Abonnez-vous à notre newsletter !

Pelvo d’Elva (3064m) et Monte Camoscere (2984m) par le Val Maira

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
900m
Durée :
6h

Le Pelvo d'Elva est un sommet majeur du secteur blotti entre le Val Varaita, au nord, et le Val Maira, au sud. Ce petit massif, souvent rattaché au Chambeyron, ne manque pas d'attrait et mérite le détour, surtout pour les fins arpenteurs de la Haute Ubaye frontalière. – Auteur :

Accès

Du Queyras, franchir le col Agnel et descendre en versant italien.
Prendre la direction de Casteldelfino, puis de Sampeyre.
Suivre Elva par le colle di Sampeyre.
Du colle di Sampeyre, quitter la petite route pour prendre la longue piste terreuse, parfois mal aisée, vers le colle Bicocca, point de départ de l’ascension.

Pour ceux qui voudraient éviter cette longue piste, un départ est possible de Laurenti (1805m), rajouter alors 480m de dénivelé.

Précisions sur la difficulté

  • L’ascension du Pelvo d’Elva, par la face est, comporte plusieurs passages d’escalade facile (II max), tous équipés de chaînes. Cheminement aérien et exposé.
  • Attention à l’orientation en cas de nebbia (itinéraire bien balisé dans l’ensemble).

Les infos essentielles

Cartes :

  • IGC 111 1:25000 Valle Maira - Acceglio - Brec de Chambeyron
  • ou L’Escursionista editore 1:25000 Valle Maira

Altitudes :

  • Départ, colle Bicocca : 2285m
  • Pelvo d’Elva : 3064m
  • Colle Camosciera : 2899m
  • Monte Camoscere : 2984m
  • Lago Camoscere : 2644m

Dénivelé total cumulé : 900m

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le Pelvo d’Elva par la face est

Du colle Bicocca (pancarte), suivre le sentier U 24 en direction du Bric Rutund. Remonter la costa Cialm (crête), puis quitter le sentier U 24 pour un autre balisé rouge et blanc (comme les GR français).

Grimper la raide face est, alternant vires et ressauts rocheux. Le cheminement est aérien et exposé. Les ressauts sont tous équipés de chaînes. Le plus difficile est constitué d’une grande cheminée d’une quinzaine de mètres (II max). Il est difficile de perdre le bon itinéraire tant le balisage est abondant.

Le final aisé vers le sommet se déroule sur une pente débonnaire.

Traversée jusqu’au Monte Camoscere

Descendre du sommet plein sud par une bonne trace cairnée jusqu’au colle Camosciera. Plusieurs directions sont indiquées sur une pierre, suivre la sente vers le bivouac Bonfante.

Franchir le dévers, quelques flèches bleues. Gagner la crête face au Monte Camoscere. La sente contourne par la droite le sommet mais il est possible de remonter jusqu’à la brèche par une raide trace dans la pierraille.

De la brèche, gagner le sommet du Monte Camoscere par des rochers faciles.

Retour par le lago Camoscere

Rejoindre la brèche, puis descendre en versant sud par le sentier menant au lago Camoscere.

Au sud du lac, récupérer l’intersection avec le sentier T 6, que l’on emprunte, plein est, en direction d’Elva (balisage trait rouge et point jaune). Ce sentier effectue une grande traversée en dévers dans le versant est sous le Pelvo d’Elva, et rejoint la costa Cialm.

Retour au colle Bicocca par l’itinéraire pris à l’aller.

Dernière modification : 5 septembre 2019
Rocca la Marchisa (3072m) ou Rocher de la Marquise

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 3 septembre

Topo publié le 5 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 5 septembre à 18h20

    C’est sympa de voir tous "nos" sommets ubayens et queyrasiens avec cette perspective !
    Des esprits chagrins pourraient trouver le balisage trop abondant :)
    Belles lumières !

  • par Le 5 septembre à 18h50

    Pour l’anecdote : La veille, du col Agnel, j’ai fais toute la route dans le brouillard sans voir quoi que ce soit, et tôt le matin, un poil avant l’aube, il persistait toujours... De quoi douter de s’aventurer en terrain inconnu... Et d’un coup, tout s’est dissipé avec le soleil levant !
    Un versant ’est’ mérite d’être là pour le lever de soleil et les belles couleurs matinales. D’autant plus que la nebbia peut vite engloutir les sommets... D’où, sûrement, le balisage abondant pour éviter de se perdre dans une bonne purée de pois !

    Dommage que je n’ai pu rester dans le coin plus longtemps, j’avais prévu de poncer le secteur ! Le fond de la valle Maira est magique... J’espère y retourner très vite !

  • par Le 6 septembre à 22h44

    Quelles belles photos !!

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !