Chablais

Le Chablais (Alpes du Nord) se prête merveilleusement à la randonnée sous toutes ses formes : de la simple marche en montagne familiale à la randonnée alpine soutenue à la journée, on en trouvera pour tous les goûts. Il est à noter que l’accès aux sommets du Chablais s’avère souvent un peu escarpé et peut nécessiter l’usage des mains.

Présentation du massif du Chablais

Historiquement, le Chablais est un ancien duché des Etats de Savoie ayant Thonon-les-Bains pour capitale historique. Cette région est actuellement divisée en trois territoires, le Chablais savoyard, le Chablais valaisan, le Chablais vaudois et dépend de deux pays : la France (département de la Haute-Savoie) et la Suisse (cantons du Valais et de Vaud).

Le massif du Chablais, au nord de la Haute-Savoie (et à l’ouest du Valais), est le plus septentrional des massifs des Préalpes françaises du nord. Il est situé, du nord au sud, entre la rive méridionale du lac Léman et la vallée du Giffre (en France) et le Val d’Illiez (en Suisse), et, d’est en ouest, entre la vallée du Rhône et l’agglomération d’Annemasse. Son point culminant se trouve aux Haut-Forts (ou Hautforts), sur la commune de Morzine et au-dessus de la station d’Avoriaz, à 2466 m..

L’altitude reste très raisonnable, ce qui ne surprend pas pour un massif préalpin. Rapportée aux autres massifs de ce type, l’altitude paraît néanmoins assez substantielle, et la densité de sommets supérieurs à 2000 m. est remarquable : plus de trente !

Géologie

D’un point de vue géologique, les montagnes chablaisiennes, mises en place avec la nappe de charriage de Morcles, sont constituées de roches sédimentaires qui ont glissé vers l’ouest quand les massifs cristallins helvétiques se sont érigés. Le calcaire est ici assez tendre.

L’action de l’érosion s’en est trouvé facilitée et l’ensemble du massif est creusé de profonds sillons qui drainent notamment les eaux fougueuses des trois branches supérieures de la Dranse de Savoie : Dranse d’Abondance, Dranse de Morzine et Dranse de Bellevaux (ou Brevon). Ces multiples vallées et vallons de toutes orientations se traduisent, sur le plan morphologique, par des montagnes très individualisées, qu’elles soient élancées ou puissantes. On en retire une impression de multitude de sommets et de plans dans les panoramas qui s’offrent au regard.

Climat

Le climat du Chablais est un climat de montagne classique, mais qui subit par endroits l’influence de l’énorme masse d’eau douce que représente le lac Léman. Celui-ci joue un rôle de modération, qui adoucit les rigueurs de l’hiver, ou les chaleurs excessives l’été, dans les montagnes qui sont proches de lui (températures un peu plus douces, orages moins fréquents, chutes de neige un peu moins abondantes). Ce phénomène, conjugué aux effets sensibles, ici comme ailleurs, du réchauffement climatique, rend aléatoire l’activité des stations de ski dont l’altitude des pistes est limitée et la proximité avec le lac Léman trop grande.

Paysages

Le paysage de la montagne chablaisienne associe quatre éléments :

  • de sombres forêts de conifères, surtout des épicéas, qui garnissent le bas des versants des plus hauts sommets ou, à l’ouest et au nord, les montagnes extérieures aux longues crêtes et aux flancs parfois abrupts, moins élevées ;
  • de riches alpages, berceaux de la race laitière d’Abondance, qui s’étendent loin et montent haut sur les montagnes et où subsistent une activité pastorale pour la production de nombreux fromages comme le reblochon, la tomme, l’abondance, le bernex, le terramont, … ;
  • des rochers et des parois de calcaire blanc qui offrent de très belles possibilités pour des grandes voies d’escalade et constituent pour le randonneur un décor magnifique, voire un matériau qu’il apprend à connaître en entrant en contact avec lui ;
  • enfin l’eau, partout présente grâce aux torrents, rivières et lacs de fond de vallée, fournit avec le lac Léman l’azur d’un lointain qui donne une profondeur unique au paysage.

Les loisirs

Un tel environnement se prête merveilleusement à la randonnée sous toutes ses formes : de la simple marche en montagne familiale à la randonnée alpine soutenue à la journée, on en trouvera pour tous les goûts. Il est à noter que l’accès aux sommets du Chablais s’avère souvent un peu escarpé, voire nécessite l’usage des mains et est à réserver à ceux qui n’ont pas le vertige.

Sur plusieurs jours, de nombreuses possibilités de boucles ou traversées existent, grâce, notamment, à la présence d’un certain nombre de refuges. Certes la présence d’importantes stations de ski (Morzine, Avoriaz, Les Gets, Châtel, pour les plus connues) implique que certains secteurs sont plus ou moins ravagés par les travaux des pistes, surtout la chaîne frontalière au sud de Châtel et la région d’Avoriaz. Toutefois, même dans ces secteurs, il est possible de trouver des endroits encore sauvages et comme à l’écart du monde. Une conséquence appréciable de la prégnance de l’occupation humaine réside dans des routes qui peuvent s’élever assez haut et limitent d’autant les dénivellations si on le souhaite.

Principaux sommets du Chablais

Côté français ou sur la frontière (il s’agit de presque autant de classiques) :

Côté suisse :  

  • Grande Séreu (ou Jumelle) - 2215 m
  • Hautagrive (ou Chambairy) - 2206 m
  • Mont Gardy (2202 m)
  • Pic de Grammont (2172 m)
  • Crête du Velan (2113 m)

A part pour le Grammont, ces sommets sont beaucoup plus sauvages et moins visités que côté français.

Grandes randonnées  

  • GR Balcon du Léman
  • GR 5 des rives du lac Léman au col de Coux (frontière franco-suisse, à l’extrémité sud-est du massif)
  • Tour des crêtes de Bellevaux
  • Traversée Novel-Abondance par la dent d’Oche, les Cornettes de Bise et le mont Chauffé

Principaux lacs de montagnes  

  • Lac de Darbon (1817 m)
  • Lac de Tavaneuse (1805 m)
  • Lac de Roy (1707 m)
  • Lac d’Arvouin (1683 m)
  • Lac de Lovenex (Suisse) (1632 m)
  • Lac de Tanay (Suisse) (1408 m)

Principaux sites naturels :

  • Cascade d’Ardens
  • Gorges du Pont du Diable
  • Lac de Montriond
  • Lac de Morgins (Suisse)
  • Lac de Vallon
  • Vallon de Bise
  • Vallon de Tanay (Suisse)
  • Vallon d’Ubine

Un grand merci à Serge pour ce texte sur le Chablais

Les topos à découvrir

Difficulté : Facile / Familiale

Difficulté : Moyenne

Difficulté : Alpinisme