Pic de Nore (1211m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour

Le Pic de Nore est le sommet de la Montagne Noire, maillon le plus au sud-ouest du Massif Central. Randonner au Pic de Nore est une sortie idéale pour se remettre en jambes au printemps lorsque les Pyrénées sont encore enneigées. – Auteur :

Accès

Depuis Carcassonne, suivre la direction de Villeneuve-Minervois puis Cabrespine. Après Cabrespine, dans une épingle prendre une petite route sur la droite direction Bourdials, Raïssac et Laviale. Se garer à Laviale au petit parking à proximité du cimetière.

Publicité

  • Sac de couchage Deuter Exosphere (...) PROMO

    210 € 147 €

  • Veste de protection - Femme - (...) PROMO

    150 € 90 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    269 € 229 €

  • Sac à dos léger de Randonnée Journée (...) PROMO

    105 € 92 €

Précisions sur la difficulté

Pas de difficultés particulières.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 2344 ET "Montagne Noire (Est)/Mazamet/Pnr du Haut Languedoc"
  • Altitude minimale : 650 m
  • Altitude maximale : 1211 m
  • Distance : environ 18 km
  • Horaires : 5 h
  • Balisage : des balises jaunes et vertes.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Quitter le parking en suivant la piste qui passe au-dessus du cimetière. Après un large virage sur la gauche emprunter la piste forestière qui part sur la gauche. On suit celle-ci jusqu’à arriver à une autre piste.

Prendre alors à droite et poursuivre sur cette piste. Aux environs de l’altitude de 1100m on arrive à un carrefour avec la route forestière de Peyremeaux. Prendre à gauche et rejoindre la route carrossable menant au sommet. On rejoint alors celui-ci en quelques minutes.

Au sommet, lorsque le temps est dégagé, on profite d’un beau panorama au sud sur les Pyrénées, des Pyrénées Orientales aux Pyrénées Ariégeoises, jusqu’au Mont Valier.

On quitte le sommet en suivant la route qui monte de Pradelles-Cabardès. Très vite on arrive à un panneau sur la droite de la route indiquant "Pradelles-Cabardès par le Roc du Nouret". Suivre cette piste puis au premier croisement prendre à gauche.

Poursuivre alors sur cette piste, au premier croisement ne pas prendre à gauche direction "la cabane d’Hélène" mais continuer tout droit et prendre à gauche au croisement suivant. On passe à proximité du Roc du Nouret, on peut alors faire un détour par ce roc pour profiter du point de vue au sud-ouest.

Après le Roc du Nouret, on continue sur la piste direction sud jusqu’à arriver à un carrefour marqué par une croix de pierre. Prendre à gauche, on passe à proximité d’anciennes glacières avant d’arriver à Pradelles-Cabardès. Traverser Pradelles-Cabardès en direction de l’église dans un premier temps puis direction sud ensuite pour finalement arriver au Lac de Pradelles.

Prendre à droite au premier croisement après le Lac de Pradelles pour arriver à la départementale 8006. On suit celle-ci sur quelques dizaines de mètres avant d’emprunter un petit sentier de l’autre côté de la route qui permet de rejoindre Bourdials en traversant une zone de forêt. De Bourdials, on rejoint le parking de départ en suivant la route.

Dernière modification : 1er avril 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 1er mai 2016

Topo publié le 31 mars

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 1er avril à 21h07

    Le vent peut souffler fort au sommet du Pic de Nore. Content de voir ce sommet en topo sur Altituderando. Sommet que je voyais souvent quand j’étais jeune (et que j’habitais dans l’Aude)

    Il ne manque plus qu’un ou deux topos sur le fameux Pech de Bugarach dans le sud du département.

  • par Le 2 avril à 08h49

    Merci Jérémy pour ton commentaire. Effectivement il peut souffler fort là-haut et je suspecte d’ailleurs que ce sont les mauvaises conditions météo qui ont donné son nom à ce massif. La toute première fois où je m’y suis rendu c’était assez horrible et comme par magie le soleil est apparu et le vent a baissé peu de temps avant de regagner la voiture...

    Pour le Pech de Bugarach j’aurais dû y aller quand j’habitais à Toulouse mais je ne sais pas pourquoi, je me suis toujours trouvé des excuses pour ne pas y aller. Et puis faut dire en été quand la neige avait disparu j’étais plus attiré par les grands sommets des Pyrénées Ariégeoises. Et maintenant j’habite bien trop loin pour ne serait-ce qu’y songer...

  • par Le 4 avril à 07h10

    Dans l’Aude, le vent souffle assez souvent et sur le Pic de Nore qui est dénué de tout couvert forestier se trouve à la limite de deux influences climatiques (méditerranéenne et océanique) le vent peut être très fort.

    La différence de température (surtout celle ressentie avec le vent) avec la plaine peut être impressionnante malgré une altitude respectable mais pas non plus exceptionnelle.

    Je me souviens que plus jeune, j’y suis allé à deux ou trois reprises et j’avais regretté de ne pas avoir été habillé de manière plus adéquate face au vent.

    Quant au Bugarach, c’est un super sommet même si il est d’altitude assez modeste (à peine plus de 1200 mètres).

  • par Le 4 avril à 16h24

    Intéressante cette explication sur la météo locale. En effet il faut être bien habillé et protégé contre la pluie et le vent :)

    Actuellement j’habite à Bergen en Norvège et les montagnes entourant Bergen ne dépassent pas 650m, c’est pourquoi 1211m me paraît bien élevé maintenant...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !