Petite Jumelle (2182m)

Difficulté
Alpinisme PD
Dénivelé
1102m
Durée
1 jour
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Dans la partie helvétique du Chablais s'érigent deux sommets élancés qui surplombent le site merveilleux du lac de Taney : les Jumelles. L'ascension de la Petite Jumelle, belle aiguille rocheuse mêlée de gazons, offre l'occasion de grimper en terrain mixte par un cheminement extrêmement sauvage et exposé.

Accès

De France, le plus simple est de franchir la frontière à Saint Gingolph, sur la rive sud sud du lac Léman, puis de suivre la route en direction de Martigny dans la vallée du Rhône jusqu’à Vouvry.
Dans le bourg tourner à droite pour monter en direction de Miex, puis jusqu’au terminus de la route (parc de stationnement) au hameau du Flon.

Précisions sur la difficulté

Alpinisme PD : au-dessus du col des Crosses, presque intégralement hors sentier. Le cheminement gravit la face nord-est avant, pour le dernier tiers, de rejoindre la face est-sud-est, dans un terrain mixte où alternent et se mêlent rochers, terre et herbe. Si l’escalade rocheuse reste de difficulté modeste (du III au pire), les sections herbeuses et terreuses, quasiment aussi verticales, sont en permanence exposées. L’exposition culmine dans le couloir cheminée qui mène à l’arête faîtière, où l’on surplombe plus de cent mètres de paroi.
Les possibilités d’assurage limitées donnent à la course un certain engagement.

Les infos essentielles

Altitude de départ : 1080m
Altitude d’arrivée : 2182m
Temps de marche : 3h env.

  • Carte suisse : Office fédéral de topographie, carte 1 /25000° n° 1284 "Monthey"
  • Altitude minimum : 1080m
  • Altitude maximum : 2182m
  • Office Fédéral de Topographie : Les Jumelles
  • Horaires : compter environ 3h d’ascension, 5-6h pour l’ensemble.
  • Bibliographie : Ruedi Meier : Guide du Club alpin suisse, t. "Chaîne franco-suisse - Du col des Montets au lac Léman", n° 230, éd. du C.A.S. 2003.
  • Lien utile : Album archivé de Patrick Flemming du 15 août 2007 (pour les photos avec tracé approximatif).

Itinéraire

À l’extrémité de l’aire de stationnement, prendre le sentier des Chevriers qui s’engage à gauche et monte assez raide en forêt, coupant la piste de Taney à plusieurs reprises avant de la rejoindre quelques centaines de mètres avant le col de Taney. Arrivé au col, on aperçoit les Jumelles : la Petite Jumelle est l’aiguille de droite. On redescend légèrement par la piste jusqu’au "centre" de Taney (1 heure depuis le départ).

Une fois passé le torrent par le pont, prendre en face un sentier qui s’amorce à droite d’un chalet et monte régulièrement en forêt avant de rejoindre un large chemin après trois lacets. Emprunter celui-ci vers la droite. Il monte d’abord en forêt puis, les derniers arbres dépassés, au milieu des alpages pour rejoindre le chalet des Crosses, qui offre une belle vue sur les faces est et sud-est de la Petite Jumelle. Poursuivre au-delà du chalet par le chemin qui devient par endroits plus raide et s’approcher du col des Crosses. A hauteur du col ou juste avant (deux heures quinze depuis le départ), quitter le chemin pour monter à droite sur une sorte d’éperon (hors sentier à partir d’ici) dont on rejoint l’arête pour la suivre (déjà un peu vertigineux) jusqu’au pied de la face nord-est.

Gravir une première section très raide par une des trois cannelures parallèles (rochers mêlés de terre et d’herbe) dont on sort par la gauche avant de revenir vers la droite en direction de rochers verticaux. Une étroite vire herbeuse permet d’en longer la base vers la droite jusqu’à une cheminée encastrée entre les rochers à main gauche. La gravir (II) et en sortir par la droite pour rejoindre au-dessus un léger replat herbeux.

Partir vers la gauche à la base d’autres rochers jusqu’à trouver un passage à escalader à main droite (III, délicat : possibilité de contourner le premier rocher légèrement surplombant en grimpant plus à droite (herbe et rocher, exposé), avant de revenir en traversée vers la gauche au-dessus). Au-delà de ce passage rocheux, on poursuit par des gazons raides (petit piquet métallique et mini-chaîne de quelques anneaux) et on s’oriente à gauche parmi des dalles en se rapprochant des parois sommitales pour remonter une sorte de vire inclinée, jusqu’à tourner une arête : on se retrouve tout en haut de la face est-sud-est, au pied du couloir cheminée qui mène à l’antécime et à l’arête faîtière. Le gravir (II-III : possibilité d’utiliser les rochers brisés de sa rive droite, assez commodes mais très aériens et exposés) pour déboucher sur l’antécime, puis, par la courte arête aérienne à gauche, au sommet.

Descente : par le même itinéraire, en redoublant de concentration. Possibilité de poser un rappel depuis l’antécime (pour descendre le couloir cheminée) et au-dessus du passage rocheux suivant (petit piquet avec mini-chaîne). Ce dernier passage peut être contourné par un autre cheminement moins technique mais tout aussi exposé : on ne redescend pas jusqu’au piquet avec sa mini-chaîne mais on poursuit à niveau et on dépasse une arête secondaire pour traverser des dalles et rochers redressés par d’étroites banquettes herbeuses (délicat et très exposé) puis on désescalade au mieux quelques mètres afin de prendre pied dans des gazons que l’on suit vers la droite. On rejoint ainsi le sommet d’une vire herbeuse qui descend vers la droite à la base de rochers et permet de gagner le replat au-dessus de la cheminée encastrée après avoir franchi un petit couloir envahi par la végétation.

Dernière modification : 7 octobre 2017

Photos « Petite Jumelle (2182m) »

Les Jumelles (2215 m. et 2182 m.) depuis le chemin montant au chalet des Crosses La petite Jumelle (2182 m.) depuis les abords du col des Crosses Le pic de Blanchard (1545 m.), Novel et le lac Léman depuis le sommet Le roc du Château d'Oche (2197 m.) et la dent d'Oche (2221 m.) depuis le sommet Le sommet de Chambairy (2206 m.) depuis l'extrémité orientale du lac de Taney