour par le sud, ces traces permettent de contourner une barre rocheuse, et poursuivent au-dessus dans une combe vers le nord-est, finissant par rejoindre la crête. La suivre vers le sud sans difficultés vers le sommet.

Descente

Le retour est possible par le même itinéraire, mais le détour par le Piquet de Nantes permet de faire une belle boucle sans trop rallonger le parcours.

Descendre la crête vers l’ouest, puis le sud-ouest. On franchit un petit ressaut rocheux pouvant parfois être légèrement délicat l’hiver selon les conditions. Poursuivre derrière à flanc ouest pour rejoindre un large col de la crête. On n’a plus qu’à suivre la large crête herbeuse jusqu’à son extrémité sud, le Piquet de Nantes.

Revenir sur la crête vers le nord, jusqu’à contourner par le haut une raide combe du flanc ouest. Descendre derrière par les larges pentes jusqu’à rattraper un sentier descendant le long de terrassements paravalanches. Le chemin s’élargit et poursuit la descente en larges lacets, qu’on sera parfois tenté de couper là où c’est possible. Puis, presque horizontal, il part vers le nord pour rejoindre la station.

Pour faire plus court, il est également possible de descendre au mieux, hors sentier, dans la raide combe, et, en bas, en sortir vers la droite pour rejoindre le chemin en direction de la station.

Détail de la sortie du 14 avril 2015

C’est la saison où l’on hésite à aller chercher une neige transformée en haute altitude, ou alors, si on ne veut pas se lever tôt, plutôt monter à pied des objectifs pas trop élevés pour ne pas trop galérer dans les névés transformés... La météo pas franchement superbe m’a orienté vers la deuxième option, le Tabor offrant un superbe point de vue, pas trop long, mais assez sauvage...

Départ vers 13h... Il reste un peu de neige sur le chemin montant, et au-dessus, quelques skieurs se fraient un chemin entre les cailloux dans les petites combes enneigées... Plus haut, la montée vers la crête est assez pénible, car, par endroits, on s’enfonce dans la neige transformée... Les nuages daignent s’écarter un peu dans la montée vers le sommet pour m’offrir du soleil sur un joli panorama, hélas délavé par une forte brume... Casse-croûte et petite sieste au sommet...

15h30... Plutôt que de revenir par le même chemin, on poursuivra la crête débonnaire vers le sud en direction d’un autre très beau sommet, le Piquet de Nantes. Les nuages s’accumulent vers le nord, et lâchent quelques gouttes...

16h30... Descente tranquille, hors sentier, dans les grandes pentes de bruyères... Ce n’est qu’au retour que les nuages se dissipant laissent finalement passer la belle lumière jaune du soleil descendant...

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Tabor de la Matheysine (2389m) par Saint Honoré 1500 à Skis/Raquettes

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 14 février 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 29 mai 2016 à 05h52

    Nous avons réalisée cette superbe ballade le samedi 28 mai 2016. Nous avons fait le parcours à l’envers, c’est à dire en partant par le piquet de Nantes, ce qui nous a permis d’arriver jsuqu’au sommet du Tabor sans mettre les pieds sur la neige. La descente entre le sommet du Tabor et le lac de Charlet est en revanche encore très enneigée (elle a fait rebrousser chemin à plusieurs randonneurs qui voulait faire le parcours dans le sens décrit) : avec de la eige molle, la descente en est rendue agréable (ce n’est pas très raide).
    Depuis le lac de Charlet, nous avons allongé la randonnée en remontant le chemin vers le col de l’Ollière (vers la station de l’Alpe du Grand Serre) et en filant pleine crète jusqu’au Perollier (2183 m). La descente s’effectue par un sentier incroyable qui part à 250 m à l’ouest du Perollier et descend dans la pente la plus raide du Perollier vers notre point de départ St Honoré 1500 (il est décrit sur la carte IGN). Pour 280 m de dénivelée, nous avons eu droit à une vue magnifique sur le massif du Tabor, et à une descente fantastique dans le "sentier du diable", vertigineux, mais très bien tracé.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !