Les sentiers oubliés de Haute Tarentaise : circuit du glacier Nord de la Gurraz par la Gurraz

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1168m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

À l'écart des sentiers fréquentés en période estivale, la Haute Tarentaise regorge de petits sentiers tombés dans l'oubli. Cette randonnée emprunte autant que possible ces sentiers délaissés au fil du temps, principalement connus des chasseurs et de quelques "anciens". L'itinéraire proposé, assez corsé, mène sur le front du glacier Nord de la Gurraz pour découvrir un environnement glaciaire sauvage et complètement isolé.

Accès

Entre Sainte-Foy-Tarentaise et le barrage de Tignes (D902), prendre la direction de la Gurraz. La petite route descend pour franchir l’Isère, puis remonte en lacets vers le hameau. Traverser celui-ci et continuer jusqu’au parking de la Gurraz (1590m).

Précisions sur la difficulté

  • Les sentiers "oubliés" étant logiquement peu ou pas fréquentés, ils ont tendance à s’effacer par endroits.
  • À 2 reprises, franchissement à gué d’une branche du ruisseau du Mont Pourri dont le débit peut être très important tout au long de l’été.
  • Quelques portions hors sentier nécessitent un bon sens de l’orientation.
  • Une partie de l’itinéraire se déroule sur un terrain très pentu, quelques passages sont un peu exposés.
  • Vigilance aux abords du front du glacier, les moraines ne sont pas stabilisées.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Tracé IGN : Circuit du glacier Nord de la Gurraz
  • Altitude de départ : 1590m
  • Altitude du point haut : 2700m
  • Dénivelé cumulé : 1168m
  • Distance : 8,6km
  • Balisage : aucun

Itinéraire

Montée au glacier Nord de la Gurraz

Du parking de la Gurraz, prendre au nord-nord-ouest le chemin en direction du "Refuge de Turia". Au bout de 900 mètres environ (ou 120 mètres avant la fin du chemin, lorsqu’il franchit le ruisseau du Cousset), repérer le départ d’un sentier sur la gauche du chemin.

Quasi indécelable sur les premiers mètres, le sentier est bien marqué par la suite et même régulièrement entretenu par les chasseurs. Ce sentier assez raide serpente habilement entre des barres rocheuses jusqu’à effectuer la jonction avec un sentier balcon à l’altitude 2077m.

Au sud, suivre ce sentier balcon qui se dirige à niveau vers l’une des branches du ruisseau du Mont Pourri. Franchir le ruisseau à gué, le sentier continue sur la rive droite en traversant une étroite bande d’arbustes.

  • Remarque : le débit peut être torrentiel lors des chaudes journées (ce fut le cas lors de cette randonnée), privilégier les plus gros blocs pour le franchissement !

Juste après les arbustes, une sente discrète s’oriente à l’ouest, plus ou moins face à la pente. Celle-ci franchit une série de 3 barres rocheuses, sans aucune difficulté technique particulière : la première par la droite, la seconde à peu près au milieu et la troisième par la gauche.

Au sortir de la 3ème barre rocheuse (altitude 2335m environ), la sente marque une bifurcation. Laisser la sente qui se dirige au nord vers le ruisseau précédemment franchi et prendre la sente qui continue plein ouest en montée.

Sur un terrain de plus en plus rocheux, la sente s’efface peu à peu et disparaît complètement en arrivant au pied d’un étroit et raide couloir (2480m). Le long d’un ruisseau naissant, remonter ce couloir puis virer à droite, plein nord, dès la sortie de celui-ci (2520m).

Au bout de 60 mètres, franchir à nouveau le ruisseau. À l’altitude 2525m, des gros blocs dans le ruisseau peuvent faciliter le franchissement si le débit est torrentiel. Sur la rive gauche du ruisseau et sur un terrain morainique, reprendre le cheminement vers l’ouest en contournant par la droite une grande barre rocheuse évidente.

Après contournement, le glacier Nord de la Gurraz est enfin en vue. Entre dalles et gros blocs, effectuer une courte descente pour rejoindre le petit lac situé au pied du glacier, lac par lequel transitent les eaux de fonte (il y a 11 ans, c’était encore un lac sous-glaciaire !).

Explorer ensuite le front du glacier selon ses désirs. Sur la rive droite, un étroit passage permet d’évoluer au plus près du glacier. Attention toutefois aux chutes de pierres sur la bordure du glacier et au terrain particulièrement instable car ruisselant et gorgé d’eau (un casque n’est pas superflu !).

Revenir sur le front du glacier, où de magnifiques stries glaciaires sont observables à foison. Après la traversée du lac, côté déversoir ou côté torrent sous-glaciaire (pas facile si le débit est important), se diriger plein ouest pour remonter la moraine latérale sur la rive gauche du glacier (moraine non stabilisée, blocs branlants).

Le point haut de cette moraine (2700m environ) offre une belle vue sur le front du glacier et sur une partie de la langue glaciaire qui présente de profondes crevasses au niveau d’une rupture de pente (la partie amont du glacier, et non des moindres, est peu visible).

Descente via les chalets du Cousset et du Fenil

À l’est-nord-est, parcourir la crête de la moraine latérale en direction d’une arête rocheuse orientée sud-ouest/nord-est. Une sente longe le fil de cette arête, laquelle offre une magnifique vue plongeante sur une grande partie de l’itinéraire de montée, ainsi que sur les glaciers Nord et Sud de la Gurraz.

Au bout de cette arête, la sente dévale une raide pente en direction d’une large combe bordée d’une moraine sur sa gauche. La sente devenant très difficile à suivre dans cette combe, maintenir le cap au nord et descendre parallèlement à une large bande d’éboulis qui rétrécit progressivement.

À l’altitude 2380m, un goulet rocheux marque la fin de la combe. Celui-ci se négocie par la droite, via quelques vires faciles. En contrebas du goulet (2340m), repérer un sentier balcon bien marqué et l’emprunter en direction du sud-est.

Ce sentier descend à flanc sur un raide versant (quelques passages exposés) et se connecte à un autre sentier balcon vers l’altitude 2310m. Virer à gauche, plein nord, sur ce sentier balcon qui effectue une longue traversée descendante.

À l’altitude 2175m, le sentier vient buter sur le lit encaissé du ruisseau du Cousset. Sur un terrain raide et escarpé, il longe la rive droite du ruisseau afin de récupérer un autre sentier en contrebas (2110m).

Continuer au nord afin d’atteindre les chalets du Cousset. Quitter ces chalets par le sud-est en empruntant le sentier qui fait la liaison avec les chalets du Fenil situés en aval.

Au Fenil, se diriger vers le grand chalet isolé et poursuivre au sud-est sur la sente qui descend une large crête herbeuse. Elle zigzague ensuite en forêt et effectue la jonction avec un bon sentier à l’altitude 1890m (celui que l’on emprunte pour monter au refuge de Turia).

Descendre l’intégralité de ce sentier en lacets, un chemin prend le relai à partir du ruisseau du Cousset jusqu’au parking de la Gurraz.

Randonnée effectuée le 21 août 2017.

Dernière modification : 16 août 2018
Les sentiers oubliés de Haute Tarentaise : circuit de la Gurraz par la Raie

La carte du topo « Les sentiers oubliés de Haute Tarentaise : circuit du glacier Nord de la Gurraz par la Gurraz »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours