Mont Wilson (1741m) par Sierra Madre

  • Randonnée /
  • USA
Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Mont Wilson est un des sommets emblématiques de la chaîne de San Gabriel dominant la vallée de Los Angeles. A son sommet se trouve un observatoire historique ayant contribué aux découvertes en astronomie au début du XXe siècle. Le Mount Wilson Trail est un sentier permettant de rejoindre ce sommet depuis la vallée, au départ de la ville de Sierra Madre, accessible en transports publics.

Accès

Los Angeles - Pasadena - Sierra Madre, East Mira Monte Avenue, à l’intersection avec Mount Wilson Road, parking le long de la route. Le lieu est en pleine zone résidentielle, mal indiqué. Egalement accessible depuis Los Angeles en transports publics, métro jusqu’à Sierra Madre, puis bus déposant pas trop loin du départ.

Itinéraire

  • Altitude départ : 295m.
  • Altitude sommet : 1741m.
  • Durée : 7h.

Conditions

Parcours accessible toute l’année, sous réserve d’éventuelles restrictions (Aux Etats-Unis, la montagne n’est pas aussi "libre d’accès" que dans les Alpes). Bon sentier tout le long du parcours, mal balisé mais évident. La principale difficulté provient essentiellement de la longueur du parcours, et éventuellement de la chaleur estivale. Pas d’eau potable sur tout le parcours, si ce n’est la buvette au sommet.

Attention, l’été vous croiserez dans la région plus de serpents à sonnettes sur votre chemin en une seule journée que de vipères en un an de balades dans les Alpes... En général, ceux-ci sont craintifs et fuient devant vos pas. Cependant, il faut constamment faire attention où on pose les pieds, et éviter de s’aventurer dans les broussailles... En cas d’urgence, appeler le 911.

Itinéraire

Remonter le Mount Wilson Road, qui se transforme rapidement en chemin. En haut d’une butte, on arrive rapidement à l’embranchement du sentier. Celui-ci, très bien taillé, remonte régulièrement la pente en lacets puis s’engage à flanc dans le vallon.

Après avoir franchi les premiers méandres du vallon, une bifurcation permet de descendre dans le lit de la rivière, First Water. C’est OK pour se rafraîchir la figure, mais l’eau n’y est sûrement pas potable...

Poursuivre le sentier principal, qui continue à flanc dans le vallon. La végétation se fait de plus en plus dense, et une longue distance est parcourue en sous-bois sans que l’on prenne trop de l’altitude... Une autre bifurcation à droite conduit à un replat dégagé offrant un point de vue sur la vallée, le Helispot.

On finit par atteindre le fond de la vallée au pied du Mont Harvard, où se trouve Orchard Camp. De là, le sentier, moins bien marqué, se fait raide. Il remonte en lacets la pente, puis part à droite pour atteindre la crête sud-est du Mount Harvard, le Manzanita Ridge.

Remonter la crête. On rejoint une large piste, la Toll Road. Remonter cette piste, presque horizontale, vers le nord.

Peu après avoir atteint le collet derrière le Mont Harvard, prendre le sentier bifurquant à droite (peu visible), permettant de remonter vers l’antécime du Mont Wilson, couverte d’une forêt d’antennes. Si on rate la bifurcation, on peut poursuivre la piste, mais c’est plus long. En haut, partir à droite vers le replat sommital du Mont Wilson, reconnaissable aux dômes des divers télescopes qui y sont disséminés.

Après un passage quasiment obligé à la buvette, on s’offrira le tour du site, bien fourni en panneaux explicatifs et salles d’expositions, permettant de comprendre l’historique du lieu et des découvertes astronomiques qui y furent faites. Pour le panorama, on rejoindra l’extrémité nord-est du plateau, escarpée, offrant une superbe vue sur les "Alpes" de la région...

Le retour se fera par le même itinéraire.

Détail de la sortie du 31 juillet 2010

Un petit séjour à Los Angeles pour le boulot, mais quelques journées de libres pour essayer de profiter du coin...

Que faire sans voiture dans une mégapole américaine si on veut éviter les attrape-touristes ? Après un peu d’investigation, je finis par m’apercevoir que la ville dispose d’un système de transports en commun efficace (bien que peu d’habitants semblent le savoir), et d’ailleurs vraiment pas cher par rapport aux distances parcourues (Paris-Melun avec un ticket de métro ?)... On va même très loin, et par delà les collines d’Hollywood mitées par d’innombrables villas de luxe (ceux qui lisent les magazines people doivent savoir), on peut rejoindre Pasadena, et juste derrière la chaîne de San Gabriel, qui elle a préservé son caractère sauvage...

Après une petite recherche, j’ai décidé de m’improviser la montée au Mont Wilson depuis la vallée, seule option accessible en transports publics. Départ vers midi, après une grosse heure d’errance dans ces immenses quartiers résidentiels américains où toutes les rues se ressemblent. Je n’avais pas de carte... Heureusement, ce côté de la ville ne semble poser aucun problème de sécurité particulier...

Soulagement une fois atteint le sentier, je retrouve mon élément. La montée est efficace, malgré le cagnard de midi. Montée rapide, en baskets et sans sac, car je n’avais aucun matériel de rando avec moi pour ce voyage...

Le paysage aride semble assez méditerranéen dans la partie basse, mais la végétation se densifie en montant... L’ombre du sous-bois est bienvenue... C’est tranquille jusqu’à Orchard Camp, puis les choses se corsent : montée raide dans en sentier se faufilant entre les broussailles parfois piquantes, où le sol de terre pulvérulente glisse...

Le Manzanita Ridge offre enfin une vue qui se dégage... La montée se poursuit, et malgré l’altitude qui rafraichit l’atmosphère, la soif se fait sentir...

Sommet finalement atteint vers 15h. Un rapide tour à la buvette, pour une opération de réhydratation... Puis on prend le temps de visiter le site et de voir la vue...

Descente à 16h. Cette fois c’est facile, et je maitrise bien le chemin. Descente sans problème... Vers le bas, ce lézard noir plus gros que les autres fuit à mon approche... Mais c’est trop gros pour être un lézard ? Pourtant j’ai été averti : les serpents à sonnettes pullulent dans le coin...

Retour en bas vers 19h. L’air marin rafraichit bien l’atmosphère du soir, mais produit une brume qui délave la vue de l’immense plaine... Descente à la nuit tombante un peu au hasard dans la grille de rues bordées de villas... On finira bien par trouver un arrêt de bus...

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Lowe (1708m), Pic de San Gabriel (1877m) par Altadena

La carte du topo « Mont Wilson (1741m) par Sierra Madre »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours

Photos « Mont Wilson (1741m) par Sierra Madre »

Au départ pour une bonne vingtaine de kms aller-retour... Montée à flanc dans un décor aride... On prend de la hauteur... First Water, pour se rafraichir un peu... On s'enfonce dans le vallon, plus verdoyant. Regard arrière. Sentier en sous-bois... Face au Mont Harvard. Arrivée au Manzanita Ridge. La vue s'ouvre sur l'autre versant... Depuis les les dernières pentes du Mont Wilson, regard arrière sur le Mont Harvard. Vue sur les plaines vers le sud-est. L'observatoire du Mont Wilson. Vue vers le nord sur les montagnes de la région. Vue vers le nord-est, avec au fond le Mont Baldy, point culminant de la région. Vers le sud-ouest, les collines d'Hollywood sortent de la brume... Vers l'ouest, Mount Lowe, Mount Markham et San Gabriel Peak, point culminant de la chaîne. Descente sur Manzanita Ridge. La végétation de la région... Retour à Orchard Camp. Un serpent à sonnettes s'enfuit à mon approche... Descente tranquille vers la vallée... Regard arrière... Retour au point de départ.