Mont Saint Honorat (2520m), par la Crête de Corpatas

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

Randonnée sur une belle montagne isolée. Une citadelle dominant le Var et les gorges de Daluis. Les itinéraires d'accès sont multiples. En voici un parmi les autres, une longue crête qui prend son temps pour atteindre le sommet.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

De la N 202, entre les Scaffarels (Annot) et Entrevaux, 6 km avant ce village, prendre la D 2202, direction Col de la Cayolle. Avant la traversée des gorges, prendre à gauche la petite route qui monte au village perché de Daluis. En arrivant vers la place, prendre à gauche la petite route sans indication de direction. A un croisement, prendre dans un lacet à droite la direction Pinéa. Continuer la route puis la piste carrossable jusqu’au lieu-dit la Pinée. Se garer près d’une petite fontaine (parking limité), balise 54a.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3540ET
  • Tracé IGN
  • Départ : 1450m
  • Arrivée : 2520m
  • Distance : 12km
  • Horaire : 6h00
  • Matériel : piolet en début de saison

Balisage

Cet itinéraire est balisé en jaune et les poteaux indicateurs ou balises sont numérotés. Les numéros se retrouvent sur les cartes récentes IGN Top 25. Ceci est valable pour toutes les randonnées dans les Alpes-Maritimes.

Itinéraire

Ascension

Du parking, s’élever plein nord par un sentier qui passe à gauche d’une grange en partie ruinée. A la bifurcation de la cote 1479, balise 55, prendre à droite. Passer au-dessus de la bergerie des Collets.

Le sentier traverse des pâturages privés, le passage étant toléré par le berger tant que l’on ne dérange pas les troupeaux en période d’estive.

Après un lacet, le sentier atteint un plateau avec une belle pelouse entourées de quelques pins, alors que jusqu’ici les pâturages semblaient très dégradés et la forêt totalement absente.

Après d’autres lacets dans une partie plus raide, on débouche sur la large crête de Corpatas, balise 64.

Prendre à gauche, ouest, un petit couloir herbeux puis une petite vire. On arrive sur un plateau. Dépasser les cabanes de Daluis, balise 65 et continuer la large crête qui franchit un sommet secondaire à 2216m.

Redescendre à la cote 2188m et continuer la crête qui devient plus raide et plus étroite à l’approche des rochers de la partie sommitale.

Celle-ci se présente sous la forme de trois zones de gros blocs de grès rose, séparés par deux petits vallons remplis de neige en mai.

Franchir les deux premières zones rocheuses, la première assez raide et encombrée de neige, la deuxième plus facile, pour arriver au pied du sommet principal plus individualisé.

Gravir facilement le raide petit couloir en gros blocs.

Très beau panorama. Isolé, le Mont Saint-Honorat domine toute cette partie de la Vallée du Var. Cime de Pal, Mont Mounier, Tête de l’Estrop, Grande Séolane sont les montagnes les plus caractéristiques. Plus loin apparaissent quelques cimes du massif des Ecrins et le massif du Mercantour.

Retour

  • Soit par le même itinéraire.
  • Soit par la Mélina : VOIR ICI
Dernière modification : 16 mai 2018
Dôme de Barrot (2136m) entre Var et Cians

La carte du topo « Mont Saint Honorat (2520m), par la Crête de Corpatas »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Mont Saint Honorat (2520m), par la Crête de Corpatas »

Au petit matin dans les versants déboisés. Arrivée sur la crête de Corpatas. Première vue sur le Mont Saint-Honorat. Le Mont Saint-Honorat. Le Mont Saint-Honorat et les cabanes de Daluis. Au pied de la partie finale. A mi-pente. Le Mont Mounier. La Tête de l’Estrop au fond. Ambiance : froid, brume montante, ciel qui se charge. Petit Vallon entre deux  des trois sommets. Le sommet et son petit couloir en gros blocs de grès rose. A gauche,  la Cime de Pal. A droite, le Mont Mounier. La Tête de l’Estrop et la Grande Séolane qui dépasse de la brume. Le Grand Coyer et la Tête de l’Estrop. Les deux premiers sommets qu’il a fallu franchir. Ultime rencontre. Traçé Google Earth.