Molard de Lavours (320m) par Rochefort

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
100m
Durée :
demi-journée

Le Molard de Lavours est un éperon rocheux bizarrement posé au milieu de la plaine. – Auteur :

Accès

  • De Culoz ou de Belley, rejoindre Rochefort sur la commune de Cressin-Rochefort.
  • Se garer sur le parking de la salle des fêtes.

    Coordonnées :

  • 45.78715 N
  • 005.768467 E

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Le sentier sur le Molard de Lavours est peu marqué et raide par endroit. À éviter par temps humide.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 n° 3331 OT Rumilly – Seyssel – Le Grand Colombier
  • Altitude de départ : 232m
  • Altitude minimum : 232m
  • Altitude maximum : 320m
  • Dénivelée : 100m
  • Distance : 11 km
  • Parcours sur fond de carte :
    — en bleu, à l’aller
    — en jaune, au retour
  • Balisage : aucun
  • Remarque : l’itinéraire est constitué de deux parties : l’une dans la plaine pour relier Rochefort à Lavours et l’autre qui consiste à monter sur le Molard de Lavours. Pour cette deuxième partie, l’itinéraire est court (3 km environ) mais plus ardu. Il peut être utile de se munir d’un GPS.
  • Sortie du 23/02/2019

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

ALLER

De Rochefort, traverser le Séran puis la D 992 pour continuer en face.

Une centaine de mètres plus loin, tourner à droite pour rejoindre le contre-canal de Pallière. Continuer tout droit jusqu’au siphon du Séran où une passe à poissons a été aménagée.

Monter sur la digue, passer le portillon métallique et remonter vers le nord le Canal de Dérivation du Rhône.

Quand le chemin sur digue oblique un peu à droite, peu avant le Barrage de Lavours, traverser à gauche le contre-canal sur la passerelle (portillon métallique).

Repartir dans l’autre sens et tourner à droite pour rejoindre Lavours après avoir traversé la D 992.

À gauche, entrer dans le village, puis monter à droite vers l’église.

Après l’église et quelques maisons, la route continue en chemin. Après 100 mètres environ, avant le virage, suivre le sentier à gauche qui entre en forêt.

Dix mètres plus loin, rester à gauche, puis au prochain croisement, encore à gauche.

Au sentier transversal, tourner à droite et après 20 mètres, tourner à gauche pour franchir un premier raidillon (sentier peu marqué), puis après un éboulis mousseux, une deuxième partie raide.

Ne pas prendre le sentier qui monte (c’est le sentier de retour) et partir à droite sur un sentier (peu marqué) qui longe la barre de rochers.

Plus loin ce sentier oblique à gauche pour parvenir sur le plateau sommital du Molard de Lavours.

Le point culminant est occupé par les restes d’une ruine.

RETOUR

Derrière la ruine, on devine le sentier qui continue et qui redescend à gauche.

Il passe près d’un réservoir, puis après deux petites échelles, retrouve l’itinéraire de l’aller.

Rejoindre Lavours et, peu avant la D 992, suivre la petite route à droite.

Après deux virages, quitter la route pour suivre le chemin de droite.

Quand il entre en forêt, continuer tout droit et poursuivre ainsi jusqu’à retrouver le Séran et le pont menant à droite à Rochefort.

Dernière modification : 26 février 2019
Lac de Barterand et Montagne de Chamoise

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 23 février

Topo publié le 27 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 28 février à 22h40

    Un coup d’oeil au passage sur le marais de Lavours (la Vour sur la carte de Cassini de 1758) :

    https://www.reserve-lavours.com/decouvrir-le-marais/historique-et-fonctionnement

    Le marais de Lavours correspond à une ancienne expansion de la partie septentrionale du Lac du Bourget, libérée des glaces lors de la fonte du glacier würmien.

    En langage bugiste ou bressan, le molard ou mollard est une éminence de terre ou de roche surmontée par un hameau ou une maison. Les ruines du sommet sont a priori d’époque gallo-romaine, bien que nommées abusivement château des Sarrasins (de l’époque où l’on voyait des Sarrasins partout).
    A l’entrée du village se trouve un sarcophage de 2,60 mètres sur 1,25 m, ayant servi longtemps d’abreuvoir.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !