Mont Pelat (3051m), Lacs de la Petite Cayolle et des Garrets, Montagne de l’Avalanche (2729m)

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1600m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Deux beaux sommets d'aspects forts dissemblables mais réservant chacun un panorama exceptionnel, de superbes lacs et de nombreux torrents, la possibilité d'observer avec un peu de chance marmottes, bouquetins et chamois, du minéral austère, de la verdure à foison, le couvert reposant des mélèzes... la montagne dans ce qu'elle offre de plus beau et de plus diversifié.

Accès

RD908 traversant le Val d’Allos : à l’entrée d’Allos-Village, au niveau de l’église Notre-Dame de Valvert, emprunter la RD226 en direction du lac d’Allos. Passage par Sainte-Brigitte, le Villard Bas et Haut, le parking de la Chaup, de la Cluite, pour arriver au parking du Laus. Garer son véhicule sur les places disponibles.

Itinéraire

La sortie en quelques chiffres :

  • Carte : IGN TOP 25 n°3540OT « Barcelonnette, Pra-Loup, Sauze, Allos »
  • Tracé IGN : Pelat-Montagne de l’Avalanche
  • Altitude de départ : parking du Laus, 2100m environ
  • Points culminants : Mont Pelat, 3051m & Montagne de l’Avalanche, 2729m.
  • Temps de parcours : environ 7 heures sans les pauses
  • Distance : environ 20 kilomètres
  • Balisage : Les traits rouges et blancs et les rectangles jaunes des sentiers GR et PR. Pas vraiment de recherche d’itinéraire, le sommet de la montagne de l’Avalanche s’atteignant par la crête à vue.
  • Période conseillée : sortie effectuée début juin 2015. Encore quelques névés sur les sentiers, en général faciles à passer ou à contourner. Celui surplombant le lac de la Petite Cayolle est le plus étendu, et celui demandant le plus d’attention à cause de la pente.
  • Equipement : des affaires suffisamment chaudes pour se balader à 3000 mètres d’altitude. De bonnes chaussures de marche montantes et qui accrochent sur les névés. Piolet et crampons optionnels.

Remarques :

  • Itinéraire : le tracé est celui fourni par le CNSNMM dans le cadre de la liste des randonnées obligatoires à effectuer pour la préparation du probatoire de l’AMM, sauf en ce qui concerne la Montagne de l’Avalanche que j’ai rajouté à ce circuit.
  • Accès au Lac d’Allos : généralement la route d’accès jusqu’au parking du Laus ouvre début juin. Elle devient payante début juillet jusqu’à fin août, et elle ferme aux premières neiges (vers fin octobre). Si vous passez entre 9 heures et 17 heures, il faudra donc payer pour accéder avec votre véhicule au parking supérieur, qui risque fort d’être bondé en période estivale. L’idéal est de venir en dehors des 2 mois d’été, ou de passer le parking de la Cluite avant 9 heures ou après 17 heures pendant cette période.
  • Cime du Pelat : Ce sommet est assez couru, car c’est un 3000 facile d’accès au-dessus du très fréquenté Lac d’Allos, mais il y a peu de places au sommet ! Un départ tôt le matin ou en soirée est donc recommandé. Dans ce cas, pensez à prendre de quoi vous éclairer (et bien vous couvrir !).

Difficultés :

  • La partie sommitale du Pelat, aérienne mais toujours sur un sentier bien tracé.
  • Les névés demandent un peu d’attention pour être franchis.
  • Blocs de grès roses parfois instables au sommet de la Montagne de l’Avalanche.

Le parcours :

Départ du parking du Laus. Une volée de marches et l’on rejoint le plateau du Laus. On franchit la passerelle sur le torrent de Méouilles en suivant la piste forestière.

Prendre au panneau à gauche la direction du Pelat. On traverse un joli bois de mélèzes avant d’atteindre le sympathique plateau de Méouilles. Au carrefour, prendre le sentier sur la gauche s’approchant des barres défendant le versant Sud du Pelat.

Un large lacet, on passe devant le torrent émissaire du Lac du Trou de l’Aigle, puis après être sorti des barres, le sentier grimpe par de courts lacets à travers une zone de pelouse au sol gras.

La pente se fait moins forte sur le replat au niveau du Trou de l’Aigle sur notre droite. La montée se poursuit dans une zone nettement plus minérale, avec en point de mire l’éperon terminal du Pelat.

Le sentier décrit de larges lacets dans cette zone d’éboulis qu’est la Combe du Pelat pour rejoindre la base du bastion sommital. On grimpe en suivant les traits jaunes qui serpentent à travers les marno-calcaires, les grès et micaschistes pour gagner la cime. Superbe panorama au sommet, des cimes frontières du Mercantour, le Haut-Verdon et Haut-Var, jusqu’aux Ecrins.

Pour la descente, nous allons effectuer le chemin en sens inverse. Il est possible de couper à travers les pentes d’éboulis, mais pas plus bas, car dans les pelouses il est très important de rester sur le sentier à cause des problèmes d’érosion sur ce terrain.

On rejoint le croisement sous les barres au point coté 2384. On poursuit par le sentier vers l’Est en franchissant le torrent émissaire du Lac de la Petite Cayolle, et au nouveau croisement au point coté 2418, on continue vers le Nord-Est en direction du Col de la Petite Cayolle et son lac.

De rudes lacets nous permettent de rejoindre la rive Sud du lac, et une traversée nous mène jusqu’au Col de la Petite Cayolle. Une nouvelle traversée sous le Sommet des Garrets (là ou se trouve en début de saison le plus gros névé) nous permet de rejoindre la dépression séparant le lac de la Petite Cayolle avec celui des Garrets.

Nous allons contourner ce curieux lac en forme de verre à pied dans son écrin minéral par sa rive Nord. Le sentier longe la crête et passe sous le sommet du Lausson avant d’atteindre le pas du même nom. Belle vue à l’Est sur le lac du Lausson, et sur Rochegrande et les sommets de la Gialorgues.

Le sommet débonnaire de la Montagne de l’Avalanche (enfin, sa face Sud en tous cas) se détache clairement vers le Sud. Emprunter le sentier bien marqué qui suit la crête le long du versant Ouest. Le cheminement nous offre un beau point de vue plongeant sur le Lac d’Allos 400 mètres en contrebas.

On dépasse une éminence rocheuse au point coté 2691 pour atteindre la partie terminale assez chaotique avec ses blocs de grès roses. Il y a une courte portion un peu raide, puis on progresse presque à plat pour rejoindre l’un des deux cairns du sommet, respectivement à 2729 et 2727 m d’altitude. Cela nous offre une belle vue sur le lac et les tours qu’il aurait été dommage de manquer pour un rajout de 130 mètres de dénivelé ! La descente pour rejoindre le Pas du Lausson s’effectue par le même itinéraire.

De retour au Pas du Lausson, s’engager sur le sentier descendant vers le Nord-Ouest. On atteint une baisse au point coté 2493, et nous allons continuer à descendre à main droite de la montagne sans nom dont le sommet est coté 2518.

Après quelques vires dans la pelouse et les talus herbeux avant de retrouver le GR56B au point coté 2351. Partir sur celui-ci vers l’Ouest en direction du plateau de Méouilles, où l’on retrouve le carrefour au point coté 2259 emprunté un peu plus tôt.

Partir en direction du Sud vers le lac. On suit un sentier presque de niveau qui à travers quelques bosquets de mélèzes traverse une belle zone d’éboulis où se nichent les ruines d’anciens gias. On atteint le lac par sa rive Nord en passant à proximité de la Chapelle Notre Dame des Monts et du refuge.

Nous voilà de nouveau sur la piste forestière du début. Une légère remontée et l’on entame la descente de la piste. On peut suivre celle-ci jusqu’à la passerelle sur le torrent de Méouilles, mais pour ma part j’ai préféré couper à travers les bois pour rejoindre la rive droite du torrent émissaire du lac.

La pente est un peu raide, mais on finit par retrouver un sentier au niveau de la résurgence. Cette sente nous emmène jusque sur le plateau du Laus. Nous voilà marchant "en suspension" sur le sol spongieux de la Serpentine. Ce qui fut autrefois un lac, s’est transformée en tourbière puis en prairie inondée, avant qu’elle finisse par devenir une prairie, qui finalement sera colonisée sans doute par les arbres.

On retrouve la passerelle et la piste forestière. Retour au parking par le sentier et la volée de marches.

Bonus track :

Une petite musique d’ambiance pour coller à l’esprit de la rando, c’est par ici.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Mont Pelat (3051m), Lacs de la Petite Cayolle et des Garrets, Montagne de l’Avalanche (2729m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours