Petit Mont Blanc (2677m) en boucle, par Pralognan-la-Vanoise

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

Cette montagne doit son nom à la couleur de son sommet arrondi : le gypse lui donne une belle couleur blanche. L'autre intérêt de cette randonnée classique est la vue sur la voie normale d'ascension de la Grande Casse : c'est peut être son plus beau belvédère. – Auteur :

Accès

De la vallée de la Tarentaise, rejoindre Pralognan-la-Vanoise. Prendre la route des Prioux. Se garer aux Planes (parking à 1590m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Présentation de la randonnée :

A ne pas confondre ce sommet avec son homonyme du massif du Mont Blanc dans le Val Veni italien (Petit Mont Blanc).

Celui est moins haut et moins spectaculaire, mais c’est une randonnée d’exception malgré tout.

D’abord le panorama est grandiose, face aux Grands Couloirs de la Grande Casse. Nous sommes également en face des glaciers de la Vanoise et de la Pointe du Dard, du Dôme de Chasseforêt, du Dôme de l’Arpont...On domine d’un coté le vallon de Chavière et de l’autre le vallon des Avals. Le Mont Blanc est bien visible également à droite du Rocher de Plassa.

L’autre intérêt est géologique : le sentier de montée serpente entre des cônes de dissolution et des pics de cargneule aux formes étranges. Le sommet est tout blanc, le gypse a parfois l’aspect de gros sel car c’est une roche tendre.

Renseignements pratiques :

  • Carte : IGN 3534 OT Trois Vallées.
  • Dénivelé : 1100m.
  • Horaire  : environ 3h de montée, 2h des descente.
  • Difficulté : marche sur sentier balisé. Le sentier de descente est raide en lacets et légèrement exposé avec 2 passages équipés d’une corde fixe mais sans difficultés. C’est plus fait pour rassurer.
  • Orientation : E

Description de l’itinéraire :

L’itinéraire est bien balisé tout le long du parcours.

Le sentier balisé monte en face d’une maison. Il monte en rive droite du ruisseau puis en forêt et traverse ensuite une prairie. On arrive au replat du col des Saulces (2371m).

Continuer ensuite le sentier qui continue à gauche. Il serpente jusqu’au sommet à 2677m.

Pour la descente, poursuivre au sud et rejoindre le col du Mône (2533m). Avant la cabane du Mône, prendre à gauche la direction des Prioux (panneau). Par de nombreux lacets, on retrouve la vallée. La redescendre sur 500m pour retrouver le parking.

Dernière modification : 16 mai 2018
la Brèche de la Portetta (2651m), version hivernale par Courchevel 1650m

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 3 octobre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 11 août 2015 à 00h26

    Bonjour, merci pour ce topo que j’ai effectué il y’a quelques jours à quelques différences près.

    Pour information, pour éviter la descente au sud du sommet, il est possible d’emprunter un sentier à l’ouest qui nous amène légèrement en contrebas du col des Mône. Pour l’avoir fréquenté déneigé, ce dernier ne comporte pas de difficulté.

    De plus le chemin de gauche après la cabane (dit des cent lacets) peut être scabreux à l’opposé de celui de droite.

  • par Le 3 septembre 2016 à 17h32

    Bonjour David, suite à ma sortie sur ce sommet blanc (magnifique), j’ai rentré le tracé de la rando sur ton topo.
    Cdt
    JC

  • par Le 4 septembre 2016 à 18h29

    Merci pour le tracé.

  • par Le 4 septembre 2016 à 20h07

    Excellent Jicé ! et merci pour l’ajout du tracé ! C’est vraiment un gros plus ! J’incite vraiment tous les auteurs à rentrer leur tracé (c’est très facile et fait en moins d’une minute sur http://www.geoportail.gouv.fr/accueil avec les petits outils de traçage à droite du fond de carte) - sans même se créer un compte !

  • par Le 21 juin à 16h14

    Randonnée parcourue ce 21 juin 2018. Très beaux panoramas. Par contre, la descente est devenue plutôt scabreuse sur toute une section de la descente après la cabane du Mône (dans le sens de l’itinéraire décrit ci-dessus) suite à une avalanche/glissement de terrain. Un pied sûr est de rigueur car il faut se frayer un chemin au milieu d’une pente relativement raide sur un sol terreux instable. Une fois de retour dans la forêt de sapin, le chemin est à nouveau praticable. Évitez donc d’y aller avec de trop jeunes enfants et privilégiez de bonnes chaussures rigides. Ou alors, il est toujours possible de redescendre par le col des Saulces, chemin qui offre d’ailleurs de bien plus beaux panoramas que celui par le col de Mône.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !